Politique

Le Sénat bascule à gauche pour la première fois sous la Ve République

Historique, la gauche a conquis dimanche le Sénat pour la première fois sous la Ve République, un résultat qui résonne comme un avertissement pour la majorité de droite à sept mois de l'élection présidentielle.


Le Sénat bascule à gauche pour la première fois sous la Ve République
C'est une journée historique au Sénat. A sept mois du premier tour de l'élection présidentielle, les 71.890 grands électeurs (députés, conseillers régionaux, généraux, municipaux) qui se sont rendus dans les urnes ce dimanche pour renouveler la moitié de la Haute Assemblée, soit 170 sièges, ont choisi de faire basculer le Sénat à gauche.

Les sénateurs de gauche ont obtenu 177 sièges sur les 348 sièges que compte le Sénat. Un bouleversement historique puisque le Sénat n'a jamais connu l’alternance sous la Ve République. Mais il s'agit aussi d'un sérieux revers pour la majorité présidentielle. L'objectif de l'UMP est désormais de rallier avant l'élection de la présidence du Sénat, le 1er octobre prochain, les dissidents de droite et le maximum de centristes pour faire réélire Gérard Larcher à la tête de la Haute assemblée et contrer le socialiste Jean-Pierre Bel.

Pour Jean-François Copé, secrétaire général de l'UMP, les résultats de ce dimanche sont "une déception mais pas une surprise. (...) Le basculement à gauche résulte des défaites locales successives", depuis 2004, mais pour le secrétaire général de l'UMP, "les vrais rendez-vous sont l'année prochaine avec la présidentielle et les législatives".

Pour la gauche, l'heure est aux réjouissances et à l'optimisme avec en ligne de mire 2012. "Le 25 septembre 2011 est un jour qui marquera l'histoire. (...) Pour la première fois depuis 1958, le Sénat va connaître l'alternance. (...) Ce soir, il y a de façon certaine au moins 175 sénateurs et sénatrices de gauche", a déclaré Jean-Pierre Bel, candidat PS à la présidence du Sénat.

Les tractations vont être au coeur des deux camps pendant les cinq prochains jours avant l'élection à la présidence de la Haute Assemblée.
Lundi 26 Septembre 2011 - 07:48
Lu 1450 fois




1.Posté par Ded le 26/09/2011 08:02
A la gauche maintenant d'en être digne!
Quelle déculotté pour les vérolés du pouvoir actuel!

Même les traitres à leur camp sont élus ( Charon par exemple , l'âme damnée de la Sarkozie bling bling qui cherchait un job bien payé a battu le candidat UMP , c'est dire le niveau de détestation même chez les grands électeurs!)

Bien sûr , ils vont relativiser et dans un jour ou deux , les ministricules vont nous sortir des "éléments de langages-en clair les "tu dis ça et rien d'autre sinon gare à toi" qui viseront à dire que finalement le sénat ne sert pas à grand chose et qu'on pourrait s'en passer...

Et le gros Larcher qui rêve encore!!!

2.Posté par William le 26/09/2011 08:26

Grosse chute à prévoir aujourd'hui à la bourse de Paris...

3.Posté par Yanis K/BIDI le 26/09/2011 08:43
kbidiyanis
HISTORIQUE. Prend sa po zot. Ce sont les prémices d'un revers programmé pour 2012. A force de taper durement sur le peuple, le retour de baton est tout à fait normal. Alors Messieurs de l'UMP local, ne vous réjouissez vous pas trop de vos deux siéges acquis ici vu que le "baisement" est national.

4.Posté par Eliane Coudepète le 26/09/2011 10:32
De gauche ou de droite le sénat reste cette assemblée d'un autre temps composée de cacochymes budgétivores élus suivant un scrutin digne de la royauté (ce qui distingue un petit électeur d'un "grand" c'est souvent qu'il ne traîne pas les mêmes casseroles).
Cette assemblée gavée d'avantages qui se sont, au fil du temps, mués en privilèges nous revient quand même à quelque 350 millions d'euros par an et on nous ajoute encore des sénateurs (348? On n'arrive même plus à les compter) quand dans le même temps on nous explique qu'il faut se serrer la ceinture.

5.Posté par Laluno le 26/09/2011 10:42 (depuis mobile)
J\\\\\\\'espère que mon post ne sera pas censuré.....?
Vive la gauche qui ressemble â la droite .....Vive la CHIIANLIE....!!!!!

6.Posté par noe le 26/09/2011 11:15
Un changement est tj bon à prendre ...

Comme on le dit si bien chez nous : "Tout le temps , carri canard !!!!!"

La France restera tj la France ....
Mais ne pas oublier que le dernier mot revient tj à l'Assemblée Nationale !

7.Posté par Pierre Frédéric Dupuy le 26/09/2011 11:30
Ca change déjà pas mal de choses: d'abord, la réforme de la Constitution pour y intégrer la règle d'or, c'est mort, sauf à passer par référendum (un mot: mwarf) . Ensuite, ça offre à la gauche la possibilité de lancer des commissions d'enquêtes et d'écrire des rapports officiels critiquant la politique du gouvernement. Sans compter une possibilité relativement limitée de ralentir l'adoption des lois. Enfin, plus anecdotique, l'accès à la réserve parlementaire.

8.Posté par Laluno le 26/09/2011 13:43 (depuis mobile)
Post 7 ; sans illusion, la gauche majoritaire simplement de deux voix .
Le PS a une haine féroce revancharde, depuis 2007...
Du moins que nous nous trompâmes ) jusqu'à l'échéance des élections ...l'obstruction sera systématique ..

9.Posté par Sansblague le 26/09/2011 15:15
7/ le sénat a un pouvoir nuisible. Noé prétend que l'Assemblée (d'ailleurs de quoi je me demande) à le dernier mot. Exact mais tant qu'un projet n'est pas mis à l'ordre du jour des débats du Sénat, il restera lettre morte et personne ne peut contraindre à son inscription dans un certain délai. Le Sénat est maître-d'oeuvre et si le Sénat passe à gauche le train des sénateurs, il va rouler au diésel sans injection. Il dispose donc d'un sacré pouvoir . Et puis tenir l'assemblée qui est l'émanation des collectivités locales, c'est disposer d'une grande force d'influence pour la présidentielle à venir. C'est un raoge important qui risque de bien gripper la machine UMP.

10.Posté par bertel le 26/09/2011 16:53
"Le Sénat bascule à gauche pour la première fois sous la Ve République"

MDR ! Le bon mot du jour revient à François Hollande qui a raillé le slogan de l'autre ... lol... "Ensemble, tout devient possible !" ....LOOLLL

P'tain ! Vivement 2012 !

Bertel de Vacoa

11.Posté par Le commencement de la fin le 26/09/2011 19:51
- le Sénat à gauche en 2011;
- Sarkozy même pas au 2ème tour en 2012;
- et enfin, et personne n'en parle, raz-de-marée à gauche aux législatives à suivre !

Une complète déroute annoncée.

12.Posté par @11 le 26/09/2011 20:28
A mon avis, ce sera encore pire ! Car dans les prochaines semaines, quand la déroute de la droite sera évidente, même à droite, vous verrez alors cette droite éclater complètement... Quelques uns, nombreux, rejoindront la droite extrême et même l'extrême droite, et d'autres, moins nombreux, le centre ou même la droite de la gauche.

D'ailleurs cette profonde division de la droite est déjà évidente à l'occasion de ces sénatoriales.

13.Posté par Titanic le 27/09/2011 08:15
Oui, les rats quittent le navire...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales