Social

Le SAFPTR n'en a pas fini... avec Saint-Louis

Quelques jours après le dépôt d'une requête du SAFPTR au Tribunal administratif concernant une délibération municipale réduisant les salaires et temps de travail à Saint-Louis, les membres du syndicat se sont à nouveaux réunis à Roches Maigres ce lundi matin. L'objectif, dénoncer ce que le syndicat considère comme un "certain nombre de pratiques toujours en cours" dans la commune.


Le SAFPTR n'en a pas fini... avec Saint-Louis
Opposition à une délibération de réduction de temps de travail, "discriminations politiques", "harcèlement moral" ou mutations, le travail ne semble pas manquer pour la section saint-louisienne du Syndicat autonome de la fonction publique territoriale (SAFPTR). Preuve en est de cette nouvelle réunion dans le quartier de Roches-Maigres en fin de matinée. L'occasion pour Wilson Adras et Linda Maillot de mettre à jour des pratiques, jugées comme irrégulières.

Des affectations contre les grévistes ?

Premier point abordé, de nouvelles affectations décidées en nombre depuis quelques semaines qui ne "concernent que des employés communaux qui ont participé aux grèves des 30 avril et 12 mai", explique Wilson Adras. Document en main, celui qui a battu le pavé aux côtés de plusieurs centaines de grévistes il y a près de deux semaines dénonce une atteinte au personnel gréviste des affaires scolaires. Ceux-là même qui s'étaient le plus mobilisés lors des deux mouvements de contestation face à la réduction de 5% de leur salaire et temps de travail.

"Ce sont surtout des femmes qui sont concernées par ces nouvelles affectations sur les Makes ou le Petit-Serré. Quatre personnes ont déjà récupéré leur avis d'affectation, les autres iront très bientôt le récupérer pour que l'on puisse déposer des plaintes devant le Procureur de la République de Saint-Pierre", condamne Wilson Adras, qui évoque à nouveau des "discriminations politiques" et des cas de "harcèlement moral". "Certains employés ont parfois été mutés cinq fois en à peine deux ans", ajoute-t-il.

Alors que Claude Hoarau a mis en avant son combat contre la "peur" de l'agent communal à l'approche d'élections, on peut légitimement s'interroger sur le fondement de ces mutations répétées concernant souvent les mêmes personnes, les mêmes écarts, les mêmes postes. Qu'en est-il de cette "peur" ci et des contraintes relatives à un mandat plus qu'à une élection ? Quelle réponse apporter aux personnes mutées à plus de quatre reprises en deux ans ? Des questions qui reviennent régulièrement sur les lèvres d'employées communales présentes ce matin.

De nouvelles embauches dénoncées par le SAFPTR

Second grief adressé à la majorité de Saint-Louis, la validation de deux nouveaux contrats à durée déterminée (CDD) concernant des postes "d'adjoint technique territorial de 2ème classe non titulaires pendant une période de 6 mois", et le renouvellement d'une trentaine de CDD. "On se demande à quoi va véritablement servir le gain de la réduction de 5% des salaires ?", s'interroge le délégué syndical.

Résultat, le SAFPTR prépare actuellement un nouveau dossier composé des avis d'affectations pour le transmettre dans la foulée au parquet de Saint-Pierre cette semaine. Un dossier qui devra mettre en exergue ce que le syndicat dénonce comme des "discriminations politiques" et des cas de "harcèlement moral".
Confiant suite à un entretien avec le conseiller technique de Marie-Luce Penchard et le sous-préfet à la cohésion sociale sur la question en fin de semaine dernière, Wilson Adras n'en restera pas là et projette d'ailleurs de créer un collectif d'employés communaux.

"D'autres actions seront organisées en temps voulu. Nous ne comprenons pas ce que fait le contrôle de la légalité par rapport à tout ce qui se passe ici depuis plus d'un an. Claude Hoarau est en train de monter les employés communaux les uns contre les autres", conclut Wilson Adras.

(NDLR - Nous avons tenté de joindre le maire de Saint-Louis, Claude Hoarau, ce lundi pour avoir ses explications sur les points dénoncés par le SAFPTR mais nous n'avons obtenu aucun retour)

wilson_adras___safptr.mp3 Wilson Adras - SAFPTR.mp3  (1.05 Mo)


Lundi 24 Mai 2010 - 12:00
Ludovic Robert
Lu 3393 fois




1.Posté par jean-pascal jehan le 24/05/2010 15:46
Il est étonnant que ce syndicat, créé pour tuer les autres syndicats, ne "bourre" pas son nez dans les municipalités de droite ?

2.Posté par balicoune le 24/05/2010 16:05
le lieu de rassemblement du sieur adras n'est autre que la permanence de cyrille hamilcaro lol.

3.Posté par au Tampon le 24/05/2010 16:17
Ce " syndicat ( ??? ) " ferait bien de mettre son nez au Tampon, il y a de drôle de nominations et de mutations. Mais comme la commune est de droite ce pseudo syndicat gros doigt ...

4.Posté par mu'adib le 24/05/2010 16:33
PAR PITIE METTEZ CETTE COMMUNE SOUS TUTELLE ET CE MAIRE N'AI PLUS AUCUN POUVOIR SAUF DE MARIER DES PERSONNES

5.Posté par nicolas de launay de la perriere le 24/05/2010 18:58
espérons que ce syndicat systématise son action sur l'ensemble des communes..

6.Posté par marie de saint-louis le 24/05/2010 20:12
Monsieur Wilson ADRAS arrêter de faire l'innocent, il y a des employés communaux de 2001 à 2007 ont été déplacés 21 fois allez voir dans les dossiers des agents administratifs , elles étaient ATSEM pendant 7 ans, elles avaient peur de représailles, regarder même dans ton quartier il y avait un exemple. C'est quoi le problème pour les contrats pour les réunionnais. Tu as dit à des copains que dans ta famille , il y a eu 4 embauches dont 2 titulaires et 2 cdi et même dans ta belle famille

7.Posté par lautrichien le 24/05/2010 21:07
Boulala marie de st-louis, maintenant alors on kose pu sur le déficit de la commune laissé par Hamilcaro, surtout après s'être bien fait rafraîchir la mémoire du cratère de 100 millions de francs du Claude, alors maintenant on reparle des emplois de 2001. Franchement, c'est carrément du réchauffé.
Vous arriverez un jour a parlé de choses plus importante ? par exemple des nombreux emplois fictifs actuellement ? Des employés communaux qui ne sont pas à leur boulot, mais dans LEURS associations qui ont été créées et "travaillent", si l'on peut dire, QUE 4 heures par jour au lieu des 7 heures ? et que dire de "secrétaires" qui passent leur temps assises sur un muret pendant leurs 4 heures de "travail" ?
Avoir 2925 employés pour une commune de 50 000 habitants et 32 % de contribuables, faut bien qu'ils brassent l'air.
Et qu'est-ce que vous allez dire quand 669 emplois font être liquidés au mois de juillet, des CDI qui vont se retrouver affecter à la caisse des écoles, qui n'aura plus assez d'argent et qui ensuite seront mis à la disposition du ccas qui n'aura plus d'argent également, donc se retrouveront licenciés et le claude aura rempli sa mission vis-à-vis du Préfet qui lui a demandé de réduire la voilure du personnel. Et devinez qui sera à la porte ? Pas les derniers rentrés, mais ceux de la précédente mandature.
Et concernant les familles, regardez donc celle du (...), toute la famille travaille à la mairie.

8.Posté par tandiske le 25/05/2010 07:21
Premièrement, la réunion syndicale a eu leiu dans la permanence de Hamilcaro avec le grand protrait de sieur roitelet... Deuxièmement, tout le monde sait que le déficit est la responsabilité des deux maires... passer de 17 millions en 2001 à 42 millions en 2008 ça creuse un déficit malgré tout.
Troisièmement, il y a peut être eu des déplacements, mais le droit de grève est une chose, le droit d'insulter le maire avec une haine non dissimulée en est pas un. Dans toute grève il doit y avoir des mots d'ordre et non des insultes à tout va, mais avec adrass et le SAFPTR ... Dans d'autres cas l'employeur aurait déja préparé le licenciements des insulteurs... La grève n'est pas une cours d'insultes ... normalement. . Mais avec des pseudo syndicalistes et une pseudo grève qui a fait pschitt... on comprends la frustration d'un adrass...

9.Posté par saint-louisien le 25/05/2010 10:07
Bien entendu que Claude Hoarau n'est pas Blanche Neige, mais si vous voulez rencontrer les sept nains, allez du côté de la SAFPTR... ici, en photo, on ne voit ni Prof, ni Grincheux, ni Atchoum, ni Timide, ni Dormeur, et ni Joyeux... Devinez celui qui reste :-)
Comme dans le conte pour enfants, chaque jour il rentre et quitte le travail en avance en sifflant gaiement... Et comme à chaque fois, en revenant dans sa chaumière il se rencontre qu'un "intrus" a pris possession des lieux... Il découvre la vaisselle propre et la maison rangée et ça le fout en rogne...
.

10.Posté par Rolling Water le 25/05/2010 16:34
Je ne connais pas bien Saint-Louis, mais la description faite par saint-louisien (post9) correspond à Simplet...

11.Posté par georgio le 25/05/2010 22:04
Non mais franchement les gars de st-louis... zot na point travaille pou fait koué ? le fait de déplacer ces agents règle-t-il pour autant les problèmes de fond de cette commune actuellement ? On a l'impression que les cadres et élus qui décident en ce moment n'ont plus d'idée, alors on joue avec le personnel... et le maire ne peut-il pas calmer les esprits ? eh ben ! non ! ça n'est pas de son tempérament... A force de jouer avec le feu on finira tôt ou tard par se brûler, c'est valable pour tous les acteurs de ce mélodrame qui se joue sur st-louis... moteur !

12.Posté par reconnaissance le 25/05/2010 22:29
et ben moi qui croyait que la majorité de la mairie de Saint-Louis, pouvez penser a s'activer pour réduire le déficit de la ville c'est sans compter sur cette opposition destructeur.
Chers lecteurs, chers reunnionais, chers Saint-Louisiens ne vous laissaient pas submergé par ce flot d'informations emmanant du fin fond de l'esprit tortueux d'un ex candidat et de son staf refoulés par la voie du peuple, et pensés plutôt à réfléchir à votre tour, ce que serait votre attitude face à la demande préssante d'une population qui subit de plein fouet l'incapassité de gouverner de la droite umpiste nouveau centriste udfiste. IL EST VRAI QUE LE CLAUDE A PENSER A UN MOMENT QU'IL POUVAIT ERRADIQUER LA MISERE DE SON PEUPLE SAINT-LOUISIEN EN LEUR DONNANT UN PTIT MOYEN POUR VIVRE CORRECTEMENT( bons, travaille...)CREUSANT AINSI UN DEFICIT DEJA EXISTANT.(crise oblige)
MALGRES CELA
AU MOMENT OU SAINT-LOUIS SORTIRA DE LA CRISE (ET CELA SANS LICENCIE QUI QUE SE SOIT) PAR LA GRANDE PORTE. D'AUTRE COMMUNE DONT LEURS LEADERS SONT UMPISTE, LAISSERONT LEUR POPULATION SUR LEUR [FAIM].
PENNSEZ Y LES JEUNNES IL Y A CEUX QUI DISENT ET QUI FONT. ET CEUX QUI DISENT ET FONT CROIRE.

13.Posté par GILBERT SMITH le 15/02/2011 07:56
A
POSTE 2
CONTRAIREMENT à ce que vous pensez , cette permanence appartient à mr adras . C'est son bien et il peut en disposer à sa guise . A bon entendeur

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales