Economie

Le Parisien: Patrice de Maistre entendu à la fin du mois dans le cadre de l'affaire Madoff

C'est "Le Parisien/Aujourd'hui en France qui le révèle": la justice française s'intéresserait de près aux liens entre la famille Bettencourt et Bernard Madoff dans le cadre de l'enquête sur la plus grosse fraude financière jamais découverte à ce jour.


Le Parisien: Patrice de Maistre entendu à la fin du mois dans le cadre de l'affaire Madoff
Le juge financier Renaud Van Ruymbeke, chargé du volet français de l'enquête sur l'escroquerie de Bernard Madoff, souhaiterait entendre Patrice de Maistre à la fin de ce mois.

Bernard Madoff, homme d'affaire américain, a été arrêté par le FBI en 2008 pour une escroquerie portant sur 65 milliards de dollars et fût pour cela condamné à 150 ans de prison. Utilisant le fameux système d'escroquerie en "chaîne de Ponzi", bien connu des financiers, il promettait des rendements fabuleux à ses investisseurs, rendements qu'il ne pouvait tenir qu'en utilisant l'argent de nouveaux investisseurs. Ainsi, le système arrive de lui même à son terme quand un nombre insuffisant de nouveaux investisseurs arrive pour rembourser les précédents engagements: le financier n'arrive dès lors plus à rembourser la dernière génération de victimes.

Selon Le Parisien, l'héritière Bettencourt aurait perdu 30 millions d'euros dans l'affaire Madoff. Cependant, un fait paraît étrange aux yeux de la justice: depuis 1997, Oreades, une société luxembourgeoise appartenant aux Bettencourt et portée par la BNP, vendait en Europe des produits Madoff. Mais en février 2004, alors même que la société dégage d'importants bénéfices, elle est liquidée par Patrice de Maistre qui la remplace par Uxalpha, une société adossée cette fois ci à UBS, une banque suisse. 4 ans plus tard, l'escroquerie Madoff éclate au grand jour.

De ce fait, le juge souhaite connaître les raisons ayant motivé cette décision de Patrice de Maistre: lui ou la BNP avaient ils des doutes sur les produits Madoff? Si oui, pourquoi ne pas en avoir fait part aux autorités?

Quoi qu'il en soit, selon le livre à paraître d'un Français ayant travaillé pour Madoff et cité par le Parisien, il semblerait que Madoff et de Maistre se soient rencontrés au moins une fois entre 2007 et 2008.
Vendredi 10 Septembre 2010 - 10:24
Samuel Bertil
Lu 796 fois




1.Posté par boyer le 10/09/2010 20:40
La realité rejoint la fiction. Mort de rire quand l'ump jouait les vierges effarouchées quand Martine Aubry avait traité sarkozy de Maddof


2.Posté par nicolas de launay de la perriere le 11/09/2010 03:19
aubry a t elle voulu dire "maddof is ouaïfe"...? (comprenne qui pourra)

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales