Société

Le Port: Une (dé)marche citoyenne ce samedi pour lutter contre les violences

Un rassemblement est organisé ce samedi, dès 10 heures, pour apporter un soutien aux victimes d’agressions ainsi qu'à leurs familles. L'occasion également de faire valoir la proposition de la mise en place d’un "service d’urgence de sécurité".


Le docteur Karl Bellon et Olivier Hoarau, lors d'une conférence de presse donnée ce mercredi, au Port
Le docteur Karl Bellon et Olivier Hoarau, lors d'une conférence de presse donnée ce mercredi, au Port
Alors que le 11 janvier dernier, la secrétaire médicale du docteur Karl Bellon était sauvagement agressée sur son lieu de travail, au Port, une "marche blanche" est organisée dans la ville ce samedi pour lutter contre les violences. Le rassemblement démarrera à 10 heures du 37 boulevard de Brest, lieu de l’agression, et se dirigera vers le commissariat.

"Nous pensons à toutes ces femmes agressées ou tuées et à leur famille", a indiqué le docteur Bellon, à l’occasion d’une conférence de presse donnée ce mercredi matin, à la mairie du Port. Car si Carole, la victime du 11 janvier dernier, s’en est tirée avec 45 jours d’ITT, les derniers événements ont encore prouvé que les violences pouvaient prendre une tournure encore plus dramatique.
 
Un service d’urgence de sécurité
 
En plus de manifester un soutien aux personnes concernées, cet événement sera l’occasion pour le médecin de soutenir les actions menées en vue de remettre le commissariat sur pied, mais aussi de demander la mise en place d’un nouveau système.

"Nous voulons un service d’urgence de sécurité", explique en effet Karl Bellon. "Au téléphone, les forces de l’ordre posent de nombreuses questions et mettent parfois une demi-heure à intervenir. Il faut un service qui agisse directement. D’une part ça évite le drame, d’autre part, ça a un effet préventif". Une proposition saluée par Olivier Hoarau, pour qui la mise en place d’un "service de police nationale adapté avec des moyens nécessaires" s’avère indispensable. 

"Cette marche est une démarche citoyenne, pas politique", rappelle tout de même le maire de la ville, qui estime par ailleurs que toutes les associations ont un rôle de prévention à jouer. Pour l'élu, cette mobilisation sera l'occasion d'échanger et de sensibiliser. Il invite "tout le monde" à y participer. 
Mercredi 27 Janvier 2016 - 11:49
marine.abat@zinfos974.com
Lu 1009 fois




1.Posté par Satya le 27/01/2016 13:57
La violence qui grangréne toute notre société dans toutes ses sphéres: privée (la famille, le couple, les amis ou relations ...), publique ou sociale (école, travail, voisins ...).
On s'en prend au plus faible ou vulnérable (enfant, femme,sdf ..).
Une prise de conscience collective, publique et politique à avoir ?

2.Posté par Eno2016 le 27/01/2016 14:11
Si ce rassemblement est mené par des mecs , ce sera vraiment inutile !
Si ce maire met son nez , c'est pour récupérer des voix féminines sûrement !
On ne doit voir que des vraies femmes dans ces rassemblements ! c'est plus juste !

3.Posté par Choupette le 27/01/2016 18:40
Ces marches blanches tendent à se multiplier et deviennent ridicules.

C'est juste pour se donner bonne conscience.

Maintenant que notre Ministre de la Justice si sensible est partie, il faut passer à la mode dure : enfermer ces sauvages avec des mecs qui leur feront passer l'envie de lever la main sur, ou même menacer, une femme.

Car, on ne frappe pas une femme, même avec une fleur.

4.Posté par ... le 28/01/2016 05:57
Eno2016 mr notre maire la pas besoin de ca pour avoir des voix féminines comme ou di car la majorité des portoises lla vote pour lui et ça continuera comme ça. Donc kan on connais pas on ferme son bec !!!!

5.Posté par Lora le 28/01/2016 08:01
Pa d'accord ek Eno.
Le poltique se doit de porter la voix de la population et de défendre les plus faibles.
Si Eno ne la pas encore compris, s'il n'y a pas de politique l'administration n'avancera pas.
Donc le Maire du Port a toute sa place quand il s'agit de portois.

6.Posté par Grangaga le 28/01/2016 14:26
Mars' blans' y aport' pi ryin, donn' in kayé de doléans' in z'anplwaé komino , pass' la kaz' toutt' domounn' é domann' a zot' kossa y fo fèrr' dann' zot' kartié, zot vill' é ayièr' po arètt' tou sa....é antretan donn' a zot' toutt' satt' lé a zot' dis'pozicion é satt' la kominn' la mètt' an plass' po zot', é zot' z'anfan konbl' lo vid'....zot' y pass' a ne ryin fèrr'.
Si po z'élèk'cion, zot' y gainll' fé......là oussi zot' y poura....

Choupette.....Na ranpli la zol' ziska y débord', kan nout' z'inpo sora pi sifizan po pay' zot' manzé èk' zot' swin......Na alé....... rès'to di kèrr' po ......rod' lé nott'.
A partir' d'la ou va di a mwin, si Taubira té pa bon.........

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 10:02 Cap requin: Trois requins prélevés

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales