Culture

Le Manapany Festival se met à l'escalade


Le Manapany Festival se met à l'escalade
Amputé d'une partie de son nom, le Manapany Festival garde le cap et revient cette année avec "un nouveau concept". Comme l'an dernier, on notera l'absence de compétition de surf et de bodyboard, pour cause de crise requins et d'interdiction préfectorale des activités nautiques. Mais le sport et les spectacles restent à l'affiche. L'équipe organisatrice Trois Peaks et son nouveau directeur, Thomas Meynier, laissent les planches au placard et s'attaquent aux "blocs d’escalade". Pour cette édition 2014, le sport de grimpe est à l'honneur, une façon pour les porteurs du festival "d'ouvrir la porte à tous les autres sports qui sont dans l'esprit manapanien". L'organisation précise que "jamais l'escalade n'a eu le droit à une aussi grande manifestation" et qui plus est, étant "associée à la musique" comme le propose le Manapany Festival.

Si l'arrêté est levé dans le futur, l'équipe du festival compte cependant "remettre le surf au goût du jour". Mais pour l'instant, ce seront des trophées jeunes, des challenges et... de la musique, toujours dans la thématique des cuivres qui a fait la notoriété du festival ! Au programme : fanfares, groupes à reprises rock et combos festifs "à cheval sur le rock et les chansons des pays de l'Est" avec les groupes Les Yeux de la Tête, ou encore Mac Abé Zombie Orchestra, dont le leader est un jazzman réunionnais établi depuis 20 ans en métropole, dans la liste des invités.

Côté local, les visiteurs retrouveront une dizaine de groupes locaux comme Kér Maloya Astér ou Marmay La Kour. Pour Pierre Macquart, le programmateur de l'évènement, "le Manapany festival est une bonne porte pour les petits groupes souhaitant décoller". En tête d'affiche, la rencontre entre le maloya de Lindigo et le rock métal de Warfield sera présente sur la plus grande scène du festival, le samedi soir.

Silo, un artiste malgache, sera aussi de la partie. L'occasion de "resserrer les liens entre les festivaliers et la zone océan Indien". Depuis l'année dernière, les organisateurs se sont rapprochés du festival malgache Libertaria.

Pour des raison de budget, cette 14ème édition ne se fera plus sur trois jours, mais sur un seul week-end, les 20 et 21 septembre 2014. La vente des billets se fait en ligne sur le site officiel du festival : http://www.manapanyfestival.com/. Des navettes passant toutes les 20 minutes et des parkings supplémentaires sont également prévus.
Jeudi 28 Août 2014 - 13:13
Lu 822 fois




1.Posté par L'Ardéchoise le 28/08/2014 23:18
Quel dommage que le mot surf ait disparu . C'était un chouette festival et je garde un souvenir ému de l'hommage rendu à Mathieu, et d'un bouquet de mes fleurs préférées reçu grâce à Gaston...
Qu'une solution soit enfin trouvée à cette crise requins !
En attendant, c'est vraiment bien de faire perdurer ce festival par le biais d'un autre sport.
...

2.Posté par stzef le 29/08/2014 05:44
ce festival devient vraimemt nimporte quoi. bientot il sera le theatre de joueurs de canette ou lastik, juste pour justifier une semaine où alcool et cannabis seront grandement consommé

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales