Economie

Le RSA entre en vigueur à la Réunion


Le RSA entre en vigueur à la Réunion
Mis en place en métropole en juin 2009, le revenu de solidarité active (RSA) entre en vigueur aujourd'hui dans nos départements d'Outre-mer. Cette mise en œuvre avait été reportée au moment du vote de la loi, car les bénéficiaires du revenu minimum d'insertion (RMI) dans les DOM pouvaient déjà cumuler une part importante de leur RMI avec un revenu d'activité pendant deux ans.

Le RSA permet d'additionner revenus du travail et de la protection sociale, un système qui doit permettre d'aider les travailleurs pauvres et d'inciter à la reprise d'un emploi.

La situation s'était d'autant compliquée avec l'introduction d'un autre dispositif, le revenu supplémentaire d'activité (RSTA), suite aux mouvements sociaux intervenus aux Antilles début 2009. Le RSTA, présenté alors comme une anticipation du RSA, est une allocation forfaitaire mensuelle de 100 euros (pour un temps plein) payée par l'Etat aux salariés ayant une rémunération inférieure ou égale à 1,4 SMIC.

Le RSTA ne pourra pas se cumuler au RSA. Une phase de transition devrait perdurer jusqu'en 2013, les bénéficiaires du RSTA pouvant choisir de conserver cette prestation plutôt que de basculer sur le RSA.
Samedi 1 Janvier 2011 - 08:16
Melanie Roddier
Lu 1553 fois




1.Posté par noe974 le 01/01/2011 09:28
Un petit plus pour les plus faibles !! mais un boulot est plus bénéfique !!

On ne peut vivre avec une "bourse" , un "don" , une aumone .... l'homme doit mériter sa paye , son p'tit "4 sous" . Sinon il se sentira exclu de la société en faisant l'aumone devant la Poste tous les 5 du mois .

2.Posté par Papapio, ni macro ni géniteur payeur le 02/01/2011 15:15
C'est peut être SURTOUT une CHANCE de voire les OTAGES DES POUPONNIÈRES être libérés
NOS ENFANTS Braguettes RÉMUNÉRATEURS.... avec la complicité impliquée des JAFs et parquets
car l'essentiel n'est pas dit:
L'incorporation de L'ALLOCATION PARENT ISOLE, heu pardon, ALLOCATION FEMME SEULE 90%

En clair, la Maman qui ne travail pas, ne peut subsister avec la moitié des seules prestations sociales, elle DOIT refuser la PARITÉ EDUCATIVE au Père, si elle veut en percevoir l'intégralité...
Avec le dispositif, ces allocations seraient donc intégrées, sans que les Enfants ne soient plus détenus en OTAGE des Prestations Salaires indispensables a l'équilibre économique du département... Mais ne compter pas ni sur les politiques, ni sur l'intégrité des Magistrats pour le reconnaitre... N'est ce pas M. Le Procureur ?!... sans quoi il faudrait indemniser tous les Pères et Enfants qui se sont fait MASSACRER POUR CE FRIC et les chiffres d'affaire qu'il constitue...

Comme c'est beau la déontologie de corporations qui VIVENT de la vente de nos Enfants...

N'est ce pas Mmes DINDAR, TAILEE, PAYET, LEBON, ELIZEON, BELLO,...etc...?
M. Le préfet, ou sous préfet a l'égalité des chances mais pour les Femmes seulement, un commentaire ??? La HALDE, Défenseur des Enfants ou la LDH alors peut être ??? NON ?

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales