Economie

Le Préfet présente les aides dédiées aux entrepreneurs

En présence de chefs d’entreprises et des représentants des chambres consulaires, le Préfet de la Réunion, Dominique Sorain a présenté les investissements que l’Etat à mis en place pour cette nouvelle année afin d’encourager l'entrepreneuriat réunionnais.


L’État à La Réunion, ce sont près de 422 millions de dépenses d’intervention dans l’économie et 288 millions de défiscalisation. Les dispositifs d’aide et d’accompagnement des entreprises sont renforcés sur notre territoire. Parmi les chiffres clés un octroi de crédit d’impôts de 98 millions d’euros versés en 2015 à 11.500 entreprises.

 "À La Réunion il y a potentiellement 15.000 entreprises qui vont pouvoir profiter de ces dispositifs. Nous devons faciliter la vie des chefs d’entreprises à La Réunion ou ce sont principalement des TPE (Très Petites entreprises) ou des PME (Petites et Moyennes Entreprises). L’entrepreneur est au cœur du système de la vie économique " affirme Dominique Sorain. 145 entreprises ont été créées ou reprises l’année dernière avec le plan d’accompagnement représentant une enveloppe d’un million d’euros.
 
4.600 créations nettes d’emploi ont été observées en 2015
 
Dans le secteur marchand, 4.600 créations nettes d’emploi ont été observées en 2015. 14,6 millions d’euros de fonds de prêts ont été débloqués pour 2.000 entreprises.
 
Nous ne sommes plus en situation de pleine crise
 
 "L’économie réunionnaise à connu des difficultés ces dernières années mais nous voyons apparaître des clignotants favorables, des frémissements qui montrent que nous ne sommes plus en situation de pleine crise. C’est la raison pour laquelle il nous faut être encore plus présents auprès des chefs d’entreprise pour accompagner ce mouvement " continue le Préfet. En 2015, 22 millions d’euros ont été engagés pour le financement de la croissance des entreprises.
 
Le plan 500.000 formations permettra de soutenir la professionnalisation des jeunes réunionnais, particulièrement affectés par le chômage. "En cas de redémarrage de l’économie, c’est ce qui va permettre à la société réunionnaise de se développer " conclut Dominique Sorain.
 

Vendredi 18 Mars 2016 - 15:45
Laurence Gilibert
Lu 934 fois




1.Posté par Eno2016 le 18/03/2016 16:18
Allons créer notre entreprise : "Les commentateurs !"

Nous aurons sûrement des aides ...

2.Posté par Danton le 18/03/2016 16:42
Ah !!!des chiffres toujours des chiffres lancés comme cela sans détails
Montants qui peuvent sembler impressionnants pour bcp mais qui une fois ramenés à chaque entreprise pèsent peu
Et si on nous expliquait maintenant comment se traduisent ces aides dans la réalité "vraie" celle des salariés et des entreprises et pas celle des salons feutrés climatisés de la préfecture des ministères et des chambres consulaires
Ce que donne l'état, il le reprend en meme temps sous une autre forme
Car bientôt les chefs d'entreprises, collecteurs de TVA aujourd'hui vont aussi prendre la casquette de percepteur d'ici qq mois pour prélever sur les salaires l'impôt à la source, ce qui se traduit par plus d'heures reservées à l'administratif,
Un collecteur d'impôt sans le salaire et sans le super bonus de 53 %

3.Posté par PATRICK CEVENNES le 18/03/2016 17:10
fukcd473
Mdr le Préfet Sorain.
Ce sont encore des bouffons d'énarques qui ont pondu ces prévisions ?
Je serai curieux de savoir où sont les 500.000 emplois à pourvoir dans les entreprises de la Réunion pour qu'on puisse annoncer la création d'un plan de formation pour professionnaliser les jeunes réunionnais au chômage !
C'est de l'enfumage pur et dur ! Normal les élections sont proches (2017) et la gauche a peur de prendre la raclée du siècle !

4.Posté par Danton le 18/03/2016 17:55
Lorsqu'ils auront compris une bonne fois pour toute que l'on se fout royalement de leurs aides à l'embauche à tout va
Pourquoi embaucher avec des niveaux bas de carnets de commandes ?
Les entrepreneurs ne sont pas de profonds débiles
Développer la demande, pas l'offre Une nouvelle fois le problème est pris à l'envers
C'est totalement illogique

5.Posté par 51889 le 18/03/2016 19:07
Il me semble qu'un chef d'entreprise n'embauche que s'il a un carnet de commande et de sérieuses perspectives d'un renforcement de son activité nécessitant un accroissement de son effectif.Un chef d'entreprise n'embauche que si le salarié qu'il va intégrer à son personnel lui rapporte deux, voire trois fois le salaire qu'il va verser (salaire + cotisations diverses).
Apporter des aides, modifier certaines dispositions du code du travail, pourquoi pas. Mais si, comme le projet actuel de révision du code du travail consiste à dire à un chef d'entreprise qu'il pourra licencier comme bon lui semble avant même d'avoir embauché, en quoi cela favorisera-t-il l'emploi? Un véritable chef d'entreprise qui embauche, parce qu'il a besoin d'accroitre son activité, souhaite garder un salarié qui lui donne toute satisfaction. Si d'aventure la conjoncture devenait défavorable et que la réduction de son activité nécessitait de réduire la voilure et de se séparer d'un ou de plusieurs salariés, il existe déjà des dispositions légales pour cela.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales