Faits-divers

Le Préfet rappelle les efforts mis en oeuvre pour réduire le "risque requin"

Quelques heures après l'attaque de requin qui enlève la vie à Alexandre Rassiga, la Préfecture publie un communiqué de presse présentant ses "plus sincères condoléances" à la famille et à la communauté de surfeurs, et rappelant les moyens étudiés pour diminuer le risque requin.


Depuis un an, les réunions de travail autour de la problématique "requin" s'enchaînent.
Depuis un an, les réunions de travail autour de la problématique "requin" s'enchaînent.
"Le 23 juillet 2012 à 16h30, une attaque de requin s’est produite sur la commune de Trois-Bassins, située sur la côte ouest de La Réunion. Cette attaque a été fatale à un jeune surfeur réunionnais de 21 ans. Le préfet de La Réunion renouvelle à sa famille ses plus sincères condoléances ainsi qu’à la communauté des surfeurs déjà endeuillée.

L’attaque d’aujourd’hui, qui est sans précédent connu à Trois-Bassins, est la première attaque mortelle enregistrée cette année à La Réunion. Elle est intervenue à proximité d’un spot où se déroulent des activités sportives nautiques encadrées, activités qui s’étaient d’ailleurs terminées 1h plus tôt. L’encadrement de ces activités porte à la fois sur la pratique du surf mais aussi sur la surveillance du risque requin.

Le maire de Trois-Bassins a pris un arrêté d’interdiction des activités nautiques sur le territoire de sa commune.

Le préfet rappelle qu’en 2011 La Réunion avait déjà connu 2 attaques mortelles au large de Saint-Paul, commune située un peu plus au nord de Trois-Bassins. La Réunion est confrontée à une recrudescence des attaques de requins, au même titre que les autres Etats bordés par l’océan Indien, comme l’Afrique du sud, l’Australie ou les Seychelles.

A La Réunion et depuis 1 an, Etat et collectivités territoriales ont engagé un vaste programme de réduction du risque requin grâce à plusieurs séries de mesures. D’abord, une meilleure connaissance de ces prédateurs, ensuite la mise en place de mesures de prévention et de surveillance appropriées :

-    information du public (panneaux et drapeaux)
-    déploiement à titre expérimental de filets de protection
-    recrutement de "vigies requins" à même de sécuriser les pratiques sportives.

A l’occasion d’une réunion de travail le 2 juillet dernier, un point a été fait sur les dispositifs déjà opérationnels et ceux en cours de déploiement.

L’attaque mortelle d’aujourd’hui renforce la détermination de l’Etat et de l’ensemble des pouvoirs publics à mettre en œuvre le programme de travail qui a été arrêté, dont l’objectif est d’améliorer la connaissance et la réduction du risque requin, auquel La Réunion, à l’instar d’autres Etats voisins, est hélas exposée
".
Mardi 24 Juillet 2012 - 06:39
.
Lu 7628 fois




1.Posté par SamiSam le 24/07/2012 07:49
M. Le préfet, quelle indécence !

Vous banalisez ici la situation de la Réunion, alors que le contexte vous le savez est bien différent. Lequel des états cités a eu la bonne idée d’imposer une réserve marine au cœur d’une zone balnéaire/de baignade ?

A vous entêter à ne pas écouter les pratiquants de longue date de la mer dans cette zone et à faire reculer les pécheurs, vous faîtes irrémédiablement avancer les requins. Les pratiquants n’ont jamais été touchés de cette façon dans l’ouest avant la mise en œuvre de cette fameuse réserve, et les observations de squales jamais aussi fréquentes. Il est normal qu’à leur libérer l’espace, notre côte ouest devienne elle aussi progressivement une côte sauvage avec tout ce que cela comprend de bon et de mauvais. Et le mauvais sur une île naturellement à requin, nous le vivons avec une fréquence accélérée depuis bientôt 18 mois ! Ou plutôt nous voyons le mal s’installer sans que rien (de vraiment efficace) ne soit fait !

Faut-il pour notre part regagner les hauteurs et définitivement délaisser la côte ?

Serez vous encore ici ou dans votre prochaine affectation lorsque le 1er baigneur (en reste-t-il, où sont-ils tous dans le lagon, infligeant à ce dernier une pression sans précédent ?) se fera croquer ?

Serez-vous là pour soutenir les entreprises liées aux sports nautiques ou aux plages qui ferment tour à tour ?

Êtes-vous à la tête d’une agence de communication ? En tous cas chapeau, on a rarement autant parlé de notre île, et pour pas un sous investi en achat d’espace !

Êtes-vous encore là ? Avez-vous jamais été à l’écoute ? De tous je veux dire, pas uniquement des intérêts de certains….

Je vous souhaite de prendre rapidement de la distance, car ici la révolte gronde ! Et ce n’est pas dans l’eau qu’elle s’exprimera ! Peut-on continuer à tolérer de voir nos enfants ainsi mis en danger ? Qui le pourrait ?

2.Posté par tweed head le 24/07/2012 08:07
si la determination de la prefecture est renforcée,alors on est sur le bon chemin !!!il n'y a plus qu'a attendre des actions concretes comme une régulation et une pêche et enfin on pourra y croire vraiment en cette détermination...sinon ça ressemble fort à une non assistance en personne en danger...et les hélas ne suffisent pas!

3.Posté par Pain sur la planche le 24/07/2012 09:14
Voilà de quoi calmer un peu les critiques faciles des opposants à toute restriction qui ne pensent qu'à eux.
Le malheur de perdre un jeune est partagé par tous mais on peut imaginer que tout ne se règle pas d'un coup de baguette magique.
Pensons à Alexandre, Mathieu, Eddy et les autres victimes de leur passion.

4.Posté par FM le 24/07/2012 09:42
Le plus gros effort fait par les autorités sur cette problématique "requin" concerne le financement de recherches pour étudier les requins à hauteur de 800 000 €
Après sinon, y a eu quelques emplois aidés pour tenter de sauver les professionnels du surf..
Et à ne pas oublier surtout car très significatif, ce sont les panneaux de signalisation sur les plages..
Laissez moi rire!
Le gros effort au niveau financier a été orienté vers des études sur les requins, et presque rien n'a été fait pour protéger ceux qui vont à l'eau.
Le risque a toujours existé mais il a très largement augmenté!!! On doit atteindre un record du monde toutes catégories en ce qui concerne le nombre d'attaques de requins sur une portion de côte aussi petite et en si peu de temps!!!
- Combien faudra t-il d'accidents avant que l'on ouvre réellement nos yeux sur les causes de ce phénomène??!
- Combien faudra t-il d'accidents pour les scientifiques en charge des études se posent les bonnes questions?? On a rien à f*** de savoir si le bouledogue est pélagique ou semi-pélagique, ce sont des questions qui ont surtout un intérêt purement scientifique. On a besoin de savoir si la fréquentation des requins engendre un risque important et avéré d'attaque de requin!!!! Auquel cas, il faut lancer les solutions pour réduire ce risque d'attaque!!

Les anciens d'ici ont tirés la sonnette d'alarme depuis plus d'un an maintenant, mais on les a pris pour des imbéciles ou des "spécialistes auto-prclamés" (pour reprendre l'expression de Mr Le Préfet). i calcul le rénioné pou in couillon même don!! et en attendant cabri i manz salad..

5.Posté par Problématique du porte monnaie le 24/07/2012 09:53
balabalabalabalabala....


-"L’attaque mortelle d’aujourd’hui renforce la détermination de l’Etat et de l’ensemble des pouvoirs publics à mettre en œuvre le programme de travail qui a été arrêté"

Comprenez ; rien de plus à attendre....

6.Posté par vieutang412 le 26/07/2012 16:32
En réglementant tout on finit par voir les désastres causés par les peudos scientifiques, neo-colonisateurs qui réinventent tout, on a vu il n'y a pas longtemps ce qui s'est produit par l'importation de la mouche bleue pour le destruction des raisins marrons, chute catastrophique de la prodution de miel de plus de 70%, reglementons , on m'a dit que les goyaviers sont des pestes végétales, propos que m'a tenu un gros bonnet de l'administration de l'agriculture, qu'il aille le dire a ceux qui en vivent qui cultivent, aux hébénistes qui travaillent le bois fabuleux que ce goyavier produit, on réinvente la Réunion, quand on découvre un pays on vit avec ici c'est grave chacun amène sa couche de couillonice et le créole y ferme sa gueule, on voit maintenant les désastres causés par les requins, la faute a qui? on a constitué un garde mangé tout autour de la Réunion, on interdit, on constitue des parcs "naturels" tout est fait pour réglementer "coloniser plutôt" les fameux dispositifs de concentration qui nous a couté la peaux des fesses, c'est un garde manger pour les requins, on a oublié de mettre à leur intention des panneaux d'interdiction de bouffer les hommes? c'est dommage ce n'est pas de leur faute ils ne savent pas, je ne sais pas quelles conneries on va encore nous mettre en place on a voulu la concentration et bien le requin est aussi un poisson pourquoi ne pas le bouffer "ah non il est protégé" rouve un peu zot yeux créoles avant d'accepter n'importe quoué, la pré empoisonne a nous ec toute zot saloperies, zot recherches et inventions, lé en trin dépouille a nous de toute not culture et traditions que va fini par devenir aussi pestes pou l'humanité.....

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales