Politique

Le PCR veut faire de ses batailles du passé, un tremplin pour ses idées d'aujourd'hui


Le PCR veut faire de ses batailles du passé, un tremplin pour ses idées d'aujourd'hui
A quelques jours du premier tour des élections municipales, le PCR a organisé une conférence de presse pour la célébration du 68e anniversaire de la départementalisation de la Réunion. L'occasion pour le parti de "rappeler" les grandes batailles menées à cette époque. Car entre la théorie et la réalité, la notion de départementalisation a mis du temps à s'appliquer.

Le 19 mars 1946, la Réunion disait adieu à son statut de colonie pour devenir département français. Une date importante. "Si le 20 décembre a apporté la liberté aux esclaves. Le 19 mars a ouvert le champ à l'égalité pour les Réunionnais", explique Julie Pontalba, membre du bureau directeur du PCR. Sans entrer dans les détails historiques qui ont conduit la Réunion à devenir département français, le Parti communiste se rappelle aux bons souvenirs du peuple réunionnais.

Malgré la naissance du CRADS (Comité Républicain d'Action Démocratique et Sociale) et celle, quelques années plus tard, du PCR (1959), les quatre "vieilles" (surnom donné aux anciennes colonies françaises d'outre-mer) ont continué de vivre comme "sous le temps des colonies", rappelle Camille Dieudonné, membre du bureau directeur du PCR. "L'enjeu était de permettre aux Réunionnais de voir s'appliquer la loi chez nous. La bataille identitaire et la préoccupation politique étaient au coeur du parti et nous voulions sortir la Réunion de son statut colonial (…). Le PCR s'est battu et a été vilipendé à cette époque", lance-t-elle, sous forme de piqure de rappel.

"Aujourd'hui, le système réunionnais ne fonctionne plus"

Ne se bornant pas à une vision "manichéenne" des effets de la départementalisation, Yvan Dejean, secrétaire général du PCR, compare la relation entre l'histoire des combats du PCR et la situation actuelle de la Réunion. "Aujourd'hui, le système réunionnais ne fonctionne plus. Nous prônons un nouveau modèle de développement", explique-t-il.

"Pour le PCR, il faut arracher un compromis entre l'intégration à l'Union européenne, la France et notre positionnement géo-économique dans la zone océan Indien", explique-t-il. Une nécessité pour le parti, celle de la mise en place d'un pacte de développement s'attaquant de front aux problèmes de sécurité alimentaire, de la santé, de l'énergie, de la pêche… "Il faut une vision économique basée sur notre intégration à notre environnement", précise Yvan Dejean.

"Se mobiliser sur ces combats modernes n'est pas une mince affaire"

L'occasion de rappeler les "grandes lignes" du programme proposé par le PCR. Compagnie maritime régionale, développement d'un réseau ferré, globalisation des flux financiers venant du gouvernement, création d'un fonds d'investissement réunionnais ou encore régulation des prix des loyers, sont les projets mis sur la table par le Parti communiste. "Le PCR s'est toujours battu pour l'individu. Et se mobiliser sur ces combats modernes n'est pas une mince affaire. Ce n'est pas un problème d'élection, mais un problème de génération", souligne-t-il.

"Nous devons faire en sorte que cette bataille municipale participe à mettre en place cette vision. Car l'impact actuel du gouvernement sur les collectivités est un désastre. Avec une baisse des dotations globales de fonctionnement cumulée avec les 50 milliards d'euros d'économie annoncés par le gouvernement, qui va payer ? Nous sommes en pleine transition démographique, il nous faut plus de routes, d'écoles et de logements (…). Il faut dire la vérité aux Réunionnais", conclut Yvan Dejean.

L'appel du pied du PCR aux électeurs réunionnais sera-t-il entendu ? Verdict le 23 et le 30 mars.
Mercredi 19 Mars 2014 - 12:35
JD
Lu 1053 fois




1.Posté par noe le 19/03/2014 13:04
Je connaissais "retour vers le futur" mais ce "retour vers le passé" ... pas encore !
C'est une trouvaille du PCR mourant !

2.Posté par untel le 19/03/2014 14:45
d'accord qu'il faut dire la verité aux réunionnais mr Dejean, mais commencez déjà par dire aux candidats de votre parti de la dire cette vérité pendant leur meeting électoraux!!, et on va voir s'ils en ont le courage et surtout la race!!!

3.Posté par J. Claude Barret/MAR le 19/03/2014 16:41
"Le PCR veut faire de ses batailles du passé, un tremplin pour ses idées d'aujourd'hui " C'est le titre de l'article, à ne rien comprendre de ces nouveaux dirigeants du pcr ( sate irète). Comment vouloir batailler sur un passé pas trop reluisant ? Il est bon de se rappeler que cette situation qu'ils dénoncent aujourd'hui, ils en sont quand même un peu les responsables quand ils s'enfoncent dans la toge colonialiste du "papa Vergès" . A moins d'être masochisme, pendant combien de temps le pcr a vendu et loué la départementalisation française comme un progrès, une réussite sociale pour les réunionnais. Nous voyons les conséquences aujourd'hui, en gros nous sommes restés les enfants bâtards de cette République lointaine des "droits de l'homme" blanc qu'ils faudrait ajouter.
En tant héritiers du pcr, ils doivent assumer l'historique de la départementalisation. Les deux mandataires de la coloniale, mi vé dire les Raymond Vergès et de Lepervanche n'avaient pas mandat pour transformer le statut de la Réunion, nous menant dans l'impasse - et en violant les recommandations de la SDN -'l'ONU zordi. Mieux que le père céleste qui prit 7 jours pour construire le monde, les deux lascars du CRADS ont transformé, en 3 jours, la colonie Réunion en département français - et ils étaient fiers de leur acte de forfaiture, ainsi que leurs héritiers du pcr - qui ont fêté, quand çà leur arrangeait les anniversaires de la départementalisation, cette année, à la veille des élections municipales, c'est le mutisme le plus complet - POURQUOI? Parce que la politique de leur départementalisation a échoué avec les conséquences pour plus de la moitié de la population réunionnaise qui vivent en dessous du seuil de pauvreté. Ces agents coloniaux de gauche ont voulu devenir des gros blancs, ce qu’ils ont presque réussi, et gérer la Réunion à leur guise, en pantin de Paris. La population s'est ouvert les yeux et les ont condamné à disparaître du paysage politique malgré toutes les entourloupes inventées par le Paul Vergès, alliance contre nature, tantôt avec les pseudo-socialistes, tantôt avec la droite en reniant et trahissant les meilleurs militants anticolonialistes qui ont fait du pcr cet outil que c’était donné les combattants de la liberté, Ponama, Gervais Barret, Serge Sinamalé, Pota, Léon Félicité etc… et tous ceux qui se sont sacrifiés jusqu’à la mort, assassinés par les nervis.
« "Si le 20 décembre a apporté la liberté aux esclaves. Le 19 mars a ouvert le champ à l'égalité pour les Réunionnais", » Que la Julie Pontalba du bureau directeur du pcr, nous parle un peu de cette égalité qui n’a pas finit de détruire le potentiel économique de la Réunion, Mme Julie que nous reste t – il des industries d’antan à la Réunion. Nous produisions, notre balance commerciale était excédentaire, votre départementalisation franco-coloniale des Vergès and co a réduit le peuple réunionnais, à un peuple de mendiants, d’assistés, presque de crève la faim, et vous osez avec votre clique nous parler d’égalité quand nos enfants sont déportés dans l’exil, konm di kréol ou radote, i manke aou in fèye.

4.Posté par Tu parles! le 19/03/2014 17:46
"nous voulions sortir la Réunion de son statut colonial "
effectivement , pour en faire un Vergèsland dirigé par un grand conducator ...qui s'est forgé une image de héros en cavale ( comme le fiston qui n'a rien trouvé de mieux pour faire croire qu'il était le clone - le clown ?- de papa).et qui se prend toujours pour le maître de son monde en déconfiture!

5.Posté par tijean le 19/03/2014 18:33
dommage que ce parti ne soit pas encore mort.

6.Posté par oui le 19/03/2014 18:55
Tous ces cocos incultes pour la plupart sont millionnaires en euro et ils prêchent Marx comme Monseigneur Aubry prêche JC !!

7.Posté par J. Claude Barret/MAR le 19/03/2014 21:31
Post 6 ces gens là se sont enrichis avec l'argent des petits malheureux, qu'ils vendaient leurs vignette avec la foto du gourou Paul dessus - la foto du gourou se vendait 100F CFA, dans les années 60, cela représentait environ 48% du salaire d'un ouvrier agricole ou d'un petit manoeuvre. C'était autant de privation pour la famille et les enfants. Zot lavé pwin de pitié, les abonnements de leur journal se faisaient même chez les illettrés, les abonnements se payaient en fin de mois... Mi parle pa kan zot larivé o pouvwar, zot lété devenu des Krézus konm Ali Baba...

8.Posté par Candide le 19/03/2014 23:02
La seule vraie question est : la mort du PCR sera t elle enfin effective après les municipales ou devrons nous encore entendre leurs niaiseries pendants des années ?

9.Posté par MI OBSERVE ,MI ECOUTE ET MI NOTE ! le 20/03/2014 14:45
MENSONGES ET FALSIFICATION DU P.C.R. !!! "Le PCR VEUT faire de ses batailles du passé ,un tremplin pour ses idées d’aujourd’hui" !! Quelle grandiloquence guignolesque !! Le tremplin est mité,"cariaté" !!! Et, voilà ce parti en flagrants délits de mensonges et de falsifications , en peu de temps !Monsieur Déjean ,vos idées d’aujourd’hui ne sont plus du tout celles des années 46 et suivantes : premier mensonge ! En Févier dernier ,sur "l’affaire des enfants de la Creuse" ,vous claironniez :"le PC.R a été le seul à dénoncer ce scandale " ! C’était faux : 2ème mensonge et falsification des faits ! Déjà , à cette occasion ,"un communiste dégoûté" et "un citoyen lambda" dénonçaient cette affirmation mensongère et quelqu’un vous mettait même au défit de prouver ce que vous disiez : un curieux et long silence s’en est suivi ! Pourtant, le PCR a eu de nombreux élus à l’Assemblée Nationale ,au Sénat ,à l’Assemblée Européenne ,dans les deux grandes collectivités locales ( le fondateur de votre parti notamment !). Quand , à quelle date précise,dans quelles sessions (des assemblées ci-dessus citées)a-ton entendu une quelconque dénonciation et quels médias en ont donné un compte-rendu : il s’agissait d’un SCANDALE ÉNORME !! En réalité, personne ne savait ce qui se passait en CREUSE entre 1963 "et quelque 15 ans environ après.La vérité a éclaté quand "un de de ces "enfants" devenu majeur, a raconté son histoire ! Mensonge donc à nouveau et falsification des faits ! Mensonges et falsifications aussi de l’histoire locale, quand vous considérez la création du "CRADS" et la revendication de "la Départementalisation" comme deux de vos grandes victoires ! Avant 46, il n’y avait pas de parti communiste à la Réunion( ou alors il était clandestin !) : ce sont des VICTOIRE DU CRADS !! Celle-ci comprenait des "gens de gauche" ayant soutenu "le Front Populaire"(SFIO : le P.S.actuel , des"démocrates chrétiens" et des citoyens qui sont devenus communistes après 46)...Après l’élection des 2 candidats du CRADS ,ces derniers décidèrent de s’inscrire au parti de gauche qui avait plus le plus d’élus : le PC. "F." ! Les Maires ,élus du CRADS, se sont alors ,eux aussi, inscrits au PCF dont une "section départementale" a été créée ! L’orientation de celle-ci n’avait rien à voir avec celle du PCR -1959 et 2014 ! ! Vous mentez et tentez de falsifier, une fois de plus, l’Histoire politique locale,Messieurs-Dames : C’est LA RAISON PRINCIPALE de votre discrédit et de la désertion de nombreux anciens militants dévoués qui avaient contribué à faire la force de votre parti !!!

10.Posté par Zeus69 ZEUS69 le 28/03/2014 12:59
Comment oser parler du passé lorsque l'on se dit communiste ? Ce parti est moribond en metropole est à disparu dans les ex pays de l'est , certainement grace à sa préoccupation pour le bien etre des travailleurs ! Les pays fidèles à cette ideologie sont des dictatures dans lesquelles le peuple n'a pas son mot à dire sous peine de sanctions graves . Alors mettons dehors ce parti obsoléte et dont l'inefficacité à été prouvée dans une grande partie du monde .Réunionnais ne croit plus aux chimères d'un parti dinausorien , ouvre les yeux et choisi n'importe quelle tendence sauf le PCR , sinon La Réunion restera la derniere roue de la charrette , et ce serai dommage pour les travailleurs insulaires !!!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales