Société

Le Ramadan débute à la fin de la semaine: "Cela me rend plus humble"


Le Ramadan débute à la fin de la semaine: "Cela me rend plus humble"
Le Ramadan débutera ce vendredi ou samedi prochain pour la communauté musulmane de l'île. Mais la préparation se fait déjà 15 jours avant. Ce jeûne, qui dure un mois, impose aux fidèles qui ont décidé de le suivre de ne pas manger, ni boire, du levé au couché du soleil. "C'est un moment pour faire le point sur soi-même et purifier le corps et l'esprit", indique Amine, qui fait le Ramadan depuis la puberté. "Tu prends le rythme au bout de deux semaines et tu commences à fatiguer à partir de la troisième semaine", explique le jeune homme, qui a l'habitude d'apprécier les bonnes choses de la vie.

Les nouvelles générations musulmanes ne rechignent pas à perpétuer la tradition. "Je le fais de bon coeur aujourd'hui. C'est vrai qu' au début je le faisais de part mon contexte communautaire. Mais je me suis vite rendu compte des bienfaits du jeûne. Je nettoie tous mes organes mais aussi mon esprit. C'est une pratique intelligente, qui n'est pas faite pour nuire à la personne mais pour la purifier".

"On commence à ralentir certaines activités un mois avant"

Le Ramadan, ça se prépare. "On commence à ralentir certaines activités un mois avant", indique Amine, le sourire aux lèvres. "Là, on est dans le mois de chaabane et on se prépare au jeûne, comme le faisait le prophète Mahomet. Le Ramadan permet de remettre les compteurs à zéro. Il ne faut pas s'emporter ni s'énerver pendant cette période, sinon ton Ramadan est faussé. Il faut avoir un comportement plus mesuré et respectueux", avoue-t-il.

Comme tout bon musulman pratiquant, Amine prie cinq fois par jour, mais à partir de la veille du premier jour du mois de jeûne, s'ajoute les "tarawih", en plus des prières quotidiennes du soir. "Il s'agit de 30 chapitres qui font partie du Coran", soit la lecture d'un chapitre par soir du Ramadan.

"On rompt le jeûne par un moment de partage"

Tous les soirs du Ramadan, après le couché du soleil, "on rompt le jeûne par un moment de partage", indique le fidèle. "Mais ce n'est pas une raison pour se goinfrer et rattraper tout ce que tu n'as pas mangé pendant la journée. C'est vrai qu'à la Réunion, les familles préparent pleins de bonnes choses, des samoussas, des gâteaux sucrés et salés, etc...".

Dans les pays musulmans ou dans les communautés musulmanes à travers le monde, il est de coutume de partager les repas le soir avec les plus pauvres. Mais "cette pratique ne se fait pas à la Réunion", avoue Amine.

Le Ramadan peut se reporter

Les femmes qui sont indisposées et les personnes qui sont malades peuvent reporter le Ramadan à une autre période. "Les diabétiques ne sont pas obligés de suivre le Ramadan. De toute façon, le Ramadan est un engagement entre toi et Dieu. Les autres ne peuvent pas te juger sur cette pratique", explique le jeune croyant.

A la fin du Ramadan, "on se rend compte de ses bienfaits. Déjà, on prend conscience de notre chance de pouvoir se nourrir quand on veut, alors que des milliers de gens dans le monde meurent de faim. Personnellement, je pense beaucoup à la famine dans le monde et je me mets à la place de ceux qui ne peuvent pas se nourrir. Cela me rend plus humble", conclut-il.
Lundi 16 Juillet 2012 - 16:49
Lu 1493 fois




1.Posté par noe le 16/07/2012 17:57
« L'important dans la vie n'est pas de connaitre une théorie sur la façon dont les choses sont censées fonctionner, mais d'agir de façon à ce que les choses puissent bouger ou changer. Bref, il n'y a que les connaissances appliquées qui comptent. » [J. Rohn]

Bon ramadan !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales