Courrier des lecteurs

Le Mérite départemental : il y en aurait d'autres

Lundi 28 Août 2017 - 00:34

Henri Madoré
Henri Madoré
Notre ami "Dédé" André-Maurice a été distingué avec Le Prix départemental du Mérite et je fus le premier à m'en réjouir : il le mérite (!) 1.000 fois.

Mais il y en aurait quelques autres... En vrac :
- Alain Courbis qui, grâce à son PRMA, a sauvegardé les oeuvres de tout un tas d'artistes, Luc Donat, Claude Vinh San, Madoré, Fourcade, Péters, Julot Arlanda, Narmine... Pour l'en remercier, on l'a viré comme un malpropre.

- Christian Baptisto : ses compils "Bourbon cuivre" et "Bourbon maloya", et le double CD Rolland Raëlison feront date.

- José Payet : il a gravé nos meilleurs artistes.

- Sully Fontaine, collectionneur compulsif, qui a effectué un travail considérable au Musée contemporain.

- Eric Boyer pour ses essais de valorisation de l'Homme réunionnais.

- Daniel Vaxelaire, écrivain, qui retrace en belles aventures hautes en couleurs l'histoire des hommes (Les mutins de la liberté) et de l'économie (L'aventure des épices).

- Eric Boulogne et ses condisciples amateurs de ti-train longtemps pour la sauvegarde de ces matériels d'une autre époque.

- Al Ramalingom, fulgurant directeur culturel, qui n'a de cesse qu'il n'ait mis en lumière notre richesse patrimoniale. A St.Pierre, il en fut bien mal remercié.

- Roger Lavergne pour son travail titanesque sur notre flore indigène.

-... et Jean-François Sita, ouaf-ouaf, (excusez, je ne peux m'en empêcher) ex-éminent adjoint aux affaires culturelles à la Région, qui accomplit un travail remarquable "sans jamais lire un seul livre", il l'a avoué lui-même.
Jules Bénard
Lu 591 fois



1.Posté par lesseps le 28/08/2017 09:43

et vous oubliez tous ceux qui vous supportent à longueur d'année !! c'est un sacré mérite aussi :)

2.Posté par Jules Bénard le 28/08/2017 10:13

à lesseps :

J'en conviens, mon ami, j'en conviens.
Ils ont un sacré mérite... et vous en tout premier lieu puisque vous continuez à me lire en me détestant aussi farouchement ! J'admire votre abnégation.
P.S. : pardonnez-moi de vous avoir appelé "mon ami" puisque ce n'est apparamment pas le cas. Je ne le ferai plus, juré !

3.Posté par lesseps le 28/08/2017 13:43

Je m'en voudrais d'être de faire parti de votre cercle ;) Je ne fais que vous titiller, pour que, dans vos posts de réponse éclate toute cette rage et cette vulgarité qui caractérise vos principaux courriers (pas tous !!! celui sur l'école lontan est excellent !) puissent éclater au grand jour ... Je ne suis que le révélateur de votre part sombre (en toute modestie..) et je dois dire que chacune de vos réponses est à encadrer !! (sauf cette dernière post 2 qui ne contient aucun "va chier", "connard" ou "je vous emmerde" ...) . Sachez que je ne ne vous déteste pas personnellement car je ne vous connais pas... Par contre j'exècre les donneurs de leçons ou personnes se croyant au dessus de la mêlée simplement parce qu'ils ont écrit quelques pages et se prennent pour des nobels de littérature :) Je continuerais donc à vous houspiller quand votre immense ego ou vulgarité prendront le pas sur une histoire plus intéressante ;)

4.Posté par Jules Bénard le 28/08/2017 15:17

à lesseps :

Vous parlez d'ego en votre imminente qualité d'orfèvre.

Je vous signale à tout hasard (quoi que dans votre cas, cela semble désespéré, monsieur le donneur de leçons) que tous ceux faisant partie de mon cercle d'amis, semblent en être plutôt satisfaits.
Et que les lecteurs vous donnent manifestement tort.

Mais je vous comprends, et je comprends votre ire, et je verse un larme de dépit sur votre affliction : il est rageant de ne pas être aimé. Je parle de vous, bien sûr ; moi, ça va merci !

5.Posté par lesseps le 29/08/2017 08:32

@ 4 : je m'incline .... donc je m'en vais faire comme vous pour m'attirer des amis : courriers haineux et vulgaires en racontant mes petits problèmes de vie :)

6.Posté par Jules Bénard le 29/08/2017 11:09

à lesseps :

L'aigreur ne nous permettra de rien résoudre.
Donc... si on causait calmement ?

Je décèle plus d'ironie que de méchanceté sous vos propos.
Quant à moi, je ne vous déteste pas, contrairement à ce que mes propos pourraient laisser penser.

C'est un début, non ?
Cordialement.

7.Posté par Dazibao le 29/08/2017 11:31

oté lesseps bataille pas. Laisse Jules faire son kosement.

Un jour, il a publié un post qui m'a déplu mais qui a plu à d'autres. Bienheureux que nous ne soyons pas toujours en accord, sinon cela serait monotone. Seul le débordement haineux est condamnable. Jules il a un langage parfois fleuri mais le parfum ne déplait pas à tous vu qu'ils y en a qui redemandent..

8.Posté par Dazibao le 29/08/2017 11:44

Moi, j'aime bien lire Jules. Il ouvre une petite fenêtre donnant sur la cour du passé. La nostalgie remonte et nous retrouvons des souvenirs enfouis mais qui bien que lointains sur l'échelle humaine, sont d'une fraicheur agréable et nous paraissent datés de hier. C'était la belle Reunion que celle des quartiers. Un monde respectueux. Dans ce temps là, Alain Peters pouvait dormir tranquille dans un caro zerbes. Ca serait zordi, il serait dépouillé, même de sa poésie.

Comme tous, Jules doit avoir des travers, mais son côté amoureux de la Reunion, son expérience, et le fait qu'il colère face à la perte de certaines valeurs notamment quand il narre des procès, font de lui quelqu'un qu'on aime bien lire de manière générale. Au moins, il dit certaines vérités: brutalement peut-être mais ça réveille. la réflexion vu la contradiction apportée..

9.Posté par Jules Bénard le 29/08/2017 11:56

à dazibao et lesseps :

M.Dazibao, que je ne connais pas, a mille fois raison, lesseps.
Si l'on était toujours d'accord sur tout, qu'e-ce qu'on s'ennuyerait car de quoi discuterions-nous alors ?
Bien à vous, JULOT.

10.Posté par lesseps le 29/08/2017 12:22

@ jules : bises

11.Posté par Canabady Gérard le 31/08/2017 11:56

Franchement, j'aime beaucoup les chroniques "longtemps" de Jules Bénard, que j'ai eu le plaisir de rencontrer une fois sur notre propriété agricole de Mon Caprice à St-Pierre. On peut critiquer (pas forcément reprocher) sa partialité, et pour cause puisqu'il la revendique. Il plaide coupable le bougre...
Ça n'enlève rien à leur qualité et sincérité. Tous, nous regardons notre passé avec un certain plaisir et peut-être même l'enjolivons-nous, mais ça ne mérite pas d'attaque particulière. Il est bon d'avoir quelques hommes de mémoire aux côtés des lieux de mémoire. Et puis, si on n'est pas d'accord, on n'a qu'à écrire nos propres chroniques! La critique est facile, l'art difficile.
Bonne continuation à J. Bérnard et à son travail.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 17 Novembre 2017 - 15:31 Le fameux chemin pavé

Vendredi 17 Novembre 2017 - 15:28 Au secours, ils m’ont pris ma crèche !