Faits-divers

Le Port: Six mois avec sursis pour le conducteur qui a fui la police


Le conducteur de la BMW qui ne s'est pas arrêté à un contrôle routier pour des tests d'alcoolémie dimanche matin au Port, provoquant une course-poursuite avec la police, a été condamné à six mois de prison avec sursis.

Lors du contrôle dimanche, les policiers aperçoivent une berline contenant cinq personnes faire demi-tour à quelques mètres d'eux. Une course-poursuite s'en suit jusqu'à ce que la BMW soit bloquée rue de Rome.

C'est alors que le conducteur décide de foncer en direction de la police qui, elle, tire sur le véhicule. La poursuite continue ensuite à pied et le conducteur et son frère sont arrêtés et placés en garde à vue.

Le frère, ayant des antécédents judiciaires, écope de 4 mois ferme.
Mardi 27 Janvier 2015 - 07:46
.
Lu 896 fois




1.Posté par môvélang le 27/01/2015 08:12
du sursis pour avoir mis en danger la vie des policiers et autres ! hum!! certainement le fils d'un gros zozo

2.Posté par Bla Bla Bla le 27/01/2015 08:59
JUSTICE COUILLES MOLLES!!!
Une fois encore, voila des abrutis qui foncent sur les forces de l'ordre , s'enfuient avec le risque de provoquer un accident , obligation et faite par les policiers de leur tirer dessus.......et au bout du compte 6 MOIS avec SURSIS!

Je rêve, j’hallucine ...., que dit ce jugement à ces voyous dégénérés : " il ne leur dit RIEN! à part recommencez vous ne risquez que du sursis, même si vous mettez la vie des autres en jeu"

BRAVO LES JUGES!

3.Posté par Tijean le 27/01/2015 09:38 (depuis mobile)
6 mois avec sursis. Lol qu'elle rigolade. La justice est vraiment en total décalage avec la vie réelle.

4.Posté par Porto le 27/01/2015 10:08
Refus d'obtempérer et délit de fuite
Le Code de la route réprime (...) infractions de nature somme toute assez proche :

le refus de se soumettre aux vérifications ordonnées par l’agent verbalisateur (art. L. 233-2 du Code de la route) ;

Pour ces deux premières infractions, l’automobiliste risque le retrait de 6 points sur son permis de conduire, 3 mois d’emprisonnement, une amende de 3750 euros et les peines complémentaires suivantes : la suspension du permis pour une durée maximale de trois ans (cette suspension pouvant être limitée à la conduite en dehors de l'activité professionnelle) ; une peine de travail d'intérêt général ; une peine de jours-amende.

le délit de fuite (art.L. 231-1 et L. 231-2 du Code de la route et art. 434-10 du Code pénal).

Pour cette infraction, l’automobiliste encourt deux ans d’emprisonnement, 30000 euros d’amende et les peines complémentaires suivantes : la suspension du permis pour une durée de cinq ans au plus (cette suspension ne pouvant pas être limitée à la conduite en dehors de l'activité professionnelle) ; l’annulation du permis de conduire avec interdiction de le repasser pendant trois ans ; une peine de travail d'intérêt général ; une peine de jours-amende ; l'interdiction de conduire certains véhicules à moteur pour une durée de cinq ans au plus ; l’obligation de suivre un stage de sensibilisation à la sécurité routière ; la confiscation du véhicule.

Source : http://www.easydroit.fr://

Vu les exactions commises à l’encontre des policiers dans l'exercice de leurs fonctions et eu égard aux deux alinéas ci-dessus, y aurait-il matière à comparer en rapport avec les clémentes peines prononcées par le tribunal et qui seront peut-être appliquée (le doute est permis ?) à l'encontre de ces deux voyous peu scrupuleux, délinquants notoires, hooligans de la route, irrespectueux des lois de la république... hors-la-loi !... etc. rien n'est moins sûr !

5.Posté par heureux le 27/01/2015 10:16
Quel laxisme? pressions politiques?

6.Posté par ALKATRAZ le 27/01/2015 10:19
La loi la pèr marmay lo Port , c' po sà zot la giny 6 jours surcis .

7.Posté par olivier Montfort le 27/01/2015 11:14
Pour faire un peu d'humour, car je vous trouve quelque peu extrémistes, Un ministre refuse de déclarer ses revenus en prétextant qu'il est "allergique à la paperasserie administrative"(sic) est pratiquement " pardonné" un ado qui refuse de s'arrêter à un barrage de police parce qu’il est certainement "allergique à la police" est condamné à 6 mois avec sursis.... tandis que le passager est, lui, condamné à 4 mois fermes, cherchez l'erreur...

8.Posté par noe le 27/01/2015 12:35
Très cher payer pour une tite fuite et 3 balles tirées (par le policier) ..;
Ils sont quand même libres et pourront faire le "zeune zen karnèr" devant les potes !

9.Posté par Propos humoresques le 27/01/2015 13:43
@7.Posté par olivier Montfort

Sans doute auriez-vous préférer que le chauffard ne s'arrêta point et mît fin à l’existence de "the policeman in action". En définitive et jusqu'à preuve du contraire, un bout de papier, à l’effigie du ministère des finances, balancé du bout des doigts d'un ministre réfractaire à la plume et allergique aux chiffres à déclarer, n'a jamais tué personne alors que dans le cas qui nous intéresse, il s'agit quand même d'une atteinte à la vie d'un "the policeman in action", particulièrement lorsqu'on lui fonce dessus à l'aide d'un véhicule. Et, toujours sous couvert d'humour, que ce soit avec une seimca 1000 pigeot ou une Bième double v, c'est du pareil au même, l'intention de faire mal a été constatée et certifiée exacte !

It's not worth looking for mistakes because they do not exist.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 08:55 Quatre blessés graves en cette fin de week-end

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales