Social

Le Parti de Gauche demande un smic à 1 500 euros nets

L’UNSA (Union nationale des syndicats autonomes) a confirmé ce matin sa participation au “front uni” des associations contre la précarité et la vie chère, des syndicats et des partis politiques.
Parmi ces derniers, le Parti de Gauche demande aujourd’hui une hausse conséquente de salaire.


Le gouvernement français ne veut pas “se substituer aux partenaires sociaux” en ce qui concerne les 200 euros d’augmentation de salaire. Yves Jégo, secrétaire d’Etat à l’Outre-mer est reparti en Guadeloupe, avec les seules critiques de Nicolas Sarkozy.
Il est clair que Matignon redoute une généralisation de la revendication de la hausse des salaire. Mais, c’est trop tard car la rue en Martinique et en Guyane, et aujourd’hui un collectif d’associations, de syndicats et de partis politiques à La Réunion, réclament une augmentation “intéressante” des revenus.
Cette mobilisation dans les Dom est logique selon Armand Hoareau, secrétaire général UNSA Réunion. “Les solutions intermédiaires ont montré leurs limites, c’est le cas de l’Observatoire des prix et des revenus, et ce en raison d’un manque d’ambition du gouvernement à assumer pleinement ses responsabilités”.
Jean-Paul Panechou, secrétaire du Parti de Gauche va plus loin. “Cette crise nécessite des décisions efficaces. La relance de l’économie doit se faire par la consommation. Pour cela il faut porter le SMIC à 1500 euros nets”. Le smic pour 151,67 heures par mois est aujourd’hui de 1321,02 euros bruts.
Mercredi 11 Février 2009 - 13:33
Jismy Ramoudou
Lu 949 fois




1.Posté par William le 11/02/2009 15:36
1500 euro net le smic... on ne serait pas nombreux à les toucher vu le nombre de boites qui fermeraient !

Il faudra qu'à un moment, les politicards arrêtent de faire des effets d'annonces irréalistes !

pas crédible, pas sérieux, pas honnête.... pas sortis de l'auberge !

2.Posté par genevrier le 11/02/2009 15:34
Ho! oui oui oui.
Je veux le smic à 1500€
Je veux le RMI à 1200€
Je veux l'hopital gratuit
je veux les billets Reunion Paris à 150€
Je veux des prets à 0% sans garenties ni cautions
Je veux les aloc à 1500€ au premier enfant
Je veux un super marché gratuit près de chez moi
Je veux que le pétrole soit gratuit
Je veux que chaque enfant ai un 4X4 Porshe dès 18 ans
Je veux que Saint Denis soit la capital de l'europe


Ouf!
Ben Marcel on à bien fait de voter Ségoléne aux dernières élections! C'est du serieux!

3.Posté par franck974 le 11/02/2009 16:25
2000 € ce serait mieux
(ou 3000 ?)

4.Posté par boyer le 11/02/2009 16:46
Mr Sarkozy a annoncé à la telé la semaine derniere à l'ORTF, ou il a fait flop dans les sondages qu'il était pour l'application de la regle des 3 tiers:

-un tiers des bénéfices après impôts soit versé aux actionnaires,
- un autre tiers en primes aux salariés
- un troisième pour l'investissement.

Les entreprises du CAC 40 distribuent 40% de leurs profits, soit 37.8 milliards d’euros en 2007. Il faudrait récupérer 10% sur ces 40% et les donner aux salariés. ca fait deja 10 milliards (soit un trou de sécu)

5.Posté par nicolas de launay de la perriere le 11/02/2009 17:02
1100 net x 1,35 qui est le coeff de correction de l'indice de traitement des fonctionnaires, ça fait dans presque 1500 net.. pour ceux qui n'auraient pas saisi...

6.Posté par Pierrot Dupuy le 11/02/2009 17:07
boyer,Si tu étais un lecteur fidèle de l'époque où j'officiais sur Radio Festival, j'avais alors fortement appuyé cette proposition qui, rendons à César ce qui appartient à César, ne vient ni de moi ni de Nicolas Sarkozy, mais de Serge Dassault qui avait été le premier à ma connaissance à en avoir parlé. A moins qu'il ne l'ait lui même 'piquée' à quelqu'un d'autre...

7.Posté par Fabienne couapel sauret le 11/02/2009 17:09
Solution idéale pour étrangler les petites et moyennes entreprises qui croulent dèjà sous les charges salariales (et patronales). Une fois fermées, qui va créer des emplois ?

8.Posté par datinic le 11/02/2009 17:57
mais attendez .. vraiment j'ai l'impression que nous devons tous fous.. Imaginons demain les entreprises, déjà au bout de dépose de bilan, sont oubligés d'augmenter des salaires.. seul moyen pour repercuter ça c'est augmenter les prix.. et la nous allons tout droit dans l'inflation et absolutement personne a gagner. Sauf peut-être que nous avons encore une petite million de plus en chômage.. n'import quoi ..

9.Posté par cambronne le 11/02/2009 18:22

6. Posté par Pierrot Dupuy le 11/02/2009 17:07
boyer,Si tu étais un lecteur fidèle de l'époque où j'officiais sur Radio Festival, j'avais alors fortement appuyé cette proposition qui, rendons à César ce qui appartient à César, ne vient ni de moi ni de Nicolas Sarkozy, mais de Serge Dassault qui avait été le premier à ma connaissance à en avoir parlé. A moins qu'il ne l'ait lui même 'piquée' à quelqu'un d'autre...
http://www.zinfos974.com
@@@@@@@@@@@@@@@@
Bon j'va mettre mon grain de sel..
Tiens donc franchement inattendu de lire cela d'autant que cher Pierrot vous avez raison de le souligner effectivement il s'agit bien de Serge Dassault de son véritable nom de famille Marcel Bloch les avions Bloch que les pilotes ne voulaient pas piloter c'était de véritables enclumes en vol ...comment changer Bloch par Dassault ...
Bref , effectivement la paternité de cette tirade provient de l'Institut Hayek, cercle de réflexion libéral , ils affinent ce jugement depuis plusieurs années déjà .

Sauf que Boyer oubli que ses 37.8 milliards d’euros en 2007 sont à 90% réalisé hors hexagone , alors les entreprises Capitalistes du CAC 40 peuvent du jour au lendemain si l'envie se fait sentir , quitter pour toujours la France ce pays des taxes pour parti implanter leur siège social ailleurs, car il n'y a guère que le siège social qui reste encore dans l'Hexagone.

Car l'on découvre les infos avec les jours qui passent et parmi les boucs émissaires de cette pseudo crise financière que nous vivons figure en bonne place un certain Alan Greenspan, que certains voudraient rapidement voir cloué au pilori, afin qu'il ne parle , il n'était rien d'autres que l'ancien Chairman de la FED est accusé d'avoir maintenu des taux directeurs trop bas entre 2001 et 2005, favorisant l'essor d'une bulle d'actifs concentrés sur l'immobilier, et d'avoir ainsi encouragé trop d'emprunteurs à s'engager dans une spirale spéculative fatale.

Greenspan est assurément un des co-responsables de la situation, comme nous allons le voir, mais un co-responsable parmi bien d'autres. Lui attribuer la plus grande part de responsabilité dans la crise actuelle, comme le font beaucoup de commentateurs, serait plus qu'abusif.la tentation est si grande de rechercher une cause majeure ou un bouc émissaire idéal.

La crise bancaire est d'abord celle d'un modèle de crédit dévoyépar l'état

Si la crise n'avait été qu'une simple question de taux d'intérêt servi aux emprunteurs finaux, alors notre situation aurait été pire que celle des américains. Ce n'est pas le cas: voilà qui plaide pour une prépondérance des faiblesses du modèle américain du crédit, façonné par trop d'interventions étatiques, comme cause majeure de la crise. Et nos constats précédents sur les taux et le calendrier d'origination de prêts soutenus par Fannie et Freddie abondent en ce sens.

Le modèle américain du crédit, fondé sur l'extrême spécialisation des acteurs et une distorsion majeure de la perception des risques opérée par l'état, est visiblement bien plus important que la politique d'Alan Greenspan dans la genèse de la crise.

Cela veut il dire que l'on puisse exonérer Alan Greenspan de toute culpabilité ? Non.

Vous voyez à alternative libéral il y a longtemps que l'on en parle de la règle des 33% qui n'est pas applicable en France

10.Posté par Alain BLED le 11/02/2009 18:24
C'est le P.D.G. qui va payer ? (P.D.G : Parti de Gauche ! déjà avec un sigle aussi contradictoire, comment tu veux qu'on les prenne au sérieux !)
Blague à part, il faut aider les plus démunis, c'est évident. Mais les autres, tous les autres, patrons et employés, fonctionnaires et commerçants, vous et moi compris, vont-ils mourir de faim s'ils ne gagnent pas plus ? A gauche comme à droite, on ne pense qu'à l'argent, afin de relancer la consommation. La seule différence c'est qu'à gauche on veut donner directement aux consommateurs, et à droite aux créateurs d'entreprises. Mais d'un autre côté on nous dit que plus on consomme, plus on pollue. on en pourra pas continuer cette fuite en avant très longtemps.
La question serait donc plutôt : comment aller vers la décroissance ? plus on attendra, et plus on tombera de haut, (et sans parachutes !).

11.Posté par MICHEL le 11/02/2009 18:52
Rappelez vous l'arnaque de la proposition Royal; elle parlait du SMIC à 1500 € bruts en laissant croire que c'était 1500 € nets ...Elle était volontairement floue sur le sujet...Et à la Réunion bien sûr les gens ont béatement cru que ces balivernes...

12.Posté par boyer le 11/02/2009 20:36
la regle des 3 tiers vient de Jacques Delors (debat eco de France inter du 6 fevrier, Bernard maris- journal les echos).

cambronne, si les profits sont realisé chez les ch'tite nefant il n'en demeure pas moins que les entreprises du caca 40 sont cotée a Paris.

13.Posté par nicolas de launay de la perriere le 11/02/2009 21:15
35% d'augmentation du smic dans le privé ne va pas entraîner de facto une augmentation de 35% des prix...

14.Posté par nicolas de launay de la perriere le 11/02/2009 21:23
bon les amis, pour votre information, à combien se montent annuellement, les exonérations sur un salarié smicard ...?

réponse : 3800 euros par an

et à combien se montent les exonérations sur un salarié percevant plus de 1400 euros net par mois.. 5000 euros par an

source : agence de développement de la Réunion, lien : http://www.adreunion.com/Cout.html

si on veut trouver des sources de financement du pouvoir d'achat, elles existent !

mais bon, j'ai l'impression que les intervenants aiment à se chamailler plutôt que d'aborder les chiffres et les solutions concrètes d'évolution du système économique local...

15.Posté par boyer le 11/02/2009 22:08
Martinique: le documentaire qui met de l'huile sur le feu

De l'huile sur le feu, voilà comment la diffusion du documentaire Les Derniers Maîtres de la Martinique peut être qualifiée. Alors que l'île connaît une semaine d'agitation sociale, le reportage de Romain Bolzinger sur les héritiers blancs, détenteurs de 20% de l'activité économique de l'île, ravivent les accusations de racisme et de monopole des békés.

16.Posté par Ah oté i fé ri le 12/02/2009 04:49
Ah boug là i fé ri té, ah oui té , mi ri mi ri mi ri. Lo smic à 1500 éro, ahhhhh i fé ri

17.Posté par Pierre Frédéric Dupuy le 12/02/2009 07:49
"12. Posté par boyer le 11/02/2009 20:36

la regle des 3 tiers vient de Jacques Delors (debat eco de France inter du 6 fevrier, Bernard maris- journal les echos). "

J'avais souvenir de la grande époque d'Henry Ford pour ça, mais je peux confondre avec la règle sur les différences salariales au sein de l'entreprise.

"13. Posté par nicolas de launay de la perriere le 11/02/2009 21:15

35% d'augmentation du smic dans le privé ne va pas entraîner de facto une augmentation de 35% des prix... "
Ok, ptet pas 35%, mais on assistera bien à de l'inflation. Pourquoi? D'abord parce que le smic ne représente qu'une part des revenus d'un smicard , avec les allocations et autres exonérations d'impôts (qui correspondent à des transferts indirects) . Ensuite, parce que seule une partie de la population est smicarde (12,9% des salariés en 2007 selon wikipedia) , même s'il faut prendre en compte des effets de second tour où des gens demanderont des augmentations parce que le smic a augmenté: tous les gens se trouvant dans la tranche touchant 35% de plus que le SMIC actuel seront déclassés de fait et demanderont vraisemblablement (surtout pour ceux se trouvant en tranche supérieure) une augmentation.

Néanmoins, augmenter le smic n'augmentera pas l'offre et , au contraire, augmentera la demande sur certains produits vu que par le phénomène de déclassement dont je viens de parler, une part plus importante de la population se trouverait au smic. Les prix des produits consommés par les smicards s'ajusteraient donc à la hausse... On aurait donc une augmentation mécanique des prix accompagnée d'un déclassement d'une partie de la population. Je suis pas certain qu'on en sorte gagnant au final. Et puis, sérieux, on paye ça comment?

18.Posté par djairoo le 12/02/2009 08:30
Mr de Launay
Je ne comprends pas votre propos. Que viennent faire les fonctionnaires dans ce débat?
Et de quelles exonérations parlez-vous? De celle de la LOPOM?
Mais le sujet n'est pas là. Il faut simplement comparer le coût d'un smicard actuel et celui qu'il représenterait avec cette mesure.
Aujourd'hui 1321 brut, demain 1500 net, à savoir à peu près 1900 brut. Vous qui aimez les chiffres, vous voyez qu'on approche les 45% d'augmentation et non les 35.
N'oublions pas les charges patronales (LOPOM pour TPE = environ 12,5%) et nous obtenons un différentiel de 650 euros par mois soit quasiment 8000 euros par an par salarié
Rajoutons à cela l'augmentation inévitable des autres salariés de l'entreprise qui se sentiraient très probablement (et légitimement) floués par cette mesure radicale.
Où trouver cet argent...en supprimant la rémunération du gérant?
A moins que Mr Mélenchon ne vienne avec moi annoncer à mes clients que je vais augmenter mes tarifs de 50%...
Irrationnel...et irresponsable!

19.Posté par nicolas de launay de la perriere le 12/02/2009 10:43
post 18.
clique sur le lien que j'indique, celui de l'agence de développement de la Réunion...
puisque l'Etat ne touche pas les exonérations, qu'il impose que ces exonérations soient redistribués équitablement entre salariés, actionnaire et entreprise.

Aux actionnaires de vider leur bas de laine autrement dit !

20.Posté par nicolas de launay de la perriere le 12/02/2009 10:44
et puis, pour rappeler la doctrine économique, accepte l'inflation, c'est créer de l'emploi, lutter contre l'inflation, c'est accepter le chômage... on voit ça en deuxième année d'économie du temps où le DEUG s'intitulait "mécanismes bancaires et théorie monétaire"..

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales