Politique

Le Préfet mobilise contre la crise


Le Préfet mobilise contre la crise
Le Préfet a décidé de réunir mardi prochain 4 novembre à 15 h, l’ensemble des principaux responsables économiques du département et tous les directeurs d’établissements bancaires de l’île afin, d’une part, de leur rappeler les mesures prises par le gouvernement face à la crise financière internationale, d’autre part d'effectuer un diagnostic de la situation locale, et enfin de décliner au niveau local et de suivre de manière précise et régulière les engagements pris par les banques au niveau national rappelés hier par le Président de la République
 
Ce comité de suivi et d’animation se tiendra dans la même configuration chaque mois.
 
Dans l’intervalle, se réunira régulièrement un comité plus restreint afin de contrôler, pas à pas, l’évolution de la situation.
 
Par ailleurs, le préfet réunira le jeudi 13 novembre à 15 h, l’ensemble des maires du département, le Président du Conseil Régional, la Présidente du Conseil général, les Présidents d’Établissements Publics de Coopération Intercommunale et l’Agence Régionale d’Hospitalisation ainsi que les principaux établissements bancaires, afin, là aussi, de faire un point sur la situation des Collectivités Territoriales et le niveau des commandes publiques à venir.
Vendredi 31 Octobre 2008 - 23:05
Pierrot Dupuy
Lu 743 fois




1.Posté par Patrick FLOC'H le 01/11/2008 07:31
Merci Pierrot d'ouvrir cette brèche , avec notre gardien du Palais du Gouverneur qui pour moi est un homme courageux notre Pierre-Henry MACCIONI, Préfet de La Réunion a su faire preuve efficacité de réalisme sur de nombreux point , il est bien dommage qu'avec la décentralisation il ne puisse pas faire plus; bref tout ça pour dire que je vous invite à lire l'article d' Emmanuel Todd : La révolution protectionniste paru dans le point

Publié le 23/10/2008 N°1884

http://www.lepoint.fr/actualites-chroniques/emmanuel-todd-la-revolution-protectionniste/989/0/285194

_________________

et sur France culture ce matin...
"Après la démocratie" vaut à mon humble avis une lecture : si comme je l'ai écrit certains points de son analyse sont très intéressants sur l'évolution de la société française, il faut aussi dire que je diverge sur nombre d'autres (comme la prétendue ethnicisation de la société/ nation par la droite sarkozyste).
Quant au final, l'appel à un nouveau protectionnisme...

Sur le fond : toute son analyse et son angle d'attaque repose sur le postulat que le malheur des Français est du au libre échange : appauvrissement généralisé, compression des salaires, crise due au libre échange et à la baisse de la demande.
Il entend par protectionnisme un marché européen protégé (il a précisé ce matin, c'est pourquoi je le rapporte ici) avec relance par les salaires etc. Mais dans le cadre européen, protégé de la Chine, USA etc... Il préconise un retour à un keynésianisme "classique" (sic). Tiens, n'est-ce déjà pas le cas ?

Hier déjà Rocard (toujours sur FC) conchiait les écoles de commerce et l'enseignement de l'économie en général où Keynes et Marx ne sont plus enseignés, remplacés par des modèles mathématiques etc... Tiens, on ne doit pas vivre dans le même pays...,

Encore une fois, la lecture de Todd me semble utile, ne serait-ce que par les charges au vitriol contre Sarkozy and Co, Guaino... Il se pose entre autres cette question : pourquoi les Français préfèrent-ils des hommes incultes de droite à des gens de gauche surdiplômés ? Sa mauvaise foi fait parfois faire la grimace mais bon, c'est un livre à charge.
Toutefois, quelque soit son positionnement, on peut lui reconnaître de non seulement dénoncer, mais de proposer, même si cela fait frémir...
Intellectuellement, Todd, de formation historienne, a le mérite de remettre dans une perspective du temps "long" (et c'est très bien) et il multiplie les champs du possible quant à l'avenir.

A ma connaissance, que constatons nous en France seuls les antilibéraux publient -ou alors sont médiatisés par une presse souvent complice-...

Qu'en pensez-vous ? Je précise , Pas de ma dernière remarque évidemment ! lol lol lol

2.Posté par denis le 01/11/2008 12:03
Le prefet a raison d'entretenir le dialogue avec les decideurs de l'ile sur la nouvelle donne économique (meme si tous les prefets ont surement dû avoir des consignes de Napo-Sarko).

Pourquoi des hommes incultes de droite ? Depuis 1958, les francais preferent les presidents qui ont des c....De Gaulle et sa "suite" (Pompidou, Giscard, Chirac-sic). Mitterrand a été une reprise de souffle...qui a mal tourné vers les immigrés...dont a promis de nous liberer à coups de karsher un certain Sarkosy.
Je suis sûr qu'en métropole, Sarko a été élu sur son coup du karsher.

NB : il fut un temps ou Emmanuel Todd écrivait (d'une belle plume) dans le nouvel obs, si je ne m'abuse...A-t-il viré sa cutie?

3.Posté par boyer le 01/11/2008 12:11
il est bien gentil le prefet.
- il rappelle les mesures prises par le gouvernement
- il effectuer un diagnostic de la situation locale
- il suit ("de manière précise et régulière"- wouaf wouaf!!!) les engagements pris par les banques au niveau national rappelés hier par le Président de la République.

et alors, concretement il fait quoi si les banques continuent a jouer au casino à st martin?
il demande a sarkozy de retenir sa respiration jusqu'a devenir tout rouge et qu'il lui arrive qq chose?
il organise une soirée vaudou pour jeter des sorts contre les banques?



sinon je suis d'accord avec Mr Flop sur la pertinence d'emmanuel Todd au sujet de la necessité de mettre fin au libre echangisme economique.

4.Posté par denis le 01/11/2008 18:14
Oui, Boyer, les banques continueront à jouer au casino jusqu'à ce qu'on les mette en faillite?

5.Posté par Bill Vesée le 01/11/2008 19:58
Ne tirez pas sur le préfet, il fait son boulot, et il ne doit pas rigoler tous les jours. Ce n'est pas une sinécure, surtout ici.

Son job : la Paix sociale au mieux de ses moyens et il a fort à faire : corriger les bévues de l'un et les bévues de l'autre.

Moi, j'aime mieux la retraite lol.

6.Posté par Patrick FLOC'H le 02/11/2008 10:43
5. Posté par Bill Vesée le 01/11/2008 19:58 Bill tu exagères le seul qui a tiré sur le préfet n'est autre que ton Kamarad (...) Sieur Boyer ...

7.Posté par Bill Vesée le 02/11/2008 15:23
Oh! tu sais Patrick, moi je tire dans le tas, à ceux qui se sentent cible de bouger, surtout que je dois être un piètre tireur, j'y connais rien en armes, citoyen.

8.Posté par boyer le 02/11/2008 19:57
je tire pas sur le prefet, je fait remarquer qu'il brasse du vent. La question que je me pose est la dépendance des collectivités de la reunion vis à vis des credits avec dexia et autres.

un autre truc qui m'amuse c'est la propagande la region au moment ou il s'agisssait de justifier le mode de financement du tam train par PPP, qui etait certe plus couteuse mais censé nous proteger contre les surcouts.( Le quotidien avait fait un bon article à l'epoque)

9.Posté par détective le 02/11/2008 21:15
Ne nous faisons aucune illusion sur le comportement des banques qui, actuellement harcèlent les petites entreprises car ce sont elles qui souffriront le plus de la crise, dans le monde économique et beaucoup n'y survivront pas. Le Préfet a raison de rappeler aux banquiers leur lourde responsabilité. La Réunion commence à ressentir les effets de la crise. Finis les achats impulsifs ! On calcule, on hésite avant d'acheter car de quoi sera fait demain ? Chacun surveille son porte-monnaie...

10.Posté par boyer le 03/11/2008 06:39
oui c'est évident les banques vont avoir tres peur lorsque le prefet leur rapellera leur lourde responsabilité..

Dailleur si elles ont savamment fabriqué les montages financiers des subprime et truqués les notations des prets pourris c'est certain qu'a present elle vont être gentille avec tous les bizounours.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales