Culture

Le Sakifo mènera "des actions afin de lever les 150.000 euros" manquants

Il y a une semaine, les élus de la Région ont décidé de supprimer la subvention de 150.000 euros accordée aux organisateurs du Sakifo 2012. Ayant digéré cette mauvaise nouvelle, ils annoncent ne pas vouloir impacter cet incident sur le prix des tickets. Les organisateurs entrevoient plutôt des "actions", sans plus de précisions, pour lever ses 150.000 euros qui viennent à manquer. Voici l'intégralité du communiqué de "Lékip Sakifo Musik Festival" :


Le Sakifo mènera "des actions afin de lever les 150.000 euros" manquants
Rendez-vous devenu incontournable à La Réunion, le Sakifo Musik Festival offre  depuis 2004 au public une atmosphère festive dans toute la ville, encourage les découvertes, et favorise les échanges en toute convivialité entre artistes, spectateurs et professionnels de la musique. Dans ce même cadre, des artistes locaux, de l’Océan Indien, de métropole et du reste du monde viennent chaque année proposer aux Réunionnais et aux touristes de passage un moment fort en musiques, en rencontres et en émotions.

Ce projet s’inscrit pleinement dans une démarche de développement culturel local ; de là découle une volonté de rendre les concerts accessibles au plus grand nombre. Une politique tarifaire volontariste met le festival à la portée de toutes les bourses, sans compter les nombreux concerts gratuits programmés tout au long du festival.

Difficile de nier que la décision prise par la Région Réunion à notre encontre le mardi 27 mars dernier, a été pour nous un coup de massue. L’équipe de Sakifo Production le vit comme une injustice, au vu du travail mené depuis près de 10 ans pour que la culture ne soit pas cantonnée à une seule catégorie de public.

Effondrés, mais pas résignés, nous osons espérer pouvoir offrir aux festivaliers une belle édition cette année encore. Nous ne ferons payer ni au public, ni aux artistes les conséquences de cette décision de la Région Réunion : aucune hausse de prix n’est envisagée à ce jour et nous ferons tout pour maintenir les tarifs actuels jusqu'au bout. De plus, aucun artiste ne sera déprogrammé.

Nous allons pour cela, mener des actions afin de lever ces 150 000 euros qui restent indispensables à la mise en place de cette nouvelle édition. Nous vous tiendrons informés de tout cela très prochainement.

Pour information depuis 2004 pas moins de 372 artistes (groupes) ont été invités dont 148 locaux pour une fréquentation de 213 092 entrées payantes. Reconnaître « ce festival parmi l’un des meilleurs », c’est aussi lui faire confiance dans ses choix artistiques, l’accompagner durablement, ne pas le censurer au nom de « la défense des valeurs », alors que justement, nous avons toujours œuvré dans ce sens depuis la création du festival.

Nous, équipe du Sakifo, avons nous aussi, en horreur les violences qui sont faites quotidiennement aux femmes, aux enfants et aussi aux hommes. Et nous sommes naturellement ouverts à toute proposition qui pourrait aider la Réunion à avancer dans cette lutte.

Aussi nous espérons que cette subvention qui ne nous a pas été attribuée, sera reversée à des associations ou collectifs qui œuvrent quotidiennement pour cette noble cause.


Lékip Sakifo Musik Festival
Samedi 31 Mars 2012 - 15:17
.
Lu 2090 fois




1.Posté par Sylvain le 31/03/2012 16:01
On a là démonstration que pour certaines actions, les associations choisissent la facilité qui est de demandé systèmatiquement une subvention aux collectivités.

Elles peuvent parfois faire autrement avec un peu d'huile de coude!

2.Posté par stan974 le 31/03/2012 18:06
je constate que la Region préfère donner de l'argent au secheylles, pour un carnavale que d'investir dans une manisfestation locale!! j'approuve pas que l'on denigre les femmes ect... mais la je trouve exagerer de suspendre cette subvention... mais bon c'est simplement mon avis!!

3.Posté par ousamilé le 31/03/2012 18:29
franchement, la classe.

et a la fin le petit mot, qui propose de donner l'argent aux associations qui les ont censuré injustement.

elles doivent se sentir mal les pintades lol

4.Posté par Lapierre Daniel le 31/03/2012 18:38
Bonjour à tous,

Quand l'on critique les réunionnais qui vivent des minimas sociaux, alors que "partout c'est la crise", une collectivité subventionne à 150 000€ un festival musical. Je crois vraiment que l'on marche sur la tête. Comment croire qu'à grand renfort de subvention, le talent va émerger de l'Ile de La REUNION? Je voudrais savoir si la Jamaïque a subventionné BOB MARLEY? Je ne vais pas me couper un bras, mais je suis sûr à 99,99% que le talent de BOB MARLEY n'a rien à voir avec les subventions Jamaïcaines. Je suis même convaincu qu'un véritable artiste deviendra mauvais s'il est subventionné. Il en est de même pour les organisateurs de spectacles, il faut qu'ils proposent des artistes à la mesure de leur propre talent d'organisateur. Quand le produit est bon, les clients répondent présents. Je me suis permis de faire un post sur cette affaire, puisque je trouve alarmant que l'art, la musique, l'écriture, la peinture dépendent d'une subvention de collectivité. Un artiste n'est pas un monteur de dossier, mais un livre ouvert, un plaisir des yeux, de l'oreille, du goût et autres...C'est vrai que parfois être un artiste de talent cela ne nourrit pas son homme, mais quel plaisir de voir que par notre différence, nous devenons un individu, capable dire non. C'est l'homme qui a inventé le crédit quand il vous donne 150 000€, peut-être qu'il vous demandera de rembourser 200 000€. Peut-être pas en monnaie sonnante et trébuchante, mais en vous astreignant au silence des agneaux. C'est dans l'adversité que l'on voit l'homme.
Un artiste vrai de vrai, ne se transforme pas en quadrupède à la première difficulté. Il n'est aucunement besoin, de jouer de la musique; d'écrire ou de peindre pour être un artiste. Un artiste est un individu qui ne se plie jamais devant la majorité; il peut exprimer son talent au travail, dans la rue, au supermarché, j'allais dire dans le métro, on va remplacer métro par plage ou montagne.
L'équipe du SAKIFO, c'est l'occasion de démontrer que vous existez par vous-même. Si les artistes que vous faîtes venir à LA REUNION sont des vrais, ils vont vous donner un coup de main, il suffit peut-être de les solliciter. Avant d'être juriste d'entreprise j'étais musicien (je vais dire niveau amateur averti, ce n'était pas la Bohême mais presque), je joue toujours de la musique (mieux qu'avant), mais pour mon plaisir en cercle restreint. Je n'envie pas le niveau musical de certains qui jouent en cercle élargi, il faut vraiment qu'ils soient subventionnés.
Si votre pérennisation dépend d'un politique, il faut faire autre chose, certainement pas le spectacle... Le spectacle à la REUNION c'est chasse gardée, réservée aux politiciens. En plus actuellement, les podiums sont pléthoriques. La course à la démagogie..

LAPIERRE Daniel.

5.Posté par Refilez-nous vos tuyaux M. Galabert ! le 31/03/2012 19:15
Vous faites de la variété, c’est bien et c’est utile autant qu’agréable. Mais de là à prétendre faire de la culture, c’est un bien grand mot. Quand on a lu les paroles de « Sale pute », on peut bien se demander si l’on n’est pas à l’antipode de la culture ! Et je crois que l’on y est !
Vous insultez doublement les femmes de La Réunion : en programmant Orelsan d’abord malgré de nombreuses protestations, puis tout en le maintenant dans votre programmation vous leur proposez de l’argent en compensation.
Vous prenez vraiment les Réunionnaises pour de « sales putes » ! ! !
Par ailleurs, dites-nous comment vous allez trouver des sous pour les 150 000 € manquants.
Malgré tous les courriers de lecteur que mon association produit pour demander des aides par voie de subventions et de mécénat, nous n’obtenons pas satisfaction.
Pourtant, notre association propose de la Culture, avec un C majuscule, avec l’achat d’un premier orgue à tuyaux pour La Réunion.
Bach, Mozart, Vivaldi, Schumann, Liszt, c’est vraiment de la Culture ! ! !
Refilez-nous vos tuyaux svp !
Armand GUNET
« Montres et chamades »

6.Posté par Quand j'entends le mot culture... le 31/03/2012 20:31
Je sors mon Orelsan ! Et puis, dans Culture, il y a cul...

7.Posté par Ah quelle bande de kons !!! le 31/03/2012 21:06
Si Didier Robert avait été un homme inspiré (il ferait bien d'inspirer et expirer à fond plutôt que de causer comme un piplette à la TV), il aurait donné ces 150 000 € pour les tuyaux de l'orgue de « Montres et chamades » .
Bach, Mozart, Vivaldi, Schumann, Liszt, c’est pas ma culture mais c'est davantage ma culture par rapport aux adeptes du sale proxénète Orelsan de "sale pute".

8.Posté par ziza le 31/03/2012 21:34
Une provocation de plus sur le dos du contribuable. Mener des actions pour "sauver" un festival (jamais remis en cause par le collectif des associations, ni même par la région) avec les subventions déjà reçu, c'est gonflé! De plus ça ne le gêne pas de dénigrer une institution qui le finance depuis 10 ans, belle reconnaissance. M. GALABERT est un bussinessman mais est-il le meilleur défenseur du Sakifo? N'est il pas en train de le saborder lui même? Il s'entête aveuglement à programmer un Orelsan rejeté par des festivaliers. Celui la prétend regretter une soi disant erreur de jeunesse mais il a quand même insulter la memoire de Mme Marie Trintignant et ne s'en est jamais excuser, soit auprès de sa famille sois en réparant le tort causé aux milliers de femmes victimes de violences. Au fait c'est pour ce comportement qu'il n'est pas le bienvenue. Le Sakifo est une marque déposée, qui ne traite pas directement avec les collectivités. C'est une association "les scènes australes" qui reçevra la subvention de Saint-Pierre et fera appel à la marque mais au mépris de la réglementation, c'est à dire sans faire d'appel d'offre et sans rendre des comptes sur les fonds utilisés. Le silence de Mme JOMARON est assourdissant. Aucun média ne lui demande quoique ce soit, c'est étonnant!!! Etant donné le cout abyssal du festival pour le contribuable il devrait être totalement gratuit, faites les comptes depuis 10 ans. Le Sakifo faisant sa promotion par un "pied de nez" à la campagne électorale, trouvera t-on un journaliste pour demander l'avis des deux principaux candidats qui sont et seront dans l'île? Ah, qui censure qui?

9.Posté par pov petit le 31/03/2012 22:58
enfin, qu'il se debrouille sans quémander l'argent public. galabert dirige une structure privée ou une structure d'état? qu'il arrête de pleurer avec l'argent public dans la bouche. Té Michel fontaine, arrête aussi. arrête jeter l'argent des contribuables

10.Posté par Arretez de faire les kons !!! le 01/04/2012 00:34
Bon ...
Maintenant que les politiciens ont été moins kon que d'habitude, il faudrait lancer une campagne de boycott.
Que font les associations ?

Il faut lancer un slogan anti orelsan

orelsang : sakifopa

11.Posté par JEP le 01/04/2012 06:05
Finalement, c'est tout bénef pour ce garçon. Peu de gens le connaissaient avant « Sale pute » et la polémique qui s’en est suivie. Voilà comment se faire de la pub gratos ; prenez-en de la graine.

12.Posté par Fabiho le 01/04/2012 08:56
Bonne idée !
Enfin quelqu'un qui donne l'exemple et choisit le développement endogène plutôt que l'assistanat : bravo ! Etape suivante : rendre le Sakifo accessible à toute la population et pas seulement à une "élite" ?

13.Posté par shogun974 le 01/04/2012 07:34
La seule chose qui ferait taire tous ces commentaires et qui ferait avancer le débat, c'est qu'Orelsan vienne chanter gratuitement. Il a obtenu une victoire de la musique, cela prouve qu'on peut passer à autre chose de plus constructif. Bien sur "sale pute" est dangereux, mais je mise sur le bon sens de ce chanteur qui reconnaît tout de même avoir fait une connerie. On a bien des maires tout aussi hypocrites qui après avoir été frappés d'inéligibilité sont réélus à nouveau.
SHOGUN974

14.Posté par fiuman le 01/04/2012 09:40
Le sakifo pourrait faire un peu de marge sur toutes les drogues vendues sur le festival.

15.Posté par Zinfonaute le 01/04/2012 11:14 (depuis mobile)
14. fiuman le 01/04/2012 09:40
Le sakifo pourrait faire un peu de marge sur toutes les drogues vendues sur le festival.

Wouaw. FIUMIER a un scoop. Apparemment il parait très bien renseigné. J'incite la police a aller l'interroger au plus vite.

16.Posté par môvélang le 01/04/2012 11:49
1) comme quoi que les subventions c'est de l'argent dilapidé pisk'avek ou sans subvention le sakifo peut fonctionner normalement.

2) le galabert a en horreur les violences qui sont faites quotidiennement aux femmes, aux enfants et aussi aux hommes en invitant un type qui prône le meurtre de femme.

3) moi je te propose d'inviter tous ceux qui ont violé ou tué des femmes, enfants ou homme à ton prochain essepectakle, çà pourra aider la Réunion à avancer dans cette lutte.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales