Politique

Le Parti Pirate espère toujours l'annulation de l'élection de Thierry Robert

Frappé du cumul des mandats, Thierry Robert lâche son siège de vice-président du Conseil général. Pourtant, un contentieux subsiste sur la validation de l'élection du nouveau député de la 7e circonscription. Pierre Magnin, candidat du Parti Pirate, confirme que pour lui, la partie n'est pas finie. Thierry Robert viendra nous confirmer dans la soirée de jeudi que la décision du Conseil constitutionnel se fait effectivement toujours attendre.


Le Parti Pirate espère toujours l'annulation de l'élection de Thierry Robert
Un rappel des événements s'impose. A la suite de l'élection écrasante du maire de Saint-Leu à la députation (67% des suffrages), le Parti Pirate Réunionnais porte un recours en annulation devant le Conseil constitutionnel, le seul juge des élections législatives, pour non respect des comptes de campagne et exposition médiatique inégale entre candidats.

"Le Conseil constitutionnel voulait statuer début novembre sur le seul avis de la Commission nationale des comptes de campagne. Nous avons donc demandé à ce qu'un délai nous soit donné le temps de récupérer l'ensemble des pièces comptables détenues par cette commission, histoire d'étayer nos objections", explique Pierre Magnin.

"On a publié sur notre site internet l'unique pièce que la commission a bien voulu nous transmettre", précise le candidat pirate. Problème : entre les lignes de ce document obligatoire, il reste dubitatif sur les montants de facturation alignés par le candidat MoDem.

"Lorsque l'on voit les frais peu élevés en communication par exemple, je suis étonné car ils sont ridicules. Voilà pourquoi nous avons demandé au Conseil constitutionnel un délai pour que l'on puisse lui fournir l'ensemble des pièces comptables qui sont en possession de la commission", ajoute-t-il.

Désir de transparence totale

La patience est de rigueur : la Commission nationale des comptes de campagne avance le délai de "plusieurs mois" pour que les pièces du candidat Robert soient transmissibles, le temps d'"anonymiser" les facturations.

Ce désir de transparence totale, Pierre Magnin le juge utile, et pas que pour son propre compte : il a fait 0,78% des voix aux élections. "Je ne m'attendais évidemment pas à être élu", sourit-il, lucide. Mais cela intéresse aussi l'ensemble des candidats qui se sont présentés sur la 7e. "Certains étaient à quelques voix d'être bénéficiaires du remboursement des frais de campagne", explique-t-il. 

La persévérance de Pierre Magnin n'est pas que dirigée sur la transparence financière. "Le traitement médiatique, notamment télé, dont a bénéficié Thierry Robert n'est pas équitable", assure-t-il. Si la première salve d'arguments sur pièces ne séduit pas le Conseil constitutionnel, il a bon espoir de démontrer ce qu'il appelle "la surexposition médiatique" du futur député. Ces lettres répétées en direction du CSA afin d'obtenir les relevés des temps de parole des candidats n'ont toujours pas obtenu de réponses depuis les législatives de juin 2012.

Le problème, selon lui, tient enfin du rôle de ces institutions de contrôle. "Je comprends tout à fait qu'elles aient énormément de documents à vérifier, mais sans doute qu'elles comptent aussi sur le découragement des candidats requérants lorsqu'on nous annonce les délais de traitement", conclut Pierre Magnin. Un cas de figure qui ne risque pas d'arriver chez lui.
Jeudi 8 Novembre 2012 - 16:06
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1608 fois




1.Posté par noe le 08/11/2012 16:07
C'est quoi encore ce cinéma ?

Thierry Robert a bien été élu avec plus de 65 % des votants !
On l'aime ou on ne l'aime pas , Thierry Robert est un député de la Réunion pour 5 ans !
Les jaloux le critiquent et cela semble "normal" , car ils sont tj négatifs !

2.Posté par vital le 08/11/2012 19:02
le parti pirate espére se faire un nom , une réputation à travers un recours .quand on recueille 0,78% des voix à une election il faut avoir la décence d'accepter le verdict des urnes et se faire tout petit.
vital

3.Posté par Pericles le 08/11/2012 20:42
Le raisonnement de vital tient tout a fait en démocratie ! sauf que saint leu est tout sauf une démocratie. quand on arrose le peuple a coup de billet de cent euros, de feuille de tole de sac de ciment et de contrat aidé, cela s'appelle au mieux du paternalisme au pire du despotisme.

vivement un reveil du peuple sauf que la nomenclaturat politique joue les marchan de sable !!!!

4.Posté par Antipode le 09/11/2012 06:00
Bravo au Parti Pirate, longue vie sur l'océan agité par les krakens ! (suis pas sympa pour les pauvres pieuvres qui n'y sont pour rien, certes)

5.Posté par Shut !! pufufufu le 09/11/2012 14:45
:o La démocratie existe à la Réunion ??ça me fout le cul par terre (si je puis m'exprimer ainsi) !! Moi qui pensais que la politique ici =mafia (détournements, emplois fictifs, marchés publics truqués, et bien sur les électeurs qui trouvent ça magnifique et juste ...)

6.Posté par Mistral le 09/11/2012 15:03
Noe, vous semblez négliger la différence qu'il peut y avoir entre 65% des voix et, combien ? 55% ?

Le bénéficie d'une exposition médiatique et le coût réel de la campagne d'un élu est réellement important. Et non pas seulement sur une élection mais sur le long terme car il s'impose alors comme l'élu naturel... mais est-ce vraiment naturel ?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales