Economie

Le Medef choisit Daniel Moreau pour briguer la présidence de la CCIR

Le Medef Réunion, grand vainqueur du premier tour des élections de la Chambre de Commerce et d'Industrie, a présenté cet après-midi son candidat pour briguer le fauteuil de président de la CCIR.



Lors d'une conférence de presse cet après-midi, Yann de Prince a souhaité effectuer un point sur l'après-premier tour à la Chambre de Commerce et d'Industrie de la Réunion. Content de sa liste d'ouverture, il a adressé ses félicitations "et remerciements aux personnes qui ont soutenu notre liste".

Le président du Medef Réunion a affirmé que l'ensemble de la procédure a été menée "de manière collégiale et transparente. On s'est réuni avant le premier tour, après, et aujourd'hui pour prendre les décisions du second tour".

Trouver un accord avec la CGPME

Le fait que la liste portée par le Medef ait placé 12 élus sur les 18 conduit ses membres à vouloir porter l'un de leurs candidats à la présidence. "On a partagé et nous avons décidé unanimement que Daniel Moreau est notre candidat à la présidence de la CCIR", a annoncé Yann de Prince qui a rapidement laissé la parole au principal intéressé.

Pour Daniel Moreau, membre à la Chambre de commerce depuis 12 ans, et depuis six ans au bureau, il est important de mener à terme la négociation entreprise avec la Cgpme, "je n'ai aucune raison de douter du succès de la consolidation de cet accord".

Les quelques jours qu'il reste jusqu'au 30 décembre, date à laquelle le président sera élu, vont permettre de placer les responsabilités de chacun en respectant le choix des électeurs.

Pas de logique d'exclusion, mais vers une majorité plus large

Pour le Medef, "nous sommes confrontés à une majorité trop étriquée pour que les décisions soient prises dans la sérénité... Notre ambition est donc d'élargir cette majorité et associer d'autres élus à notre plateforme de gestion", souligne Daniel Moreau.

Or, la CGPME (Confédération Générale des Petites et Moyennes Entreprises) soutient elle la candidature de Yvès Hoarau à la présidence de la Chambre de commerce... "Nous n'avons jamais passé d'accord concernant la candidature d'Yvès Hoarau. Ce n'est pas raisonnable de penser cela. Par contre, on est optimiste sur la capacité à trouver un accord avec eux, en évaluant les autres postes de responsabilités à la Chambre", a conclu Daniel Moreau.

Concernant le recours déposé par la Fedaction, pas de commentaire particulier... Yann de Prince estime que le Medef n'est pas concerné par ce recours rappelant que ses membres ont été les premiers à dénoncer les éventuelles pratiques frauduleuses.
Mercredi 22 Décembre 2010 - 16:40
Melanie Roddier
Lu 1728 fois




1.Posté par noe974 le 22/12/2010 16:50
Bonne chance à Daniel Moreau !

2.Posté par joyeuxluron le 22/12/2010 17:22
Ha ha!!! il fallait s'y attendre,on a fait rentrer les agneaux (cgpme)dans la cage des loups(medef)
au plus grand désespoir des adhérents de la cgpme et de la liste si mal conduite par un certain Yveste et oui quand on ne sait pas négocier on se fait couillonner!!!! et ceux toujours au détriment des autres.
ah malin malin et demi comme le dit si bien le dicton.Néanmoins Daniel M. est un gros menteur sur les dires des accords et il serait raisonnable de sa part pour être tranquille avec sa conscience de rester optimiste sur son devenir a la tête de la chambre.
le luron dégoûté beurk!!!!!

3.Posté par Pierre et le loup le 22/12/2010 18:12
17 Patel/Guito + 2 CGPME (minimum) = 19 contre 17 voir 16 sans Rico pour MEDEF , BRAVO PATEL et merci MOREAU !

4.Posté par Spielberg le 22/12/2010 18:13
Yann de Prince n'est effectivement pas concerné par ce recours (de Patel) tout comme quelques autres du MEDEF, en revanche ça va être drôle de l'entendre sur l'autre recours, lui et certains colistiers... attendons que les gendarme rentrent de Saint-Tropez...

5.Posté par Menteur professionnel le 22/12/2010 18:17
Il y a une contradiction qui me turlupine, s'il n'y a jamais eu d'accord entre MEDEF et CGPME, quelle "négociation" Moreau veut-il "mener à terme" avec la CGPME ?

Tabnt qu'à Yann de Prince , "le premier à dénoncer les pratiques frauduleuses", il faut lui enseigner ce vieux dicton créol : "quand le singe i monte o cocotier i fo son derrière lé prop"... et en image si possible et tant pis pour les "honnêtes" colisitiers du MEDEF ....

6.Posté par je me voyais dejà... le 22/12/2010 19:01
Moreau est l'homme qui fait les produits les plus ringards du monde, de la bouillie mal vendue, il est l"héritier, l'homme qui n'a jamais rien fait, le casseur de jouet, a quand remonte son dernier investissement industriel? Marketing?

Tous ses cadres fuient la boite, il ne peut les conserver!!!


en haut de la fiche!

7.Posté par Pierre Frédéric Dupuy le 22/12/2010 20:08
6. Qu'il n'y ait pas eu d'accord ne signifie pas qu'il n'y ait pas eu négociation... Surtout si celles ci ont eu lieu après les élections.

8.Posté par rex974 le 22/12/2010 20:26
ENFIN UN HOMME INTEGRE ET MERCI AU 350000 CLIENTS QUI ACHETENT CES PRODUITS TOUS LES MOIS

9.Posté par Rolgin le 23/12/2010 09:31
@rex974: l'été rentre, vous avez vos chaleurs ??????

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales