Social

Le Président Rochdi appelle les étudiants du Sud à "sauver leur année universitaire"

Mohamed Rochdi, Président de l'Université avait convié hier à 16 heure étudiants et enseignants-chercheurs à une rencontre en amphi Olympe de Gouge sur le campus Sud au Tampon.
Deux cents personnes ont répondu présent et ont salué la venue du Président.


Le Président de l'Université sur le campus Sud
Le Président de l'Université sur le campus Sud
L'occasion pour le président de l'Université de rappeler les avancées obtenues à Paris il y a peu, et notamment "l'effort considérable obtenu après deux heures de négociation" bien que, selon le DGES (Directeur Général de l'Enseignement Supérieur), l'Université de la Réunion soit "sous dotée en moyens et que ce dernier n'a pas vraiment de possibilité d'action", regrette M Rochdi.

Les étudiants grévistes reconnaissent ces "légères avancées" qui concernent "principalement les enseignants, mais rien pour les étudiants où c'est toujours le flou pour la masterisation".

Pour certains enseignants grévistes, il s'agit là de "mesures qui masquent des suppressions de poste". Le Président de l'Université qui n'a pas été en mesure de répondre aux inquiétudes des étudiants ni même sur leurs craintes de voir disparaître des filières délocalisées à l'exemple de la L3 Droit si cette année est "ratée" s'inquiète cette étudiante en L2 droit.

Autant de raisons qui poussent les organisateurs de la grève à "rester mobiliser à travers plus de communication, de sensibilisation de l'opinion publique et l'organisation d'actions significatives".

Les enseignants envisagent pour leur part la mise en place d'ultimatums, notamment le boycott des jurys de Bac qui auront lieu dans quelques mois ou encore la rétention de notes.

Une chose est sûre, après plus de 15 jours, l'occupation actuelle ou le blocage "ne portent plus leurs fruits" constate une étudiante. C'est un "risque de suicide", reconnaît un enseignant gréviste qui est rejoint par M. Rochdi.

Dans le même temps, une étudiante gréviste redoublante de sa 1ere année tient à préciser: "Je préfère perdre un an maintenant que perdre des années plus tard, même si je dois faire 3 fois ma L1".

Une situation jugée "pas satisfaisante" par le président Rochdi qui évoque des questions de sécurité complexes et espère ainsi voir des "modes d'actions différents" car il va devenir "difficile de tout rattraper", même s'il se dit prêt à décaler la fin du semestre.

Notons aussi que la semaine culturelle et sportive qui devait se tenir en mars a été reportée à fin 2009.

Le président Rochdi qui a tenu à se déplacer pour rappeler que les revendications sont les mêmes pour tous, mais qu'"il ne faut pas dépasser la ligne jaune". Il préconise un "déserrement du blocage afin de sauver l'année scolaire dans l'immédiat", tout en "privilégiant le dialogue et en gardant une cohésion entre tous".

A noter également que le président Rochdi a été interpellé à plusieurs reprises par des étudiants lui demandant de faire appliquer le "droit à travailler librement".

Tous s'accordent à dire, que les décisions se font en AG, à la majorité, et appellent "chacun à se mobiliser et à venir voter ce lundi à 9h" sur le campus sud. Une AG qui devrait être plus importante et décisive que les dernières pour la semaine à venir.
Samedi 28 Février 2009 - 10:14
C.L
Lu 750 fois



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales