Politique

Le Port: Après le coup de gueule du maire, le projet de valorisation de l'eau usée prend forme


Les entreprises de BTP implantées sur la commune, dont celles dédiées à la NRL, sont d'énormes consommatrices d'eau. Ici le chantier de la Butte du Port
Les entreprises de BTP implantées sur la commune, dont celles dédiées à la NRL, sont d'énormes consommatrices d'eau. Ici le chantier de la Butte du Port
Le projet commence à émerger. Alors que l’installation sur la commune du Port des entreprises du BTP affectées à la NRL avait suscité des remous - Olivier Hoarau s’inquiétant notamment des conséquences sur l’eau - les  membres du conseil municipal se sont penchés mardi sur le projet promis par la ville.
 
Il s’agit d’un service de valorisation des eaux traitées en sortie de station d’épuration. Cette eau ainsi traitée pourrait être destinée à l’arrosage d’espaces verts ainsi qu'aux énormes besoins industriels.
 
Si le budget annexe du service de valorisation des eaux traitées a été créé et approuvé par délibérations de précédents conseils, la municipalité précise qu'il ne permet pas, hors emprunt, de financer cette opération dont le montant est estimé à 19 millions d’euros (dont 4,3 millions sont pris en charge par le financement Ville de Demain).

Le choix des élus se porte sur une DSP concession pour parer aux risques

Ce mardi, le conseil municipal a ainsi dû décider d'un mode de gestion. Deux schémas ont été étudiés : le scénario "construction en maîtrise d’ouvrage publique + DSP (délégation de service public) affermage" et le scénario "DSP-Concession". C’est sur cette dernière option, dans laquelle le privé prend en charge la construction, l’exploitation et le développement de l’outil, que la ville porte sa préférence. "La concession présente l’avantage de faire porter au privé le risque lié à la construction", précise en effet  la commune.
 
Le concessionnaire aura alors à sa charge la construction de l’unité de valorisation et des réseaux, mais également l’exploitation et le développement de l’infrastructure ainsi créée.  Le Conseil municipal devra par la suite se prononcer sur le choix du délégataire après le lancement d'un appel d'offre.

--
Sur le même thème : 
Atteintes à l'environnement au Port: Olivier Hoarau ne lâche rien
Jeudi 4 Août 2016 - 16:35
marine.abat@zinfos974.com
Lu 1725 fois




1.Posté par GIRONDIN le 04/08/2016 20:30
.... La concession présente l’avantage de faire porter au privé le risque lié à la construction...

Ahahahahahahahahahahahhah hihi

2.Posté par cimendef le 05/08/2016 12:12 (depuis mobile)
La bonne blague qui consiste à croire ou faire croire que le privé va supporter les risques ! Les bénéfices pour le privé et les pertes pour la collectivité, voilà la vérité.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales