Economie

Le Medef juge que le Compte Pénibilité est inapplicable en l'état à La Réunion


Le Medef juge que le Compte Pénibilité est inapplicable en l'état à La Réunion
Le Medef Réunion a alerté le 29 décembre, par courrier, le Président de la République et le Premier Ministre, sur "l’inapplicabilité" de la loi sur la pénibilité au travail.

Rendu public ce 2 décembre, ce courrier signé de  son président Yann de Prince demande le report de l’entrée en vigueur des quatre critères de la mesure ainsi qu’une révision de l’ensemble du dispositif courant 2015.

"Aucun chef d’entreprise ne conteste l’idée de travailler sur la pénibilité de certaines  situations  pour ses  salariés, que ce soit dans des démarches  de prévention ou dans le cadre de la retraite. Mais cette réflexion  doit  se  traduire par des dispositions simples,  opérationnelles et sans  surcoût  pour  les entreprises. Ce  n’est pas le cas aujourd’hui", déplore le Medef.

Selon l'organisation patronale, les quatre critères arrêtés  sont "terriblement  anxiogènes pour les chefs d’entreprise" et "rien n’a été  fait pour accompagner  cette  mise en place".  

Les  chefs  d’entreprise des   TPE et PME,  notamment, sont donc légitimement   angoissés à cette perspective. Ils ne savent pas comment concrètement appliquer la loi au 1er janvier 2015.

Yann de Prince demande donc à l'Etat d'annoncer le report de  l’entrée en vigueur des quatre  critères du Compte Pénibilité.
Samedi 3 Janvier 2015 - 11:22
Lu 1906 fois




1.Posté par Bourbon KID le 03/01/2015 13:01
" Le petit prince" est de sortie:
Svp, dessine moi un MEDEF qui approuve une mesure pour les salariés....

2.Posté par KLD le 03/01/2015 14:02
"Selon l'organisation patronale, les quatre critères arrêtés sont "terriblement anxiogènes pour les chefs d’entreprise" et "rien n’a été fait pour accompagner cette mise en place". alors là c'est le summum , des mesures anxiogènes pour les chefs d'entreprises....................si c'est une question de températures pour les ouvriers du btp et des routes, ben , y suffit d'augmenter de quelques degrés , tout le monde sait que sous les tropiques on peut tarvailler sans problèmes à au moins , ...allez , au pif (comme le chien !) 34.55° celcius , ailleurs c'est plus dur à supporter .....

3.Posté par quand y gagne pas.. on laisse sa place le 03/01/2015 14:15
pauvres entrepreneurs, qui ne sont pas capables de se rapprocher des services de la sécu et l'inspection du travail comme la loi le dispose.... Eh, yann, quand on ne sait pas faire, on recourt à un cabinet conseil ... il n'en manque pas à la Réunion...et en Métropole non plus...

l'histoire des coûts additionnels...tu sais comment la financer ??? 25 milliards d'exonérations en 2014 pour les entreprises en France......

4.Posté par Vipère le 03/01/2015 14:17
notre petit Sarkozy péi

5.Posté par francette le 03/01/2015 14:46
Bref! Donnez-nous les sous et ne nous demandez rien.
Je répète que la pénibilité était déjà dans la réforme des retraites "Fillon" de 2003 et ce qui a incité entre autres la CFDT à signer.
Ne nous faisons pas trop de soucis pour le MEDEF, Valls a déjà entendu le patronat sur es temps partiels, alors ça peut continuer.

6.Posté par Dolly Prane le 03/01/2015 14:59
" ♫ ♫♪.. Il me semble que la misère serait moins pénible au soleil...♫ ♪♫"
Quand on pense à la pénibilité des éleveurs de cannes ou de canes hihihi !

7.Posté par Tanbi le 03/01/2015 15:15
C'est de l'incompétence ça non ? Mais en quoi le compte pénibilité serait plus compliqué à mettre en oeuvre à la Réunion qu'en métropole?

8.Posté par Akano Hebi le 03/01/2015 15:56
Et dire que ce fraudeur/magouilleur doublé d'un sinistre personnage arriviste et carriériste prend la tête de SFR... demander l'avis aux employés de chez Mobius, c'est pas triste du tout.
Et ça donne encore des leçons !!! Pas étonnant que c'est un bon dalon à Didier R...

9.Posté par jean-jacques le 03/01/2015 17:34
C'est une injustice pour tous ces travailleurs des mairies de la caf ou de la sécu qui se tuent au boulot !
lol

10.Posté par EXCLAVE le 03/01/2015 18:13
Mr le MEDEF de la REUNION , oulè au courant ke dans les métiers pénib ke lé travayér i souffre et na des gros problèm de SANTÉ sur les chantiers BTP , PLANTATIONS , MAGASINS.
Et na bompé na point lo tan goûte la RETRAITE à koz du boulo pénib ,,,,,, éla kosa ou vien chante à nou là ,,,, nouva dia ou l'ESCLAVAGE lé fini ,,,,, et ou mr le MEDEF ouvé ar commencé,, le MEDEF i défend la cause des bourgeois ou les TRAVAYÉR qui donne toute zot kouraz à l'entrepriz ,, lapa assé kom sà ,,, i voi dans out vie oula zamé connu TRAVAY DIR .

11.Posté par La fatigue le 03/01/2015 18:25
Nou la pas besoin ou , po défend les salariés dans les conditions pénible , vaut mieux ou démissionne de out poste .

12.Posté par polo974 le 03/01/2015 18:39
rien que se fader un medef pareil, c'est pénible, et pourtant, ça n'est pas pris en compte...

13.Posté par penibilitas veritas le 03/01/2015 22:00
le compte pénibilité..Et le deprince pénible?

14.Posté par KLD le 03/01/2015 23:27
tous ces patrons qui sont contre le compte pénibilité , on devrait les envoyer couper la canne sur plusieurs semaines , ou bitumer les routes , ou faire de la soudure ou un poste sur une chaine de voiture ..............et après on va dire que la lutte des classes c'est fini , non ,c'est pas finie , la lutte continue !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

15.Posté par Lilas le 04/01/2015 02:07
Ah, le MEDEF... Ce sont quand même les meilleurs VRP de la gauche en France: à chaque fois qu'ils s'expriment dans la presse, ça fait remonter les intentions de vote des partis de gauche...

16.Posté par kachane le 04/01/2015 07:40
Et l'esclavage, il est applicable à la Réunion ?

17.Posté par le moellonneur le 04/01/2015 08:18
Petit Prince avec ta petite tête d'excité à la Sarko si tu montais des murs de moellon tout les jours toute ta vie et payer au smic tu aurais certainement pas le même langage

18.Posté par David Asmodee le 04/01/2015 08:46
tous ces patrons qui sont contre le compte pénibilité , on devrait les envoyer couper la canne sur plusieurs semaines , ou bitumer les routes , ou faire de la soudure ou un poste sur une chaine de voiture ..............et après on va dire que la lutte des classes c'est fini , non ,c'est pas finie , la lutte continue !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


Le mythe du patron dans le bureau climatisé a la vie dure.

19.Posté par Kissa i koz le 04/01/2015 10:51 (depuis mobile)
Tu as oublié asmodee, l ordi connecté sur zinfo en plus de la clim..

20.Posté par Tanbi le 04/01/2015 11:10
Pour faire des montages de défiscalisation qui ressemble à des usines à gaz ou s'engouffrer dans des niches fiscales très pointues ça il sait faire. Mais juste cocher une case sur une fiche de paye pour dire que le salarié est exposé à un travail pénible…ça devient forcément anxiogène dès qu'il s'agit de soulager un peu les salariés. Belle mentalité !

En plus au 1er janvier 2015 ça concerne que le travail de nuit, travail répétitif, en horaires alternants ou en milieu hyperbare. C'est une minorité d'entreprise.

Les six autres facteurs (postures pénibles, manutentions manuelles de charges, agents chimiques, vibrations mécaniques, températures extrêmes, bruit) n'entre en vigueur que le 1er janvier 2016.

21.Posté par Mami le 04/01/2015 13:41
C'est pour quand pour les femmes qui travaillent dans les magasins en villes , qui restent debout du matin au soir , pendant que les patrons assis toutes les journées prêt de la caisse , une carrière dans ce métier, sur la longue durée c 'est pénible , donc leurs SANTE est en jeu , les patrons poussent ces femmes à démissionner de leurs travailles , ou sont les syndicats sur ce métier , que personne en parle , les syndicats défend les entreprises mais oublient les salariés de nos jours .

22.Posté par David Asmodee le 04/01/2015 14:12
Depuis que mes gars sont employés par Pôle Emploi, ils n'ont plus de pénibilité. Ils peuvent se lever à 10 heures et boire des dodos payés par l'Etat.

C'est une solution comme une autre.

23.Posté par francette le 04/01/2015 15:01
a POST22
Vous voulez embaucher les gars de pôle emploi comme vous dites?
Chiche!
Vous êtes ridicule, si il y avait du travail pour tout le monde, ça se saurait.
Du travail au noir, c'est certain, n'est-ce pas? Et qui est responsable?
A qui profite le chômage de masse?
Il y a aujourd'hui à peine 300000 emplois de proposés par pôle emploi sur tout le territoire national et nous avons 5 millions de sans emploi.
Il y a de la marge.

24.Posté par EXCLAVE le 04/01/2015 16:48
@22 , oula fé in bon romark , et @23 , si oulé in patron , ouna la main d'oeuvre pa cher mêm voir gratuit si ou veut , ou va giny gonf out compte en bank sur la tête domoun dén malizé , et oubli pa , dopi avant 1848 lapo travay po rien, et les patrons i enrichi à zot , et en plis i enfout la SANTE domoun , à ou maitenant de voir kél koté ou place à ou astèr , soi ou pran la place le pôle emploie ou soi ou pran la place les syndicats , ouna lo choix .

25.Posté par David Asmodee le 04/01/2015 18:51
@23

T'as bu ?

26.Posté par maiday..f le 04/01/2015 19:11
la mise en place du compte pénibilité est instruite dans les entreprises et les services publics compétents, depuis 2012.. alors il fait quoi le medef depuis cette date ..il pleure sur les heures sup' défiscalisées qui ont été supprimés ? il pleure sur les 25 milliards d'exonérations en France en 2014 ??? franchement..le petit prince fait pitié .. pauvres salariés de sfr...pauvre DRH en charge du dialogue social..avec un (auto censure), ça doit être dur de bosser!

27.Posté par EXCLAVE le 04/01/2015 19:56
@23 excusé , pour la romark c'été po ou , et @22 po les patrons c'été po ou .

28.Posté par KLD le 04/01/2015 20:23
je trouve que la mentalité du médef , depuis que Mme Parisot n'est plus là, est inapplicable à la Réunion , c'est anxiogène pour les salariés .

29.Posté par francette le 04/01/2015 21:28
A post25,
Pas du tout.
Si vous avez du travail à proposer, passer une annonce ou aller la déposer à Pôle emploi.


Post26 maiday..f
Très juste.

30.Posté par Tartarin de ta race, con ! le 05/01/2015 11:50
Merci patron !

Si la mesure est anxiogène pour les patrons, ils n'ont qu'à s'appliquer la mesure pour eux même, personnellement, en ce qui les concerne dans leur for intérieur, car cette loi rend encore plus pénible la condition de patron. CQFD

Pour infos, les fameux quatre critères sont: - 1: travail de nuit (au moins 120 nuits par an) - 2: le travail en équipes successives alternantes (au moins 50 nuits par an)- 3 : le travail répétitif (au moins 900 heures par an - 4: activités exercées en milieu hyperbare (au moins 60 interventions ou travaux par an).
Au 1er janvier 2016, six autres critères seront pris en compte: manutentions manuelles de charges, postures pénibles, vibrations mécaniques, agents chimiques dangereux, températures extrêmes et bruit.

31.Posté par David Asmodee le 05/01/2015 14:35
@29

J'ai envoyé mes gars pointer à Pôle Emploi. Pourquoi tu veux que j'aille embaucher d'autres (...) ?

32.Posté par David Asmodee le 05/01/2015 14:37
@27

Encore la rengaine de 1848 et du "fé pitié" ? Reste out kaze, touche RSA, l'esclavage sera fini.

33.Posté par Tanbi le 05/01/2015 17:56
@32- David, tout le monde sait bien qu'entre l'image du patron voyou et du salarié tirèr oki, il y a un juste milieu dans lequel se trouve certainement une majorité de gens, mais reconnaissez quand même que le MEDEF exagère un peu là.

34.Posté par francette le 05/01/2015 19:00
A post31 David Asmodee
Tu vois bien que ça n'est pas la faute aux salariés si il est au chômage. C'est bien le patron qui le licencie....

35.Posté par David Asmodee le 05/01/2015 19:40
@33 Le Medef ne représente pas les petits entrepreneurs comme nous. Mais aucun syndicaliste, socialiste, communiste accepte de faire la différence entre le plombier de quartier et le patron de Coca Cola ; ça rend ces gens là largement plus débiles que le Medef.

36.Posté par EXCLAVE le 05/01/2015 20:49
@32 ,si la date de 1848 i gêne ou , bin,,,, pran l'avion, retourn à BERLIN .

37.Posté par David Asmodee le 06/01/2015 08:19
@36

Je suis né à la Réunion, pauvre tâche. Je suis certainement, comme beaucoup de Réunionnais, descendant d'esclave. Mais peut être également d'esclavagiste. Qui sait.

Par contre, je respecte la souffrance des esclaves. Mais les mecs comme toi n'ont pas honte de comparer leur petit boulot pépère, 35 heures, congés payés, avec l'abomination du travail forcé, la torture, les nez coupés, les fouets. Il faut vraiment ne pas avoir honte.

Tu t'es déjà regardé dans une glace avant de sortir des âneries plus grosses que toi ? Va toucher le RSA et ferme la.

38.Posté par PRINCE des TENEBRES le 12/01/2015 18:57
Il n y a rien de plus penible que le MEDEF. Incapable de comprendre les règles de l économie de marché. En fait le MEDEF Réunion ne fait que reprendre le mot d ordre du MEDEF GATTAZ qui ne veut rien entendre à la question de pénibilité. Pourquoi ce système reconnaissant la pénibilité est applicable ailleurs ? Dans un rapport du 16 mars 2011 le Conseil d Orientation des Retraites (COR) expliquait que la pénibilité était prise en compte dans au moins 17 pays de l'OCDE: Autriche, Allemagne, Luxembourg, Canada, Norvége, Finlande....
Vous comprenez bien que le plus pénible c est le Medef.........

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales