Société

Le Port: "Débrouille et solidarité dans une ville déshéritée" pour le Nouvel Obs

"Débrouille et solidarité dans une ville déshéritée". C'est ainsi qu'est présenté le grand format consacré aux photos de Morgan Fache dans le Nouvel Obs.


"Le Port. Sans doute l’un des points les plus chauds de La Réunion. La ville traîne depuis longtemps une réputation de ghetto où les activités sont rares et les jeunes désoeuvrés. Malgré cette crise sociale, les différentes communautés ont créé une identité forte, faite de cohésion et de détermination. C’est cette vie qui s’invente avec les moyens du bord que le photographe Morgan Fache a voulu raconter" peut-on lire.

L'article à retrouver en intégralité ici.

Lundi 26 Septembre 2016 - 08:16
Lu 8058 fois




1.Posté par Pierre Balcon le 26/09/2016 09:26
C'est la ville ou il a le plus de pharmacie au m2. A croire que tout le monde y est en mauvaise santé ...
Et le maire qui nous avait promis lors des élections régionales de s'occuper de la jeunesse .
C'était sa priorité avait il affirmé .
Alors j'ai une question à lui poser : que devient le Foyer des jeunes travailleurs qu'il a laissé fermer .
Alors que c'est la porte d'entrée maritime principale sur La Réunion on nous dit que les activité seraient rares ! De qui se moque t on ?

2.Posté par Saint-Pierrois le 26/09/2016 10:02
J'avais déjà vu l'article, sur d'autres médias.
L'obs devrait mener l'enquête sur la SIDR qui est citée dans le lien.. aller au fond des choses
et des citées de la Réunion !

Le rapport de l'ANCOLS a été dévoilé par la Confédération nationale du logement
L'agence nationale de contrôle du logement social épingle la SIDR
(vendredi 19 août, Imazpress)

" ........

• "Une politique de rémunération très avantageuse"

En détail, le rapport de l'ANCOLS pointe donc plusieurs anomalies quant aux coût de fonctionnement notamment, au sein de l'entreprise. Premier point énoncé par la CNL, le bilan pointe une politique de rémunération de la société "très avantageuse" pour ses salariés. Citant le rapport, Erick Fontaine pointe le coût de fonctionnement "a augmenté de 50% en 4 ans, soit un impact direct sur l'entretien des logements".

À ce propos, l'ANCOLS écrit dans son rapport: "Au 31 décembre 2014, la société emploie 451 salariés, soit un ratio d'environ 19 salariés pour 1000 logements, très proche de la médiane nationale dont le ratio se situe à 20 [...] Par contre, les coûts de fonctionnement sont élevés du fait d’une masse salariale non maîtrisée. En effet, les coûts de gestion par logement ont évolué de 1 040 euros en 2009 à 1574 € en 2013 pour une médiane nationale 2013 de 1 220 euros (...) La politique de rémunération de la société est très avantageuse. En effet, les primes et avantages en nature accessoires aux salaires consentis, soit par le biais de la convention collective d'établissement, soit par leur inscription dans le contrat de travail finitial ou par avenant, affectent lourdement les coûts salariaux.

Parmi ceux-ci, au-delà des gratifications de 13ème mois, de primes de bilan, de vacances et d’ancienneté versées à l'ensemble des salariés, les plus significatifs sont:

- la prime d’objectifs dont le montant est fixé dans le contrat de travail (variant de 1500 € à 8000 €); est perçue contractuellement par 66 salariés. Au moment du contrôle, la nouvelle direction de la SIDR a demandé à ses salariés concernés d'y renoncer. 29 salariés ont renoncé à la percevoir. Ele lle n’a pas été payée au titre de 2014 ;

- l'indemnité locative pour "le personnel locataire du parc de la SIDR qui bénéficie toujours d'avantages (dispense de dépôt de garantie, indemnité équivalant à 30 % du loyer pour les salariés logés dans le parc social et 18% pour ceux logés dans le parc intermédiaire). L'ANCOLS cite un précédent rapport qui soulignait "les salariés locataires de la SIDR ont droit à un abattement sur le montant de leurs loyers. Cet abattement est prévu par la convention collective d’établissement de la société. Il prend la forme d‘une indemnité particulière évaluée à 25% du loyer pour les logements sociaux hors ILM (Immeuble à Loyer Modéré - ndlr)et à 15% pour les ILM. Cet avantage apparaît peu conforme à la vocation sociale de la société et instaure une inégalité de traitement ou sein du personnel...". "La convention collective d'établissement comporte toujours cet avantage qui a été simplement transformé en "indemnité locatives"."
• "Indemnité de logement d'un montant moyen mensuel de 900 euros"

Dans le même temps, le rapport de l'ANCOLS montre encore que "l'indemnité de logement versée aux salariés occupant certaines fonctions (directeurs,
responsables de services, gestionnaires administratifs et financiers et gestionnaires de clientèle); d'un montant moyen mensuel de 900 €, cette indemnité n’est pas assortie d’une obligation de se loger dans un périmètre géographique défini".

L'agence note aussi que l'avantage en nature de voyage "dont la périodicité est bisannuelle, permet aux cadres métropolitains (directeurs, responsables de services. de secteurs) de financer leurs billets d‘avion pour aller en métropole avec leur famille; l’indemnité de voyage est aussi versée aux cadres recrutés au sein du département et pour eux, n'est pas assujettie à une obligation d'achat de billets d’avion".

"Un plan d'action pour la réduction des frais de fonctionnement, dont principalement la masse salariale, apparaît indispensable pour permettre la mise en œuvre de la stratégie de l'entreprise", préconise l'ANCOLS....

• "Plusieurs salariés de la société sont en situation d’impayés"

Concernant les impayés, des salariés de la SIDR sont dans une situation particulière. En effet, le rapport pointe des impayés non réclamés. "Il ressort du contrôle des dossiers que plusieurs salariés de la société sont en situation d’impayés. Les procédures de recouvrement auprès des salariés en impayés ne sont pas satisfaisantes. L’organisme loue des logements à des salariés dont vingt-un sont en situation d’impayés, alors qu'ils bénéficient d'une indemnité locative." (...).etc etc

3.Posté par Question? le 26/09/2016 10:08
Devenu Portois? Ben porte toi bien.......

4.Posté par le taz le 26/09/2016 10:59
fief communiste depuis combien de temps déjà ?????

il parait (enfin, je l'ai entendu de quelques portois) que électoralement, il fallait voter communiste pour sortir de la misère.....

faut croire que ça marche du tonnerre.....

5.Posté par Michel le 26/09/2016 11:16 (depuis mobile)
Et une députée élus depuis plus de 20 ans. Qu'à telle fait pour la deuxième circonscription ?

6.Posté par lopoe le 26/09/2016 11:37
Dans l'article, on ne montre pas les zarabs, chinois, malabrs, zoreils... qui travaillent et réussissent.
C'est ciblé, pour voir que le mauvais coté.

7.Posté par cmoin le 26/09/2016 13:21
A poste 1:"Et le u[maire]u qui nous avait promis lors des élections u[ régionales]u de s'occuper de la jeunesse ."
Pffff!!!!Que vous êtes bêtes!!!!

8.Posté par Julien le 26/09/2016 16:55 (depuis mobile)
Un bel exemple de ce que peut engendrer le communisme...Et dire qu'il y a encore un bon lot de couillons pour croire encore aux sornettes de ces cocos rouge sang ! C'est ainsi, quand on recherche les abuseurs, ils ne sont pas loin....

9.Posté par Grangaga le 26/09/2016 17:49
..................................Lo Porr' sa mèm' mèm'.....................................................

Ross' la mèrr' lavé pi la sué té y rouvèrr'
Sou la salèrr' in racinn' té y poz' son pié té y meurr'
Po in Boklèrr' l'ès'toma kan té tro pimanté falé l'kèrr'
Swiv' péssèrr' si somin pirr' k'in la di la fé tracé sanm' z'éklèrr'

A pènn' bonèrr' la vapèrr' grin d'fé la zer'mé y pètt' an flèrr'
Si l'dézèrr' galé an tapi dinn' délavé y kwaff' la tèrr'
Lo bann' krévèrr' konbyin kou d'gon fini marké si la figuirr'
Y di malèrr' in zour' fodra byin k'sora fatigué si zot' natirr'......

Ou koné ke la tradicyion y off' pa touzour' satt' ou la bezwin
Lo van d'si son soval' volan in Franzipanyié la poz' deu trwa grin
Malgré l'ansolèy'man in sortilèz' la ferm' dan son pwin
Té in mwa d'zanvié sir'man karr' zordi ankor' nana santèrr' lo parfin

Lé té tèl'man anvoutan ke mèm' kan la linn' dé fwa té o plin
Té y kapay' toutt' mouv'man konm' sik' la bèz' in kou d'bwa dann' rin
Lavé pwin kontès'tacyion pwis'ké zamé ènn' té y souplin
O kontrèrr' la fé kalbanon grass' a là nou nana in baguètt' do pin.........

Kèrr' Sényian koman la fé po poussé y rèss' in mis'tèrr'
Bann' Titan y di nana la min Bon Dié lé èx'traordinèrr'
Ke Flanbwayian la di ariv' satt' po arivé li amènn' la koulèrr'
Ek' Banyian solid'man anrossé po atirr' navirr'

Konm' sa mèm' in n'oaziss' lé né dan la doulèrr'
In bann' po d'grènn' a fors' tan bèk' la klé lé v'ni dokèrr'
Mèm' té y pènn' Kréol' na in boussé po manzé po sa zot' lé fyièrr'
Po sa mèm' mèm' zordi nou dwa anbrass' zot' pié n'ès'pèss' bann' .....gatèrr'.....................

10.Posté par jean claude payet le 26/09/2016 17:59
bof si sa peut consoler les portois certains voir pas de coin de l'ile sont tout aussi desoeuvres.....ville degueux, et probleme pas que le 5 du mois...le port n'a pas l'exclusivite

11.Posté par thierry Massicot le 26/09/2016 18:51
Ben moi qui ai visité depuis longtemps la plupart des communes de l'Ile, j'habite au Port et suis bien content d'y habiter : 17 km de St Denis, 14 km de la Plage, climat exceptionnel etc...etc..

12.Posté par Vieux créole le 26/09/2016 22:26
Le "nouvel Obs est "un Journal d'investigations" trés lu et et apprécié ,généralement , qui ,généralement fait des enquêtes sérieuses , qui ne plaisent pas toujours à certains bien entendu..... Mais j'ai constaté qu'il ouvre ses colonnes à ceux qui contestent des articles qu'il publie ...Je demanderai à un Ami de Métropole- qui y est abonné de m' envoyer le numéro de cet Hebdomadaire qui nous concerne , nous Réunionnais ,même si nous n'habitons pas le Port ! Cette ville a depuis longtemps été considérée comme la plus "chaude" ( à tous les points de de vue) de l'Île et comme "un ghetto"...Ce n'est plus le cas depuis quelques années... Je n' ai jamais été un grand " Fan" de Monsieur Vergès , MAIS, JE LUI RECONNAIS LE MÉRITE D'AVOIR CONSIDÉRABLEMENT TRANSFORMÉ CETTE VILLE ! Ses successeurs ont poursuivi les transformations,... Michel Debré qu'il a trés violemment combattu (c'était réciproque!!) a su obtenir des subventions trés importantes dont la ville du Port a profité comme tout le reste de l'Île! Lutte contre l'habitat insalubre et les bidonvilles ,Écoles ,collèges,infrastructures diverses en sont des preuves tangibles !! Le Port de nombreuses activités sportives et culturelles connues dans toute la région , d'une École d'architecture , de plusieurs cliniques privées appréciées dans l'Île ,de l' ILOI ", dune Belle Médiathèque trés fréquentée etc... Je ne puis m'empêcher de faire remarquer ,en passant que SINIMALé , LUI , avait décidé de transformer celle ,mise en construction par Bello ,en "g rand centre d'affaires "( destiné à qui vous savez )! ) . Il aurait changé d'avis depuis !!!
- Le Port n'est plus du tout, la ville qu'elle était en 1946 ! ! L'idéologie marxiste- léniniste est " intrinsèquement perverse et mortifère et la revendication du "Fondateur du P.C.R " d'un "État démocratique et populaire" calquée sur le modèle des "Démocraties du bloc soviétique m'ont révolté ! SON NÉPOTISME insupportable au bénéfice de ses enfants ( dont une Fille payée pendant plusieurs années (?) , comme , dit-on "Directrice d'une M.C.U.R.) qui n'existait pas et qui n'existera jamais) ne pouvait , absolument pas, contribuer à faire de moi un Militant révolutionnaire !!!

13.Posté par 1portois le 26/09/2016 22:51
"La ville traîne depuis longtemps une réputation de ghetto où les activités sont rares et les jeunes désoeuvrés."
Oui comme n'importe quelle ville portuaire LE PORT est une ville dure depuis toujours. Oui LE PORT, ville où a commencé toutes les grandes luttes syndicales qui ont permis tant d'avancée sociale à La Reunion, a réputation de bagarreur. Cependant pour y être né, y avoir grandi et y vivre je ne me sens nullement plus qu'ailleurs en insécurité.
Ce sentiment c'est surtout ceux qui n'y habitent pas qui l'ont.

Et il faudrait dire les activités sont devenues rares et les jeunes devenus désoeuvrés. J'ai connu l'époque où en terme d'animation, de sport et d'éducation populaire LE PORT avait 20 ans d'avance sur toute l'ile. Epoque où justement animation socio-culturelle , animation sportive étaient des moyens au service d'un véritable projet d'éducation populaire ( contestable ou pas selon son point de vue). Mais une il y avait bien une volonté politique.

Aujourd'hui tout a été anéanti: cette destruction commencé sous LANGENIER ( fin de APJPA, PASSPORT, ADAP) a été parachevé par notre soi-diasnt jeune maire dynamique (malgré ses promesses). Sa politique d'animation et d'education populaire se résume à de la consommation abrutissante de podiums où des soi-disant artistes tire la jeunesse vers le bas. Fini l'Education Populaire ( d'ailleurs qu'en pense Mme Bello) au PORT place à la démagogie et la flatterie.

Mais que peut attendre d'une équipe municipale qui pour la moitié (maire y compris) avait entamé cette destruction sous LANGENIER.
Que peut on attendre de conseiller (res) municipaux qui ont participé de l'intérieur ( en tant que salariés )de la destruction de PASSPORT et ADAP . Ou de celui qui voulait mettre un homme de paille illétré à la tête de l'OMS.

14.Posté par Antipode le 27/09/2016 07:42
Euh, le Maire du Port - Olivier Hoarau - est du parti PLR, la droite "sociale" https://fr.wikipedia.org/wiki/Parti_lib%C3%A9ral-radical#Orientation , comme le P$ ; dans une société capitaliste, la charité est un business, et forcément, ça ne fonctionne pas !

Rappel d'usage, il est toujours bon d'utiliser un dictionnaire ou une encyclopédie : "Le Communisme est une forme d'organisation sociale sans classes, sans État et sans monnaie, où les biens matériels seraient partagés."
https://fr.wikipedia.org/wiki/Communisme

15.Posté par Portois le 27/09/2016 09:24
Post 13, Rectification de la vérité. Vous avez une bonne lecture du tissu associatif de la ville du Port. Mais, sauf qu'à ma connaissance, la fermeture de l'ADAP était du une charge de personnel trop importante, donc, elle était déficitaire.
Pour Pass'Port, c'était une volonté politique de l'équipe LANGENIER, qui ,de plus la reconnue officiellement lors d'un des derniers conseils municipales qu'il a présidé. Le remplacement, de ses deux outils c'étaient la création de 3 centres socials qui sont APPEI, Village Titan et FARFAR.
Maintenant la question qu'on doit poser: Est-ce qu'ils sont compétent?

16.Posté par haha le 27/09/2016 11:36
@4 Vous avez raison. A ma connaissance, dans tout les pays où le communisme était au pouvoir, le peuple était dans la misère (URSS, Cuba, Corée du Nord, etc....)

17.Posté par Antipode le 27/09/2016 17:29
Haha, le Communisme n'a jamais été mis en œuvre ;) tu confonds avec le totalitarisme/fascisme/nazisme ; un peu de culture please, ça grandit tout le monde !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales