La revue de presse National / International

Le Modem contraint de licencier une vingtaine de salariés après ses mauvais résultats électoraux

Samedi 7 Juillet 2012 - 18:45

Le Modem contraint de licencier une vingtaine de salariés après ses mauvais résultats électoraux
Après ses échecs électoraux, le MoDem de François Bayrou est contraint de tailler dans ses effectifs et ne peut garder que cinq à six postes, contre 26 salariés actuellement, a indiqué ce vendredi 6 juillet le trésorier du parti, Jean-Jacques Jégou. Les 26 salariés ont été officiellement informés mardi de ces difficultés financières, précise M. Jégou confirmant une information du site de l'heddomadaire Marianne.
Après son échec aux législatives, le parti de François Bayrou va passer de 3,5 millions d'euros d'aides publiques par an à 660.000 euros (1,3 million en comptant les cotisations de ses élus).
En conséquence, "le MoDem n'a la possibilité que de garder cinq à six postes en fonction de sa masse salariale qui sera de 255.000 euros en 2013. On est comme une entreprise qui n'a plus de client et plus de chiffre d'affaires", a expliqué à l'AFP Jean-Jacques Jégou.
Parmi la demi douzaine de postes conservés figurent ceux affectés à l'accueil, au service adhésion, à la comptabilité et aux relations avec la presse, avec une obligation de polyvalence.
"Tout le monde recevra une lettre d'entretien préalable avant licenciement. En réalité, il restera au MoDem plus de six postes parce qu'on ne compte pas dedans les collaborateurs des élus ou les salariés d'un institut de formation mais on fera au moins une quinzaine de licenciements réels", a précisé le trésorier du parti.

La suite de l'article sur Le Huffington Post.
Pierrot Dupuy
Lu 497 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 28 Juillet 2012 - 10:05 Laetitia Payet, "paupiette" à l’anglaise