Politique

Le TCO dit "oui" au Trans Eco Express

Il ne s'agissait que d'une formalité. La collaboration entre les services de l'intercommunalité de la Côte Ouest et ceux de la Région n'a en réalité jamais cessé depuis juillet 2011, mais la signature de la convention cadre se faisait attendre. C'est chose faite.


Le TCO est le dernier EPCI à signer
Le TCO est le dernier EPCI à signer
Il revenait à Jean-Yves Langenier (président du TCO) d'inaugurer le tour de table lors de la signature de cette convention cadre concernant le Trans Eco Express. Ses premiers mots ont l'allure d'une excuse vis-à-vis de la collectivité régionale puisque le TCO est le dernier Etablissement Public de Coopération Intercommunale à parapher la convention.

Il tardait donc de boucler la boucle après une délibération du conseil communautaire qui datait tout de même de juin 2011. "Il ne s'agissait que de problèmes de calendrier", sourit Jean-Yves Langenier.

D'emblée, l'importance de la création de dessertes en transport en commun "plus satisfaisantes" est évoquée par l'élu. Ça tombe bien, tous les feux sont au vert, poursuit Fabienne Couapel Sauret, conseillère régionale qui a remplacé au pied levé "un président de Région empêché à la dernière minute".

105 km de lignes aménagées

"Nous comblons une lacune formelle", dit-elle. La signature des AOT (autorité organisatrice de transports) n'a en effet pas empêché les projets de prendre forme sur le terrain. Quelques exemples de tronçons actuellement en "études opérationnelles" : l'aménagement d'une 3ème voie sur l'axe Savanna/Cambaie (RN1), remise en état de l'axe mixte St-Paul/Le Port (RN7) avec "TCSP sur pont", idem le long de l'avenue Rico Carpaye dont les trous dans la chaussée sont légendaires ou encore l'aménagement de la voirie format TCSP en centre-ville du Port et plus précisément le long de la rue du 20 décembre 1848. Bref, "aménager des voies en site propre partout où cela est possible" comme le veut la formule.

Sur toute l'île, le Trans Eco Express doit ventiler les 250 millions d'euros issus directement des accords de Matignon deuxième mouture. Les fonds européens jouent à plein : soit 80 millions d'euros, l'Etat participe à hauteur de 30 millions, la Région 101 millions et le FCTVA 39 millions.

Actuellement, 72 chantiers sont soit en cours ou programmés un peu partout dans l'île pour un aménagement en faveur des transports en commun sur 105 km au total. La Région poursuit son tour des collectivités de l'île en se rendant demain à la Possession.
Lundi 19 Mars 2012 - 17:11
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 2117 fois




1.Posté par social democrate le 19/03/2012 18:39
Soit pile poil 500 millions d'euros !!!
A ce prix là on aurait pu faire un tram "Nord est" de Sainte Suzanne à Saint Denis pour moins de 300 millions et quasiment la même chose entre le Port et St leu (les études étaient faites pour l'essentiel avec juste quelques modifications)
Restait la liaison entre le Port et Saint Denis à définir un jour, lorsque les caisses auraient été un peu plus pleine sans ruiner tout le monde (un p'tit train longtemps reliant les deux lol !!)
A chaque fois les bassin de population sont de l'ordre 300.000 habitants, ce qui justifie pleinement ce genre de transport collectif. Dans les deux cas peu ou pas d'ouvrages d'art et côté Saint Gilles (ancienne RN 1 cela uarait eu de la "gueule" et on aurait anticiper grandement le prix inéluctablement à la hausse de l'essence.

Mais voilà on préfère "habiller" des bus en "tram", inauguré des ponts déjà construits (genre rivière des pluies) et engorger un peu plus une circulation déjà saturée. Tout ça pour ne pas se "dédire" politiquement.

Il n'y a que des bénis oui oui genre Noé pour parer de toutes les vertus cette plaisanterie de bus transecoexpress

2.Posté par esprit ZEN le 19/03/2012 20:45
A post 1 vous oubliez 2 freins majeurs à votre enthousiasme pour le tram train heureusement avorté : le premier tronçon prévu entre St-PAUL et Ste-MARIE, soit 42 Kms devait coûter 1, 5 milliards d'euros, sans prendre en compte l'entretien annuel ; pour la desserte des écarts, il aurait fallu prendre un autre moyen de transport pour arriver à sa destination finale, la plupart du temps le bus, donc retour à la case départ puisque le tram devait s'arrêter dans une station située en plein centre ville. Il faut vous renseigner avant d"écrire n'importe quoi. Ou alors votre commentaire est volontairement de mauvaise foi pour le simple plaisir de dénigrer... Pour terminer, le financement n'était plus du tout assuré et ça vos amis de l'alliance était parfaitement au courant !

3.Posté par VERITE le 20/03/2012 06:08
J'ai toujours constaté que ce Mr Langenier, avec son apparence "calme, serein et en constante réflexion" n'est qu'un pantin du PCR, ne dit jamais la vérité en face, très hyppocrite et complexé par sa couleur de peau. Jamais il dira ce qu'il pense, c'est pourquoi beaucoup de gens du PCR ont été trompés par ce personnage sournois.

4.Posté par noe 2012 le 20/03/2012 06:15
Une bonne idée mais aura-t-on encore de la place pour circuler à la Réunion ?

5.Posté par social democrate le 20/03/2012 06:33

Post 2 qui vous a parlé d’un tronçon St Paul/Ste Maire ?? relisez : je vous parle de deux systèmes en boucle sur chaque micro région avec un jour la possibilité de les relier entre eux. Le flux de véhicules entre l’est et St Denis est de 50.000 véhicules jours. Les jonctions en TCSP entre le littoral et les écarts est irréalisable en raison de la typologie du terrain ou à un coût démentiel (c’est le même problème pour les bus). Le projet tram train était disproportionné et le coût exorbitant mais un ou plusieurs projets autonomes et calibrés parfaitement faisables. Il y a quelques années l’essence à 10 euros le litre était jugée insupportable à 3 euros je vous laisse deviner, on est déjà bientôt à 2 euros.
Je ne dénigre rien mais dénonce un projet aussi grotesque que celui qui a été supprimé dans la forme retenue avec passage par la montagne était mégalo. Entre les deux il y avait parfaitement la place pour quelque chose de calibré et progressif. Contrairement à vous je connais parfaitement ce dossier pour avoir fait partie du comité de réflexion du tracé durant 4 ans. Et ce n’est pas faute d’avoir défendu un projet différent. En tout cas le projet actuel est démago, et n’apporte qu’une solution provisoire et ..politique.

6.Posté par ndldlp le 20/03/2012 22:30
tout le monde sait que le trans éco ne résoudra rien.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales