Politique

Le TCO s'ouvre pour la première fois à la coopération régionale avec Madagascar


Le TCO s'ouvre pour la première fois à la coopération régionale avec Madagascar
Le Territoire de la Côte Ouest et la Commune urbaine de Sainte-Marie à Madagascar ont officialisé un partenariat de coopération décentralisée entre les deux collectivités ce samedi 14 février.

La convention-cadre conclue pour une durée de 4 ans et signée par le président du TCO, Joseph Sinimalé et le président de la Délégation spéciale de la Commune urbaine de Sainte-Marie, Alain Sianala, vise au co-développement durable des deux territoires.

Elle porte sur cinq secteurs prioritaires tels que le développement économique et touristique, la préservation de l’environnement, l’aménagement durable ou encore l’animation culturelle et sportive.

Au-delà des échanges institutionnels, la coopération décentralisée encourage l’engagement citoyen des jeunes et les échanges entre opérateurs économiques, chercheurs, associations et acteurs socioculturels des territoires partenaires.

Ainsi, les deux collectivités s’engagent à favoriser, d’une part, la mobilité des jeunes, et d’autre part, l’insertion professionnelle à travers des programmes de volontariats internationaux, de services civiques à l’international et de chantiers coopératifs d’insertion. Ces actions seront menées en étroite collaboration avec le secteur associatif.

C’est la première fois que la communauté d’agglomération de l'ouest porte en son nom propre un projet de coopération décentralisée. Le 2 février dernier, les élus communautaires ont choisi pour ce premier partenariat l’île Sainte-Marie à Madagascar, en raison de la proximité géographique et des liens historiques de certaines communes de l’ouest avec la grande île.

La Commune Urbaine de Sainte–Marie présente un profil intéressant à bien des égards pour la coopération décentralisée. Elle dispose d’une liaison aérienne directe avec La Réunion. Enfin, son insularité l’expose aux mêmes problématiques qu'à La Réunion, notamment du point de vue économique, environnemental et touristique. Territoire géographiquement restreint et enclavé, cette collectivité apparaît comme un véritable laboratoire pour expérimenter des actions de coopération décentralisée.

Le TCO consacre un budget annuel de 55.000 euros à la coopération décentralisée.
Lundi 16 Février 2015 - 06:31
Lu 1560 fois




1.Posté par lectrice attentive le 16/02/2015 07:34
Bonne initiative du TCO en faveur de cette démarche !!!

2.Posté par Pierrot2 le 16/02/2015 08:33
Trop fort ces messieurs de TCO, et dire que vous avez critiqué Gilbert Annette,parce qu'il était proche de Mada et qu'il faisait des échanges avec ce continent.
Vous aimez critiquer et copier les projets des autres.
Occupez vous de notre territoire de l'Ouest , ramasser nos poubelles plus régulièrement et nettoyer correctement St Gilles qui est devenu une poubelle notamment à côté l'ancien Prisunic.
Laisser les associations faire ce boulot d'échanges avec. Mada ou autre pays .

3.Posté par bibi le 16/02/2015 09:59
bonne initiative certes qui est aussi tout a fait normale si on a un peu l'intelligence de réaliser que la régionalisation doit intéresser également la Réunion.Que la Réunion ne doit pas uniquement réfléchir , attendre uniquement dans un esprit nord sud tout attendre de la France.
Autre point espérons que ces échanges de jeunes ne seront pas uniquement orienter et proposer aux jeunes ayant une appartenance dans es partie politique à droite .ce qui se fait au conseil général de la Réunion ou la présidente favorise uniquement son clan,tel l'affaire de terre Rouge.
il faudrait justement dénoncer ce qui se passe dans d'autres services du Cg, c'est inadmissible. La jeunesse réunionnaise ne peut pas être pris en otage par ces politique bien malhonnête

4.Posté par Laïcien le 16/02/2015 10:20
S ke c'est mr sini ou mr nini ,, zot sa fait le pillaz là bas en mèm temps ,, i tomb bien po l'équipe l'UMP ,, ouna lo profil qui fo ,, mais oubli pas ke à Mada ,, néna crime contre l'humanité mr esclave engagé ,, et fait attention
ke zot i tomb porté disparu ,,et mr nini , projet pour la pauvreté dans la ville ti fait pas ,, et ou sa jouer si terrain néna la diktatir ,, balèy dovan ton porte don la région !!

5.Posté par boomerang le 16/02/2015 12:24
Regardez qui est à gauche sur la photo. La Murin.
Tout est clair.
Vivement les régionales !

6.Posté par boomerang le 16/02/2015 12:27
Les vrais requins de la Réunion !

7.Posté par Vazaa le 16/02/2015 19:29
Le contact avec de jeunes malgaches va apprendre aux jeunes réunionnaise le courage, l'ardeur au travail, l'ingéniosité dans l'adversité, et l'optimisme quoiqu' il advienne. En contrepartie, j'aimerais savoir ce que les jeunes réunionnais vont bien pouvoir apporter aux jeunes malgaches ( je suis ouvert à toutes les suggestions)....

8.Posté par heureux le 16/02/2015 20:44
Ces idiots qui ne sont pas capables de faire la différence entre une poubelle verte et une jaune qui s'occupe des affaires des autres avec le fric des contribuables ! droite où gauche suivent la route traçée par anette ?

9.Posté par Titi or not Titi le 17/02/2015 06:37
et Hop !
Une poubelle de moins au ramassage / semaine !


Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales