Faits-divers

Le Port: Les forains envisagent de se protéger eux-mêmes des agressions


Les marchands forains sont dépités devant la dégradation accélérée de leurs conditions de travail sur le marché du Port.

Certains ont été caillassés en entrée de ville (côté Sud) par une bande de jeunes venus réclamer de l'argent ou des denrées sans quoi ils ne laissaient pas passer leur véhicule, d'autres ont été agressés sur la place du marché alors qu'il faisait encore nuit. Leur moral est en berne. "Il y en avait une vingtaine âgés entre 17-20 ans au niveau de Titan. J'ai dit à mon fils que s'il croisait cette bande, il devait foncer. C'est ce qu'il a fait ce matin", relate un bazardier.

"Il faut que la mairie fasse le nécessaire pour nous protéger, déplacer des policiers municipaux sur site, je ne sais pas, mais ça ne peut pas durer", témoigne Pascal Maillot, bazardier depuis plus de 20 ans. Jamais, dit-il, il n'a vu chez ses confrères et lui-même autant de méfiance pour se déplacer au Port. "Le marché des Camélias commençait à être difficile ces derniers mois mais maintenant c'est vraiment le Port le plus chaud", poursuit-il, déjà victime d'un vol à l'arraché il y a quelques années sur l'ancien emplacement du marché, justement vers l'avenue de Paris à hauteur de Titan.

Le patron de ce bazardier a aussi été victime de dégradations sur son véhicule
Le patron de ce bazardier a aussi été victime de dégradations sur son véhicule
Emelyne, fleuriste, raconte le déroulé de la tentative de vol qu'elle a subie vers 4h30: "Je n'ai pas eu le temps de voir leurs visages d'autant plus que celui qui est venu m'arracher ma sacoche avait une sorte de casquette avec un bandeau. J'ai crié au voleur". Heureusement qu'un autre bazardier est venu pour le faire fuir. Trois autres jeunes attendaient sur des motos à côté (elle montre du doigt la rue qui fait face au parvis de l'église Sainte-Jeanne D'Arc, ndlr).

"Justice trop laxiste"

Quelques mètres plus loin dans les travées du marché, un vendeur de légumes ne digère toujours pas le caillassage en règle qu'il a subi la semaine passée. Il nous conduit vers sa camionnette. "C'était des gros galets puisqu'ils m'ont perforé la tôle de la porte sur 2 cm", explique-t-il. La colère commence à poindre. "Je ne suis pas pour mais nous serons obligés de nous défendre nous-mêmes la prochaine fois", prévient-il. Il est 9h30, un duo de policiers municipaux débarque. "Ils arrivent trop tard", ironise le marchand. "Je paye 33 euros mon emplacement, d'autres en ont pour plus de 70 euros, la mairie doit, en contrepartie, assurer la sécurité sur son marché forain", assure-t-il.

Un point de vue que rejoint un ultime bazardier qui a vu la vitre de sa porte avant droite brisée et son rétroviseur cassé. "Je pense que ça arrange les autorités que les choses soient ainsi. Ca fait marcher l'économie : entre l'assurance, le vitrier, les plaintes à la police... c'est à se demander s'ils ne font pas exprès. La justice française est trop laxiste vis-à-vis des casseurs", affirme-t-il, dans un anonymat qui arrangeait la plupart des bazardiers ce matin.

Emelyne a subi une tentative de vol. heureusement que la solidarité entre bazardiers est totale
Emelyne a subi une tentative de vol. heureusement que la solidarité entre bazardiers est totale
Mercredi 27 Février 2013 - 14:13
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1538 fois




1.Posté par Jo le 27/02/2013 14:11
Tiens voilà une façon originale de créer de l'emploi. Donner des t'i contrats de miliciens à quelques jeunes. On est mal barré.

2.Posté par Jack le 27/02/2013 14:15
La justice française est trop laxiste vis-à-vis des casseurs


et des cambrioleurs, des émeutiers, des jeunes cons, des chauffards

C'est pas nouveau hélas

3.Posté par vade retro le 27/02/2013 14:39
Il faut en attraper un et le massacrer histoire de faire un exemple. ça suffit de ces petits branleurs qui veulent faire la loi dans notre ville. La majorité silencieuse va se lever.

4.Posté par Zbob le 27/02/2013 15:01
Puisqu'au Port les parents apparamment dépassés ou pire , indifférents , continuent à laisser faire leurs mômes ( il n'y a pas que des ados ou de jeunes adultes il y a aussi des gamins dans ces "manifs de voyous") le Port devrait être peu à peu déserté par les commerçants rackettés et par les bazardiers...
le Port deviendra bientôt un désert vrai ...bravo aux élus qui depuis 50 ans sont allés à la pêche aux voix et qui aujourd'hui ne savent plus faire respecter la loi ( à force de leur trouver la sempiternelle excuse "du malheur social ," comme si tous les pauvres gens étaient ainsi!)

5.Posté par Biloutxe le 27/02/2013 15:07
ziska tant ke ban bazardiers va totoss cou d'fizi .....

6.Posté par Boss le 27/02/2013 15:27 (depuis mobile)
Les élections arrivent. Casser pour qu'eux même obtiennent des contrats pour la sécurité. C'est tout le temps la même chose. Qui se cache derrière ses '' jeunes '' ?

7.Posté par it's a mad world le 27/02/2013 15:56
Ceci n'est encore rien. Vous avez vu "Mad Max" ? Grace à l'incurie de nos politiques on va très progressivement vers des situations de ce type.

La différence entre un optimiste et un pessimiste tient au fait que le pessimiste est habituellement mieux informé. (Claire Booth)

8.Posté par CITOYEN LAMDA le 27/02/2013 17:12
CELA PROUVERAIT QUE LE MAIRE N'EST PAS EN MESURE D'ASSURER LA SÉCURITÉ DES FORAINS !!!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 08:05 Le bébé maltraité a succombé à ses blessures

Lundi 5 Décembre 2016 - 08:55 Quatre blessés graves en cette fin de week-end

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales