Sport

Le Quicksilver Eco Meeting se met au développement durable


Le Quicksilver Eco Meeting se met au développement durable
Depuis le 14 octobre et jusqu’à demain soir se déroule la deuxième édition du Quicksilver Eco Meeting organisée par le Saint-Leu surf club. Cette compétition de surf regroupe les pays de la zone océan Indien (Madagascar, Maurice, Afrique du Sud et Réunion). Cette année, les organisateurs ont fait forts avec la présence des présidents des Fédérations française et sud-africaine de surf. Pour Fabrice Fridmann, responsable de l’événement, c’est "une fierté car c’est la première fois qu’on réussit à réunir autant de monde prestigieux". Le club nourrit le projet pour la prochaine édition d’étendre la compétition à d’autres régions.

Une action pour le développement durable…
 
Au-delà de la compétition de surf, les organisateurs ont voulu créer "une démarche de conception propre autour de l’événement". Ainsi, ils n’utilisent que des matières naturelles. Les toilettes sont par exemple faites avec de la cire de bois et non avec un matériau produit en usine qui "est difficile à recycler et pollue", explique Fabrice Fridmann.

C’est dans cette optique que le club a aménagé une structure mobile sous forme de remorque pour alimenter le site. Ainsi, 30 m2 de panneaux photovoltaïques ont été installés pour climatiser l’ensemble du lieu. "C’était pour montrer aux gens que l’on pouvait alimenter une climatisation par l’énergie solaire" , affirme Fabrice Fridmann.

Un village de bambou a également été construit dans le but de monter une structure faite en matière écologique. Pour cette réalisation, le club a travaillé en collaboration avec l’école d’architecture du Port.

Une action pour la santé…

De même, des actions de sensibilisation autour de la santé sont menées. Ainsi, un stand sur les effets néfastes de l’exposition au soleil a été mis en place en partenariat avec la marque Jeewin. Le but est de vanter les bienfaits des crèmes minérales qui ne présentent pas de risques de pollution par rapport aux coraux, en plus de mettre en garde contre les risques cancérigènes dû au soleil.

De même, la fédération française de surf a mis en place un stand sur l’équilibre afin de prévenir les surfeurs sur les risques qu’ils peuvent encourir dans la pratique du sport s’ils n’adoptent pas les bons gestes. Un kinésithérapeute est également présent pour sensibiliser les sportifs sur les bienfaits de la relaxation et des massages musculaires.

Cet événement marque une volonté, au-delà de l’aspect sportif, de mettre en avant les bienfaits de l’énergie renouvelable afin de réduire les risques d’impacts néfastes sur l’environnement.

Le Quicksilver Eco Meeting se met au développement durable

Le Quicksilver Eco Meeting se met au développement durable
Vendredi 15 Octobre 2010 - 17:12
Ingrid Benoît
Lu 2252 fois



Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 15:32 Surf: Johanne Defay est 5e mondiale

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales