Politique

Le LPLP, nouveau front populaire veut "décoloniser la Réunion"

Un nouveau front populaire "de libération nationale" est né dans le département : le LPLP, "Lorganizasion Popilèr po libèr nout Péi" qui unit les divers mouvements indépendantistes. A quelques jours de l'arrivée de François Fillon, le LPLP dénonce les États généraux comme "une mascarade où les dés son pipés"... Ce parti milite pour une île sans la France.


"Les Etats généraux sont une mascarade" dénonce Bernard Grondin, porte-parole du LPLP, Lorganizasion Popilèr po libèr nout Péi, qui regroupe aujourd'hui le Parti Indépendantiste Réunionnais, Nasion réunionnais, le Mouvman Antikolonialis Rénioné (Mar), Patriote Rénioné, Drapeau Rouge et les anciens du Mouvement Indépendantiste Réunionnais (Mir). "Avant même que la synthèse des États généraux ne soit rendue, Nicolas Sarkozy envisage l'autonomie pour la Martinique et l'Assemblée unique pour la Réunion" s'indigne le porte-parole. "Comment peut-on dire au Réunionnais de choisir quand on lui impose une Assemblée Unique pour tout de suite ou pour 2014?". D'ailleurs, à deux jours de la venue du Premier ministre François Fillon, le LPLP déclare : "Nos tèrs lé a nou. Les Réunionnais sont les seuls à savoir ce qu'ils veulent faire de leurs terres".  Bernard Grondin rajoute que "Sé pa le prémié minis ke va désid po nou. Sé a nou de désidé si nou ve lotonomi, la départementalizasion ou lasemblé unik. Zordi lu donn pa nou le choi, lu vien impoz a nou lasemblé unik".

La Réunion, membre de l'UA ?

Quelques jours après le 13 ème sommet de l'Union Africaine à Syrte, en Lybie, le LPLP relève des propos de l'actuel président de l'Union Africaine Mohamed Kadafi, qui a émis le souhait de "voir l'île de la Réunion faire parti des membres de l'Union Africaine", assure Bernard Grondin, porte-parole du LPLP. "L'Union Africaine lors de sa dernière Assemblée générale a maintenu la Réunion dans la liste des pays et territoires sous occupation étrangère (Plan stratégique 2009-2012). Un premier contact a déjà été pris avec l'organisation africaine, à son siège à Addis-Abéba". Une délégation du LPLP envisage de se rendre dans la capitale éthiopienne dans les prochaines semaines pour "sensibiliser les membres de la commission de l'Union Africaine. Nous cherchons des soutients partout pour nous aider dans notre combat pour une véritable décolonisation de la Réunion".

Le LPLP : une alternative...

Le mouvement populaire se positionne comme une alternative face aux autres mouvements politiques de l'île. Désormais, "les Réunionnais auront le choix entre, d'un côté les départementalistes (PCR-PS-PSR-Verts-NPAR-UMP-Modem) et les nationalistes avec le LPLP". Dans ses priorités, le parti rappelle que la Réunion ne figure plus dans la liste des territoires non-autonomes des Nations-Unies, mais qu'une demande "pour réinscrire l'île dans le liste à décoloniser, sera faîte auprès du Comité spécial des 24 de l'Onu à New-York".

Bernard Grondin n'a pas hésité à déclarer que la départementalisation est "un échec vu les chiffres : 40% de chômage, 130.000 illétrés, 350.000 Réunionnais assujettis à la CMU, c'est un bilan négatif". Jean-Claude Barret, président de la Mar évoque ainsi "un changement de statut".

"Réunifier le mouvement nationaliste"

Derrière le nouveau front populaire "de libération nationale", il y une volonté de "réunifier le mouvement nationaliste" affirme Bernard Grondin. "Nous allons faire le tour des communes, des collectivités et des chambres consulaires dans quelques semaines pour leur demander de hisser notre drapeau qui a été créer le 14 juin 2008 et qui symbolise notre nation. Nous rendrons public les noms de ceux qui acceptent et ceux qui refusent de hisser notre drapeau". Ce drapeau est tricolore : vert, jaune, rouge. "Le vert symbolise le marronnage, le jaune la classe ouvrière et ses luttes d'hier et d'aujourd'hui, le rouge, la période de l'esclavage et de l'engagisme". Cette troisième couleur est frappée d'une étoile jaune à cinq branches. Le nouveau parti propose une hymne national, "In sèl pep, un sèl nasion, anou minm rénioné" et une carte d'identité.
Lundi 6 Juillet 2009 - 15:46
Karine Maillot
Lu 5973 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

56.Posté par silaosse le 18/02/2010 09:01
créoles i b. créoles é lu colabore avez lé z..
Moralité: sé nou lé pa bon.

55.Posté par regsky le 24/07/2009 08:22
merci junior de rappeler a tous ces vendeurs de reves brisés et nostalgiques d'un film jamais produit que la critique est facile mais qu'il ne faut pas couper la main qui vous nourrit !
merci a eux de nous faire distraire, c'est bon en ces temps difficiles....

54.Posté par Mangsalépimanvèr le 23/07/2009 23:00
Indépans ou pa, nou lé kréol, nou rès kréol.
Nou lé pa fransé, nou dwa soubat pou fé mont nout valèr, nout kiltir (lang, manir viv, listwar ( é pa sat la frans èk tout bann rwa mi rotyin zamé lord kronolozik!!! é pourtan i fé in bon pé d'zané ma kit lékol primèr!)....é tout sak i fé lo gayar in pèp).

si nou krwa nou lé fransé, bin nou la ryin konpri, nou pèrd nout lidantité, nout bann ropèr ansanm, é nou lé pir k'in moun démouné konm dann tan lèsklavaz, nou lé lobotomizé par lasimilasyon kolonyalis.

Dézolé pou sat lèspri lé tro kourt po alé rod dann liv (mi parl pa bann liv fé par bann kouyon), alé lir Pascal BLANCHARD par égzanp, va esplik azot.. ou ankor, la référans si lo sityasyon lingwistik bann péi té kolonizé: "linguistique et colonialisme", J.-L. CALVET.
mi koz ek domoun la fine avoir o mwin la kiryozité alé voir kosa bann spésyalis la la konpri, la trouvé, la analizé tout zot vi....

Mèrsi.

In réyoné i plèr sak fwa na in zanfan i koné pi in mo kréol, in pyédbwa, in kèksoz son péi....

53.Posté par Pierre Dupuy Junior le 20/07/2009 09:04
Juste un chiffre, pour rire: le solde des transferts publics de l'Etat central français à la Réunion est de ... 40% du PIB réunionnais. Ca signifie pour faire simple que pour 100 euros circulant à la Réunion, 40 ne sont dûs qu'à la bonne volonté de l'Etat (en gros ce sont les dépenses de l'Etat à la Réunion moins les recettes qu'il y perçoit... 40% du PIB, ça fait beaucoup , vous trouvez pas? ) et plus encore si on n'enlève pas les recettes (l'essentiel du PIB réunionnais est donc vraisemblablement produit par l'activité de l'Etat) . Ca veut aussi dire que si la France se barre on perdra d'un coup et de façon directe 40% du PIB , avec toutes les conséquences que ça implique en termes d'emplois, de revenus, ... Et sans compter les "aides indirectes" : aides européennes (non comprises dans les 40% ) , transferts de compétences, accès à des marchés européens et étrangers via les accords internationaux...

Sûr! La France nous exploite! On serait tellement mieux sans elle!

52.Posté par marmaille974 le 20/07/2009 01:07
Pour ce qui est de l'indépendance de la Réunion, c'est tres possible, mais il faut d'abord concerter le peuple de la Réunion, mais ce qui me parait le plus probable c'est plutot de commencer par l'autonomie, mais bon rien n'est simple il faut bien réfléchir a ce que cela peut apporter de positif ou de négatif... Pour conclure je dirais que je suis pour l'autodétermination et l'autonomie de la Réunion, à condition que cela se fasse avec l'accord du peuple et sur le long terme....

51.Posté par bertel le 11/07/2009 13:46
35. Posté par Bayoune le 08/07/2009 15:37
Bayoune 8 07 2009 15 h 30
"Je suis sans couleur parce que multicolore", bé mi wa oulé déza transparan, in mirak oulé pa gri konm Michael Jackson -solman oula tronpé pa miltikolore oulé trikolore minm. Sépa kisa lé pli rasist ante nout dé ou. San rann aou konte ou rofiz ke lo réniyoné s'affirme et existe, ou mize plito dosi bann zélu ripou, repris de justice comme représentation politique, ou tire lo gro lo ek sa
"S'il en était autrement demain parce qu'un élu en mal de voies se faisait leur relais, alors il se trouvera plus d'un avec moi pour se mettre debout et rappeler à tous ces braillards incultes ce qu'est LA Réunion." - Bien mon Komandan ouna rézon
Mwin mon bertèl lé an fil soka. Oupé komanss antrinn aou pou mèt aou dobout katpat, wa pétèt trouve pli in ek ou, partou nou la vi sa - kan zot té i parade dan dot koloni, minm an korss ou noré pa koze konsa, mé zot la parti minm - le LPLP déclare : " Nout tèr lé anou" - bin lé vré, amwinske la France la aminn in morso son péi isi, dosou out bra ou dann out bertèl défonsé


Oté bayoune !

Je vous prie de m’excuser pour le retard coupable que je mets à vous répondre. Vous avez, je suppose, suivi comme tout le monde l’actualité et détaché quelques instants votre regard de votre nombril. Vous comprendrez donc que, comme je fais partie du fan club… lol… de françois, je n’ai rien voulu rater de son concert.

Mais tel n’est pas l’objet de mon propos. Tout transparent que je suis, je revendique toutes mes couleurs, même celles représentées par François…. Et en plus il chante bien…. LOL… Frédéric, comme beaucoup de françois a donné son meilleur récital au tampon….

J’ai cru comprendre que votre bertel était en fil « soka »…. cette fibre est sûrement plus résistante que le « vakoa »… LOL.. et je vous concède sa résistance, à la hauteur de votre intelligence.

Je vous cite : « kan zot té i parade dan dot koloni »… LOL !

Voulez-vous ainsi me signifier que j’aurais paradé ailleurs que dans la vie austère mais noble que mes ancêtres m’ont inculquée ? A moins que vous ne vouliez régler vos comptes avec votre propre vision nombriliste, revancharde et révisionniste de notre Histoire commune…

« Nout tèr lé anou »… nout kouilloniss aussi.. Félicie… LOL

« - bin lé vré, amwinske la France la aminn in morso son péi isi, dosou out bra ou dann out bertèl défonsé »… Une grande citation digne de mon post favori sur le forum… redirection «Qu’est-ce qu’un con ?»…

Votre vision dichotomique de ce problème avec deux neurones pour penser vous fait classer dans l’axe du bien, le « pov réyoné ».. et dans l’axe du mal « lo colonialiss ek bertel intégré »…

Heureusement que les fils et les filles de nos pères, de nos mères et que nos fils et nos filles méritant(es) parce qu’ayant travaillé peuvent aujourd’hui, à travers mon propos que je revendique ironique, n’ont pas suivi les discours débiles de ceux que vous défendez.

Les Réunionnais Du Monde n’ont pas eu besoin du pauvre bayoune et des comiques du lplp pour se construire leur destin ! Sincèrement, je ne vois pas pourquoi ils en auraient besoin aujourd’hui, je parle des réunionnais qui relèvent les défis, pas de ceux qui, parce que n’ayant jamais rien fait, croient que tout leur est dû… et constituent le fonds de commerce des comiques du lplp et autres manipulateurs politiques dont certains sont bien établis !!!

Si ou koz kréol, a moin aussi… Félicie.. je gagne… Lol… é i fo mi dir a ou ke kozé pou fé dantèl sé in afair, mé trap nout lang pou fé kroir ke koz kréol sé èt ek out band kamarad komik « du lplp ».. .. oté i fo mi dir a ou ke ou lé mir pou pass balé dan kouloir la mcir….

Et s’il vous fallait d’autres indices de l’axe du mal que semblent représenter avec moi tous ceux qui dénoncent vos propos débiles, alors je vous demanderais si vous vous souvenez des jeunes réunionnais qui, au lendemain de la guerre, avaient le ventre rond et les jambes maigrichonnes, signes de mal nutrition comme l’attestent encore aujourd’hui – en 2009 - les images venues d’autres contrées où de pareils comiques que ceux du lplp ont sévi…

Que savez-vous de la misère ? L’avez-vous seulement connue ? Avez-vous seulement dans vos connaissances UNE personne qui peut vous raconter les distributions de lait en poudre dans les écoles dans les années soixante pour lutter contre la mal nutrition des enfants réunionnais ? Savez-vous combien de braves travailleurs des champs dans les années soixante sont décédés sans que l’on sache identifier la cause de leur mort ? Pouvez-vous comparer le taux de mortalité infantile entre 1950-1960 et aujourd’hui ?..... et la liste est longue...

Et si cela ne vous suffisait pas, dans mon « bertel défonsé », agréé réunionnais depuis les premières générations ayant peuplé cette terre insulaire au nom de La France, il y a toute la panoplie pour clouer le bec aux bayounes et autres comiques adeptes du lplp… il suffit de demander !

Bertel de Vacoa

50.Posté par Choupette le 10/07/2009 13:56
@ 30. Posté par Bayoune

Mon pauvre garçon. Je suis créole avant que vous ne veniez au monde.
Si vous avez eu des problèmes en Métropole, c'est VOTRE problème. Pisser sur la voie publique est un délit point barre. Merci aux flics d'avoir fait leur boulot, puis quoi encore ! Quelle leçon pour votre petit garçon !
C'est un fléau que de voir ces mecs pisser n'importe où dans la rue. Vous pensez aux autres qui doivent subir cette insupportable odeur de pisse ? De plus, je crois qu'il existe des pissotières en France, non ?!

En plus de deux décennies passées en Europe, je ne me suis fait contrôler que 2 fois. Et encore, c'était des contrôles routiers.

Le charabia que vous parlez n'est pas du créole tel que moi je veux le parler, celui de mes parents et arrière-grands-parents. En fait, c'est plutôt du mauvais francréole que vous parlez.



49.Posté par Choupette le 10/07/2009 12:48
@5. Posté par Bayoune

"la rivière à sa source, elle coulera toujours et toujours vers l'océan..."

Je ne peux que vous encourager à sauter dans la rivière et à vous laisser emporter vers ce grand océan.

Surtout, n'oubliez pas de prendre vos petits camarades avec vous !




48.Posté par thierry le 10/07/2009 10:20
Il est évident que toute personne dans un pays autre que le sien est un étranger, pas forcement un exploiteur, mais in profitèr d'une situation qu'il peut jouir au détriment de la population locale

€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€

donc les 200 000 réunionnais vivant en france métropolitaine, les négropolitains comme disent les Antillais, sont des profiteurs et vivent au détriment des gaulois ???

Le LPLP exige t'il leur retour ???

Dernières statistiques (toujours à prendre avec des pincettes) 80 000 personnes non nées ici vivant sur place.

Réunionnais vivant dans la mère patrie estimation de 200 000 sujets qui n'ont pas l'air si malheureux que toi de leur sort, ou qui arrivent à vivre sans uriner sur la voie publique en présence de policiers....

alors on fait l'échange, et si on le fait ce sera au détriment de qui ???

47.Posté par thierry le 10/07/2009 10:08


(Précision de Pierrot Dupuy : Désolé Thierry, mais il y a eu un bug et ton post a disparu dans une fausse manip. Peux-tu le reposter, stp?)

46.Posté par boyer le 10/07/2009 07:39
44. Posté par kiki
la France aurait dû faire comme l'Angleterre. Quand l'Angleterre part d'une colonie, elle part avec tout, elle ne laisse rien et n'aide pas ses anciens concitoyens.


Oui juppé a bien aidé Bouteflika (qui vient regulierement se faire soigner en France) avec les moines de Thibehirine.



45.Posté par Inlabruti le 09/07/2009 22:38
Inlabruti 9 07 2009 22h20
Monsieur le citoyen du monde, vous m'excusez je n'ai pas dit que vous étiez un âne, j'ai dit que vous le faisiez, c'est pas la même chose.
Je ne pense pas que les réunionnais que nous sommes vont jouer les agents de renseignement et communiquer. Je peux seulement vous demander de méditer, ou de vous renseigner, combien d’Algériens, ils étaient dans les Aurès - qui ont osé résisté à l'occupation française - ou encore combien ils étaient de résistants en France à ne pas accepter l'occupation allemande, ils n'étaient pas si nombreux ,peut être 5% de résistant. La quantité ne fait pas la qualité, la volonté, la conviction et la détermination comptent pour beaucoup. La foi déplace les montagnes, tous les peuples qui ont osé la résistance, quand ils n'ont pas été massacrés par l'occupant, ils ont eu raison des barbares. Le Général de Gaulle lui même n'avait pas assez de combattant pour composer sa colonne pour rentrer dans Paris, il a dû recourir au concours de militaires espagnols
Monsieur le citoyen, d'après vous qui c'est qui a installé ces bons dictateurs dans les anciennes colonies française en Afrique, c'est dire que les bons élèves « françafricains » (BIYA, BONGO, SASSOU, EYADEMA, DEBY, HABRE, BOZIZE, WADE, HOUPHOUET, COMPAORE etc..)
Il est évident que toute personne dans un pays autre que le sien est un étranger, pas forcement un exploiteur, mais in profitèr d'une situation qu'il peut jouir au détriment de la population locale
"
"inlabruti fait-il partie de cette « mouvance » LPLP ? J’espère que non pour l’image de ce groupuscule.... " peut être bink oui, peut être bink non, il est peut être un fort sympathisant
Avant de terminer, je voulais ajouter ceci, vous avez évoqué Hawaï comme territoire Etat Uniens, là voyez vous monsieur, 90% de sa population a été déportée et remplacée, cela s'appelle un génocide par substitution ( Césaire) - la France et ses larbins locaux procèdent la même façon avec les enfants de la Réunion sans doute avec l'intention criminelle de changer le rapport démographique de notre population et organisé par la suite unréférendum comme elle vient de la faire aux Comores le 29 mars dernier . Comme territoires excentrés, vous auriez pu aussi ajouter à votre liste Gaza, la Cisjordanie, pourquoi pas La Palestine tout entière comme territoire Israélien, tandis que vous y êtes . Bon passons je crois qu'on s'est compris.
Ma domande le LPLP danvoye aou son projet politique, économique, social avec la surrémunération qui va avec...


44.Posté par kiki le 09/07/2009 21:04
A l'abruti de l'inlabruti. Vos copains fellaghas, ils sont où ? pratiquement tous en France. Vous vous rendez compte, chez l'oppresseur, le colonisateur, ils sont venus, les mains tendues implorantes. Un grand pays comme l'Algérie, ce pays est devenu une terre stérile, en friche et Madagascar ? Ouvrez les yeux.
Finalement, la France aurait dû faire comme l'Angleterre. Quand l'Angleterre part d'une colonie, elle part avec tout, elle ne laisse rien et n'aide pas ses anciens concitoyens.

43.Posté par citoyen le 09/07/2009 19:41
Réponse à Inlabruti (mais je n’entends pas polémiquer) :

1 - Dans le cas de l’Algérie, Madagascar, du Vietnam, ... je n’ai jamais prétendu qu’il n’y avait pas abus de la part de la France. Mais ce n’est qu’à partir du moment où une majorité politique se dégage au niveau d’une population pour un projet politique particulier (genre indépendance) qu’on peut parler de Nation. Dans le cas du LPLP, vous êtes combien ?

Commençons par ça avant de partir dans de grandes considérations historiques sur la décolonisation.... J’attends la réponse.... Enfin, je m’attends à pas de réponse, mais....


2 – Un territoire national n’est pas forcément homogène géographiquement : et de très nombreux pays ont des territoires excentrés, îles... ex Russie, USA (Hawaï), Madagascar ou quelques pays d’Afrique avec des îles....

Il ne s’agit pas de refaire l’histoire mais de considérer les frontières actuelles : les DOM et COM font partie pour l’instant du territoire national français, et leurs populations en majorité souhaitent que cela dure, et ce n’est pas quelques individus, sous une bannière LPLP qui pourront faire croire le contraire et par quelques expressions politisantes du genre « nasion rényoné » faire croire qu’une majorité de réunionnais veut se constituer en Nation. ....

Au passage, merci de rester poli : traiter les autres d’ânes révèle le manque de respect et l’absence d’arguments sérieux.


3 – Vous invoquez l’OUA, pourquoi ne pas aussi invoquer l’ONU ? Ou le Conseil de l’Europe, tiens ? Ah oui, ils ne vont pas dans votre sens....

Quel que soit l’organisation de référence, ce qui compte, c’est la volonté de la population concernée : on en revient toujours au même problème : combien d’adhérents et de partisans du LPLP ? On attend avec impatience les chiffres...

Au fait, l’OUA, avec quelques bons dictateurs comme membres, c’est pas mal...



4 – Sur la situation de la Réunion après la seconde guerre mondiale, aucun argument sérieux à part cette histoire abracadabrantesque de 11 millions ( ???). Quel rapport ? Un minimum de culture permet de savoir que l’état sanitaire, économique et social était catastrophique, ainsi que l’absence d’infrastructures. Mais c’est vrai, l’argument imparable : il faut réécrire l’histoire... Ca s’appelle du révisionnisme, comme pour Faurisson et autres.... Bravo !



5 – Enfin, concernant la dernière partie du commentaire : c’est édifiant et inquiétant.

« Le LPLP avant de communiquer sur ses membres, devrait exiger de savoir combien d’étrangers vivent à la Réunion, occupent nos emplois, nos logements – j’entends étrangers, ceux qui dominent notre pays avec leur drapeau sur les bâtiments publics, leur armée, leur police etc… je pense avoir été assez clair »

« Vous êtes comme la congaye du Vietnam – qui atterrit ici à la Réunion pour nous dire que la langue créole « est un patois sympathique » Na in nafère zot i konpran pa, le réunionnais,parle sa langue dans son pays, comme les français parlent la leur. »

C’est très clair : on est plus dans le discours raisonné, on est dans le discours guerrier et haineux. Tout français métropolitain est un étranger et un exploiteur. France = puissance coloniale qui exploite le pauvre "pèp" kréol!


CONCLUSION sur le post 42: aucun argument sérieux. Aucun chiffre sur le LPLP. Aucun programme économique. Le seul programme politique de Inlabruti: la xénophobie anti zoreil voire sa haine!

Cela révèle non un « comique » mais un personnage agressif, frustré et « xénophobe » qui tente de justifier par des considérations historiques sa haine. Un Le Penn créole ! Extrêmement révélateur....

Quant au LPLP : une usurpation de droit au plan politique. Il ne représente que quelques individus, c’est tout, certainement pas une « nasion » ! Et on attend de connaître son projet politique, économique, social, à supposer qu’il existe.

Inlabruti fait-il partie de cette « mouvance » LPLP ? J’espère que non pour l’image de ce groupuscule....

42.Posté par Inlabruti le 09/07/2009 12:36
A Citoyen,

« Euh, non, cela fait partie du territoire NATIONAL, un et indivisible, les collectivités territoriales (Région, département, communes, groupements de collectivités) ayant toutefois des compétences pour décider sur leur territoire respectif dans divers domaines : aménagement, économie, social.... »

La ou parle konmsi outé an France,, ou parle de territoire National – Heureusement que la terre i tourne, je suppose que vous avez connu au moins dans les livres, les « départements français de l’Algérie, ben ou wa, ce sont des hommes de circonstance qui peut changer l’immuabilité d’un territoire National chez les autres. Vous aviez aussi Madagascar, qui si je ne me trompe pas faisait une fois et demi la superficie de votre France, zordi, napi de France, Madagascar est Malgache comme l’Algérie est Algérienne, l’Indochine vaste territoire exploité pillé par la France, elle a retrouvé son âme, le Vietnam est Vietnamien ainsi que les autres pays de ces régions asiatiques que la France se l’est approprié – dans le sang des martyrs, et puis rappelez vous de cette A.O.F et A .E.F, mi laisse aou traduire si ou koné ankor kosa té i vé dire, tousa lété synonyme d’exploitation et de massacre de population. Vous comprenez un peu mieux maintenant pourquoi des réunionnais revendiquent comme les français en 1945, le droit de vivre libre dans un pays libéré de la tutelle étrangère. Il est évident que nous ne pouvons parler de même Nation, na la mienne dominée par la votre.

« Là, on commence à douter du sérieux du raisonnement : si les réunionnais sont les seuls à pouvoir décider de leur sort, selon le LPLP, pourquoi se référer à l’OUA dont ne fait pas partie la France ? Et alors que la majorité de la population réunionnaise veut rester rattachée à la « mère Patrie » ?

Là, j’ai l’impression que vous faites l’âne pour avoir le foin. Géographiquement, l’île de la Réunion se trouve dans l’océan indien et non dans votre Europe, il est normal que des Nations libérées du joug colonial s’intéressent au sort d’un peuple frère encore sous domination. Pour mémoire, l’Etat français est l’une des dernières puissances coloniales dans l’océan indien.

En insinuant que l’U.A n’a aucune légitimité pour dicter ses choix à la nation française, la France, aurai-elle la légitimité de massacrer les populations civiles en Afghanistan avec l’aide de l’OTAN et des USA ?

« Et le LPLP oublie-t-il quel était l’état de la colonie Réunion au sortir de la guerre et dans les années 50-60, »
tousa la ni koné, mais comment expliquez vous mon cher monsieur que c’est à la Réunion, que » le fond national, la Légion et d’autres organismes patentés aient pu récolté 11 millions de francs de l’époque – pendant la deuxième guerre mondiale – pour venir en aide aux petits orphelins francais. La Réunion té pa si OQ que l’on veut nous faire croire – voyez vous monsieur, notre histoire commence seulement à s’écrire d’une façon plus honnête, au fur et à mesure nous saurons la vérité sur ce trafic, pour ne pas dire complot organisé contre le peuple réunionnais en 1946.
Si des entreprises se créent, mais nos enfants 250 000 vivent une déportation de survie, soit plus de 30 % de notre population, cela ferait pour la France environ 18 à 20 millions de français qui vivraient à l’étranger.
Avant de vous poser toutes ces questions inutiles, honnêtement, pensez vous réellement que les élections à la Réunion sont honnêtes. Pensez vous réellement que le référendum à Mayotte-Comore était un scrutin honnête – quand une parti de la population ne disposait pas de carte d’identité, ou l’absence de liste électorale dans certaines communes, là en 2009 – que pensez du référendum de 1976, où les mahorais auraient choisi « librement » de rester français ?
Le LPLP avant de communiquer sur ses membres, devrait exiger de savoir combien d’étrangers vivent à la Réunion, occupent nos emplois, nos logements – j’entends étrangers, ceux qui dominent notre pays avec leur drapeau sur les bâtiments publics, leur armée, leur police etc… je pense avoir été assez clair
« « Nasion réunioné », c’est peut être une expression créole sympathique, mais en droit français, c’est un leurre et un total abus de langage... » - Vous êtes comme la congaye du Vietnam – qui atterrit ici à la Réunion pour nous dire que la langue créole « est un patois sympathique » Na in nafère zot i konpran pa, le réunionnais,parle sa langue dans son pays, comme les français parlent la leur.




41.Posté par pimanzoizo le 09/07/2009 06:48
à quand la découillonisation du LPLP ?

40.Posté par citoyen le 08/07/2009 20:27
remarque complémentaire: pour pouvoir parler au nom d'une supposée "nation" réunionnaise, il faudrait d'abord que le LPLP nous dise combien ils ont d'adhérents et ce que cela représente en nombre d'électeurs: 1 %, 0,5 %...?
Il en va de sa crédibilité. Sinon, son discours n'est qu'abus de langage et usurpation...

39.Posté par citoyen le 08/07/2009 20:23
1 - « "Avant même que la synthèse des États généraux ne soit rendue, Nicolas Sarkozy envisage l'autonomie pour la Martinique et l'Assemblée unique pour la Réunion" s'indigne le porte-parole. "Comment peut-on dire au Réunionnais de choisir quand on lui impose une Assemblée Unique pour tout de suite ou pour 2014?". »

Si c’est vrai : arnaque, et ils auraient raison de dénoncer une concertation truquée.


2 – « "Nos tèrs lé a nou. Les Réunionnais sont les seuls à savoir ce qu'ils veulent faire de leurs terres". »

Euh, non, cela fait partie du territoire NATIONAL, un et indivisible, les collectivités territoriales (Région, département, communes, groupements de collectivités) ayant toutefois des compétences pour décider sur leur territoire respectif dans divers domaines : aménagement, économie, social....

En outre, compte tenu du soutien financier très fort de la « mère Patrie », et aussi des intérêts divers internationaux que présente la Réunion, il est normal que la Nation ait son mot à dire.


3 - "L'Union Africaine lors de sa dernière Assemblée générale a maintenu la Réunion dans la liste des pays et territoires sous occupation étrangère (Plan stratégique 2009-2012). »

Là, on commence à douter du sérieux du raisonnement : si les réunionnais sont les seuls à pouvoir décider de leur sort, selon le LPLP, pourquoi se référer à l’OUA dont ne fait pas partie la France ? Et alors que la majorité de la population réunionnaise veut rester rattachée à la « mère Patrie » ?

Le projet indépendantiste a eu ses « heures de gloire » dans les années 70 (MIR, PCR...) mais c’est fini et la majorité des partis politiques ont bien compris que presqu’aucun électeur n’en veut ; d’ailleurs, le sieur Grondin reconnaît lui-même que tous les autres partis sont contre: « les Réunionnais auront le choix entre, d'un côté les départementalistes (PCR-PS-PSR-Verts-NPAR-UMP-Modem) et les nationalistes avec le LPLP. »

Et un bloggueur a en outre, tout à fait raison de relever que l’OUA n’a en principe aucune légitimité ou compétence pour dicter des choix à la nation française ...


4 – « Bernard Grondin n'a pas hésité à déclarer que la départementalisation est « un échec vu les chiffres : 40% de chômage, 130.000 illétrés, 350.000 Réunionnais assujettis à la CMU, c'est un bilan négatif. »

Oulà, que de présomption et de suffisance ! Que propose le LPLP au plan économique et social pour faire mieux et pouvoir lutter contre le chômage et augmenter l’offre de logement, .... , dans une île au taux de natalité très élevé, aux matières premières quasi inexistantes, à la superficie très limitée et mitée de plus en plus par l’urbanisation, assez éloignée géographiquement des grands ensembles économiques, à l’agriculture surtout basée sur la canne qui est sous perfusion de l’UE jusqu’en 2013 (et après ?), etc etc

Un sentiment de frustration (justifié ? hum, à voir) ne suffit pas à faire un programme politique, économique, social, .....

Et le LPLP oublie-t-il quel était l’état de la colonie Réunion au sortir de la guerre et dans les années 50-60, avec énormément de maladies endémiques mortelles, un chômage record, peu d’infrastructures, beaucoup d’analphabétisme, etc etc... Que de chemin parcouru dans les domaines des infrastructures, du social, de l’économie, ...... depuis, même si c’est loin d’être parfait... Et un taux de création d’entreprises relativement élevés dans l’ensemble (même si depuis l’année dernière, le bâtiment ne va pas, mais devrait reprendre....).

Grâce quand même, rappelons-le, aux très importantes et continues subventions et reversements sociaux de l’Etat français et aux aides de l’Europe....

Mais peut-être y’aura-t-il relais des aides de l’OUA ? Un scoop ?


5 – « Derrière le nouveau front populaire "de libération nationale", il y une volonté de "réunifier le mouvement nationaliste" affirme Bernard Grondin. "Nous allons faire le tour des communes, des collectivités et des chambres consulaires dans quelques semaines pour leur demander de hisser notre drapeau qui a été créer le 14 juin 2008 et qui symbolise notre nation. »

Ah bon, il y a une nation réunionnaise ? Et une oppression telle qu’il faille une libération ? Je croyais qu’on était département français et région ultrapériphérique domienne ? Et que la langue créole et la culture créole avaient droit de cité depuis les années 80, après avoir été muselées longtemps...

Du peu que j’ai lu sur la notion de Nation, il en ressort qu’une majorité de la population a un projet commun et des structures administratives étatiques pour le porter et le mettre en application.

Où est la majorité de la population souhaitant se constituer en Etat indépendant de la France et permettant de légitimer l’usage de cette expression « Nation réunionnaise » ?

« Nasion réunioné », c’est peut être une expression créole sympathique, mais en droit français, c’est un leurre et un total abus de langage...


6 – « Le vert symbolise le marronnage, le jaune la classe ouvrière et ses luttes d'hier et d'aujourd'hui, le rouge, la période de l'esclavage et de l'engagisme. »

Pour rappel, même si on est dans le symbolisme, mais :
- le marrronage n’existe plus depuis 1848, soit un siècle et demi.
- la classe ouvrière ne peut exister qu’autant il y a des industries et des usines: fort peu développées à la Réunion. Et où sont les autres salariés, les agriculteurs, ..... ?
- quant au rouge de l’esclavage et de l’engagisme (qui n’est plus l’esclavage juridique initial, mais une dépendance économique), on se demande si ce n’est pas plutôt un appel à la violence ....


CONCLUSION : FPLP = usurpation au niveau du langage et du droit et a priori absence de programme économique et social sérieux....

Au fait, j’espère que le « sommet » du LPLP - qui ne semble pas s’être déroulé dans une cabine téléphonique - n’avait pas lieu dans un resto huppé, ce qui la ficherait mal quand on prétend lutter pour la libération du « pèp » (sous entendu, une majorité de personnes ayant des revenus modestes) réynioné.... Et y’a combien d’adhérents au total au LPLP ?

38.Posté par KiKose le 08/07/2009 18:36
Bayoune, amuse en nou encor siouplé

37.Posté par Bayoune le 08/07/2009 17:59

Bayoune 8 07 2009 17 h 38

Monsieur Thierry, vous vous trompez énormément, mon kafrine la pa lèss amwin tonbé zisteman, mé mon kafrine réniyonèz lété ek in zorèy té i trète èl konm lo siyin, dikou mwin la volé mwin la parti ansanmb, lo zorèy la rète atèr. Du coup comme il avait perdu son souffre douleur, il en est devenu fou et a fini à la rue Chateau des Rentiers Paris 13 chez les clochards, là, ils dorment avec les rats et les cafards, in moman doné mwin minm lavé pitiyé lo pov boug ek son boutey de rouge.
Wouy, mon séjour la bas m'a peut être ouvert les yeux, comme beaucoup de réunionnais je croyais à l'hospitalité de la France des droits de l'homme et du citoyen, mais hélas j'ai vite déchanté, quand avec des amis zorèys, bin woè, mwin néna, dans le métro, dans les trains j'étais contrôlé à chaque instant. Minm in zour, mwin lété antrin pissé, un des filcs ,un peu plus vicieux et sadique que les autres m'ont obligé de lever les mains, comme je n'ai pas eu le temps d'emballer la chose, j'ai dû laissé mon bijou de famille dehors dans le froid, et, ce jour là autour de Paris il faisait moins 15. Mon pti garson lavé fré.
A force de jouer au provocateur dans vos post comme vous le faites, nou va anvoye azot in karné timbre pou kolle dosi zot fèss é anvoye azot koté zot i sorte, au Congo ou en Libye si ou vé,ou minm wa fé out swa. A bon entendeur mi salu pa zot, mi wa, minm isi, dan mon péi zot i yème pa nou, é zot i vé lo réniyoné i yème azot a part quelques lobotomisés ou décérébrés. Pour beaucoup de réunionnais encore sains d'esprit, Stève Biko, Tomas Sankara, P.Lumumba et tant d'autres combattant de la liberté, en sont des exemples de résistants à l'envahisseur, y compris qui sont considérés comme le diable par les occidentaux, je veux parlé de Mugabé, en Afrique, de Chavez, d’Evo Moralès en Amérique Latine.
" que la France même si ce n'est pas parfait, ça reste une des rares nations civilisées avec quelques valeurs ??? " voleurs ou voulé dire pou le nickel en Kanaky, ou le pétrole algérien du temps de la coloniale. Kosa ouna ankor pou dire?

36.Posté par thierry le 08/07/2009 15:59
le racisme anti blanc et anti france semble être la véritable motivation du combat de bayoune, c'est ce qui transpire de ses posts en tous cas...

Quelle en est la raison, une cafrine l'a délaissé pour un zoreil, ou un séjour pas trop réussi en métropole peut être ?

on se cotise pour lui offrir un séjour au Congo, ou en lybie, histoire qu'il compare...et qu'il comprenne que la France même si ce n'est pas parfait, ça reste une des rares nations civilisées avec quelques valeurs ???

35.Posté par Bayoune le 08/07/2009 15:37
Bayoune 8 07 2009 15 h 30
"Je suis sans couleur parce que multicolore", bé mi wa oulé déza transparan, in mirak oulé pa gri konm Michael Jackson -solman oula tronpé pa miltikolore oulé trikolore minm. Sépa kisa lé pli rasist ante nout dé ou. San rann aou konte ou rofiz ke lo réniyoné s'affirme et existe, ou mize plito dosi bann zélu ripou, repris de justice comme représentation politique, ou tire lo gro lo ek sa
"S'il en était autrement demain parce qu'un élu en mal de voies se faisait leur relais, alors il se trouvera plus d'un avec moi pour se mettre debout et rappeler à tous ces braillards incultes ce qu'est LA Réunion." - Bien mon Komandan ouna rézon
Mwin mon bertèl lé an fil soka. Oupé komanss antrinn aou pou mèt aou dobout katpat, wa pétèt trouve pli in ek ou, partou nou la vi sa - kan zot té i parade dan dot koloni, minm an korss ou noré pa koze konsa, mé zot la parti minm - le LPLP déclare : " Nout tèr lé anou" - bin lé vré, amwinske la France la aminn in morso son péi isi, dosou out bra ou dann out bertèl défonsé


34.Posté par bertel le 08/07/2009 14:35
" 33. Posté par Bayoune le 08/07/2009 08:32
Bertel, 8 07 2009 8h 27
mi yespère ou koné omwin kosa ilé in bertèl, pazrseke i sifi pa mèt in bertèl an vakwa dosi son do ek in sapo la paye dosi son tète pou ginyela koulèr péi, ou koné in sankoulèr li rète blinm, minm dann sonlékri méprizan pou lé zot pèp. "


Je suis sans couleur parce que multicolore. J'ai des teintes jaunes d'Asie, des teintes noires d'Afrique, des teintes mates d'Inde, des teintes blanches d'Europe...

Par contre, je vois rouge quand de tels représentants se disant du "pèp" nous parlent de leur drapeau alors qu'ils n'ont aucune représentation politique. Ce n'est pas en multipliant le nombre de "mouveman" - sic - que l'on fera illusion. Ces comiques que vous semblez défendre ne seront jamais que des aboyeurs racistes.

S'il en était autrement demain parce qu'un élu en mal de voies se faisait leur relais, alors il se trouvera plus d'un avec moi pour se mettre debout et rappeler à tous ces braillards incultes ce qu'est LA Réunion.

Bertel de Vacoa


33.Posté par Bayoune le 08/07/2009 08:32
Bertel, 8 07 2009 8h 27
mi yespère ou koné omwin kosa ilé in bertèl, pazrseke i sifi pa mèt in bertèl an vakwa dosi son do ek in sapo la paye dosi son tète pou ginyela koulèr péi, ou koné in sankoulèr li rète blinm, minm dann sonlékri méprizan pou lé zot pèp. Toutfason nou koné zot léla an tenu kamouflé pou totoss sat i rofize lo joug. Dot pèp avan nou la monte anou somin galizé, pétèt in zour i fodra zot i sar rod in ote kokotiyé pou ginye inpé lonm kolonial ek prime blan. Toute chose a une fin, il fut un temps où le soleil ne se couchait jamais sur l'empire - dopi lo tan, zot solèy ek lo sab bordaz la mer la rétrési.
Lé vré, si lo réunionnaisi ardoviyinin konm son granpère yèr in Réniyoné, nou pé konprann koman zot lé inkiyé - la ravine i koule touzour dann lamer, ti somin, ti somin, lo réniyoné va artrouve son rasine, certainement pas du coté de l'Europe - qui nous rejette, qui rejette tous les basanés quand ils foutent les pieds sur la terre des droits des hommes "blancs" bien sûr. L'an dernier, Hortefeux comme son nom l'indique ont brulé l'entrée de 29 000 ressortissants ke lété pa fransé.... la fou déor, nous n’insisterons pas sur les mésaventures connues par nos enfants trompés qui survient chez vous en France, le racisme excelle bien entendu…


32.Posté par bertel le 07/07/2009 20:02
"22. Posté par MètAnLèr le 07/07/2009 03:48
On en rirait si ce n'était pathétique...D'après ces bougs-là, La couleur jaune est une bande du drapeau au titre, tenons-nous bien ,de la "classe ouvrière"...Tout le monde sait ce qu'est un jaune, dans la tradition du mouvement ouvrier: un ouvrier débauché du mouvement progressiste par le patronat, dans le but de saboter les avancées sociales..On peut dire au sens propre que ces "bonshommes" annoncent la couleur...Et comme par hasard leur "rassemblement" montre le bout du museau lorsque se font jour des évolutions du statut..."

Premier Prix ! Le lézard de la canne dorée vous est attribué !... pour l'ambivalence...

Bertel de Vacoa


31.Posté par bertel le 07/07/2009 18:40
"21. Posté par laluno le 06/07/2009 23:14
Il parait que ça sera un drapeau rare ; fait avec les plumes du dodo...:lol:"


MDR ! Comme celles qui entourent les comiques aux multiples pseudos ?!

Hein !? Hein !?

LOOOOOLLLLLLLLLLLLLLLL

Bertel de Vacoa

30.Posté par Bayoune le 07/07/2009 16:31
"Je crois que ces messieurs ont des problèmes d'élocution ou d'écriture de la langue française, ils utilisent le KWZ. C'est quoi ?"

Konmdi Coluche, on a beau apprendre une langue étrangère na toujours inn pour parler une autre langue étrangère, Choupètte mi krwa va falwar ousa aprann lo kréole, kan mwin lété an france, mwin té blizé parle zorèy pou fé konprann amwin, napwin de rézon ou fé pa parèy, oulé la réniyon isi, dann locéan indien, koté Lafrik, momon nout tout, sà lé rokonu, lo mank de solèy la sanz la koulèr lépiderme, la aminn azotmépriz lot. Nouna labitid.
Talèr wa ginye fé krware anou la Réniyon, nout péi, sà inn ti morso out France, la détasé ek la dérive dé zoséan larive là dann loséan indiyin. Alé aprann la zéografi ek listwar, wa war lavot ek la miyinn la pa parèy.
Les Grondin, Boyer, Barret an diré la bèze in kou de piyé dann in ni de fourmi rouze, ou biyin in kou tète dann in ni gèpe. Toute lo bann soldatzouvriyèr lé an trin bataye pou totoss bannla é défann zot MAITROPOLE-FRANSEZ. Sonnez trompète, mèt vitman zot brodekin, monte zot guêtres... Aux armes citoyens fransé, baïonnette aux canons charger spahis de la départementalisation, bougnoules de la coloniale en colonne par deux!!! wouè mon adjudant, na totoss azot.!!!

29.Posté par thibaud le 07/07/2009 16:05
Réponse à "soldat" ..27
Quand posez vous votre première "bombe" ou exécutez vous votre premier "colon"...car, c'est certain, il n'existe pas de mouvement nationaliste sans "sang versé".. voir les basques , les corses, les irlandais.. et meme les bretons(cf attentat de Quévert),...quant aux serbes, croates, bosniaques...qui à l'origine,constituaient un meme peuple slave du sud, avec la meme langue (le serbo-croate)...ils se sont littéralement "bouffé le foie" entre eux... et je ne parle pas des conflits africains ou malgaches..tous plus "nationalistes" les uns que les autres!!! ......avis aux amateurs!!
Par ailleurs, Grondin, Barret et Boyer sont bien pales ...pour parler au nom des africains esclaves...en toute logique, (celle des nationalistes) ..les z'enfan zesclav devraient leur faire la peau!!
Moi, je me bornerai à voter ..et à prier pour que des "boug" moins semeurs de haine et moins assoiffés de pouvoir puissent gérer la cité
Pour La Reunion ,c'est l'économie qui doit etre revue profondément..les institutions républicaines sont plutot une protection qu'un handicap

28.Posté par Michel Gangaye le 07/07/2009 15:08
Pas un seul pays qui a demandé l'indépendance à la France soit un exemple démocratique et économique. Au nom de qui ils peuvent aller inscrire la Réunion dans une instance africaine ou à l'ONU ? Quel mandat ils ont pour faire cela ? Voilà les premiers signes de la dictature et les ambitions du pouvoir.

27.Posté par soldat le 07/07/2009 13:20
bin té tan ke demoune té réveil un cou té !!!!!enfin deu troi moune somen pck lo rest lé fini tro francisé pou comprend sa. na un pe kréol terla i mérite mm pa zot créolité telmen zot pou di nimporte kwé. le zour nora l'indépendance zot mm promier pou zète la mer

VIV L INDÉPENDANCE MON PEI, VIV LPLP


MON PEP DOBOUT UN COU !!!!!!!

26.Posté par Choupette le 07/07/2009 11:51
Ah !? Première nouvelle : depuis quand on prend l'air avec l'U.A. ? On a aboli le franc CFA (qui ne vaut rien) et on veut nous faire y retourner ???

Je crois que ces messieurs ont des problèmes d'élocution ou d'écriture de la langue française, ils utilisent le KWZ. C'est quoi ?

S'ils ont des problèmes avec la France ou s'ils se sentent colonisés, qu'ils partent/retournent en Afrique.

Moi, je n'ai pas envie que des gugusses arborant un drapeau jamaïcain viennent s'accaparer ma liberté de penser.

Allez les papys, il est temps de prendre vos petites pilules avec votre bouillon d'onze heures. C'est terminé la récréation !

25.Posté par thierry le 07/07/2009 10:59
Maroner, c ki les défenseurs de la cause noire ? les yabs sur la photo, descendants de colons esclavagistes ??? mi voi a zot bien blanc moin, ek lé mains rouges.



quelqu'un dit; Le résultat en est que le réunionnais est le premier à se dénigrer, à se rabaisser, à baisser la tête, à accepter la domination qu'elle soit intérieur ou extérieur, à consentir malgré lui l'humiliation et la soumission.

t'inquiètes pas....un bon passage en camp de rééducation et ils retrouveront fierté et libre arbitre !
Les cambodgiens se feront une joie de vous enseigner comment trier par le vide..., et briser les survivants !


Quant à citer Steve Biko...c koi votre rêve, le sien ? un pays noir, la Réunion aux mains exclusives des kaf ? yabs, zoreils, chinois, zarabs, malbars, métis déor ???


joli programme, le zimbabwe vous soutient ?

24.Posté par fiuman le 07/07/2009 09:02
Ces clowns endémiques égayent le paysage réunionnais....Il faut les laisser parler c'est une option thérapeutique façon exutoire, Il faut que le venin sorte cela contrarie le passage à l'acte violent.

23.Posté par kreoleoki le 07/07/2009 06:16
bertile et verges n'ont ils pas un accord ,le morne rouge,avec l'UA. en 1971 est ce que cet accord a été dénoncé?
cette indépendance il fallait la demander en 1946 aujourd'hui c'est trop tard quand on voit la misère des autres on ne veut meme pas de l'autonomie.

22.Posté par MètAnLèr le 07/07/2009 03:48
On en rirait si ce n'était pathétique...D'après ces bougs-là, La couleur jaune est une bande du drapeau au titre, tenons-nous bien ,de la "classe ouvrière"...Tout le monde sait ce qu'est un jaune, dans la tradition du mouvement ouvrier: un ouvrier débauché du mouvement progressiste par le patronat, dans le but de saboter les avancées sociales..On peut dire au sens propre que ces "bonshommes" annoncent la couleur...Et comme par hasard leur "rassemblement" montre le bout du museau lorsque se font jour des évolutions du statut...

21.Posté par laluno le 06/07/2009 23:14
Il parait que ça sera un drapeau rare ; fait avec les plumes du dodo...:lol:

20.Posté par Bayoune le 06/07/2009 22:22
"Ces crétins reprennent le drapeau de bob marley...on y ajoute une pile plate et une feuille de zamal pour les différencier ? "
An tan ke réniyoné, mwin la anvi di aou thierry, pou fé plézir aou, dann in prosin drapo na mète out pile plate ek out bann fèye zamal, sirtou, sirtou out whisky à koté, na anvoye direkteman out kaze. Konmsa ou sar kontan.
Lolo ou ginye arpa fé pèr lo réniyoné, si napi lélektrisité, na éklère anou la bouzi ou biyin grin bankoule, pendant la disète, mon papa té yéklère anou zanfan ek détrwa grin bankoule dosi in fil de fer, té i flanm biyin. Lé sir nora des larmes et des grincements de dents, sitou pou tou sak lé bitiyé roule en 4x4.
Thibaud ou la konfondu bann zindépandantist ek lo parti kominis des Vergès - qui a longtemps exploité les masses populaire avant d'avoir accès à la cagnotte de l'Etat français pour maintenir l'ordre colonial
Thierry, nous sommes à l'heure d'Internet, les infos vont et s'échangent rapidement, nous savons aussi qui tire les ficelles derrière le gouvernement algérien, les occidentaux ne sont pas bien loin, la France intéressée par le pétrole et le gaz algérien semble être le plus près.

19.Posté par nicolas de launay de la perriere le 06/07/2009 22:05
faut voir ce qu'ils proposent, analyser ce qu'ils proposent, tailler en pierre ce qu'ils proposent ou encenser leurs solutions pour sortir de l'échec de la départementalisation..si elles sont crédibles.. mais bon, comme dirait l'autre, pourquoi se priver des propositions des uns et des autres..?argumenter contre argumenter..voilà qui fait un débat..

18.Posté par Fabrice PAYET le 06/07/2009 21:04
rejoindre l'UA voila une bonne idée
quand est ce que nous allons assumé cette "double identité géopolitique"?
adhérer à l'UA en "assumant" notre identité française (européenne)....

17.Posté par Whatelse le 06/07/2009 20:52
On est déjà le 1er avril ? Il est vrai que la saison des baleines à commencé...

Mais qui c'est ce comique !

A part ça, quoi d'autre ?

16.Posté par boyer le 06/07/2009 20:00
A propos de Kadafi, ca en est ou ou cette promesse faite a son ami sarkozy d'acheter des rafales a Dassault l'inéligible? c'est pas du pipo quand meme?

15.Posté par Ki Kose le 06/07/2009 19:49
Bayoune, ou lé foutu et bésé par avance. Au lieu faire avancer les légitimes revendications ou sa done ban s'etrangés la réunion comme les collabo avec ban lallemands ...Mais a ou chef quoi ? dans zot nouveau pays ? Déjà être réunionnais ou gagne pas vos ancêtres lé mauvais nana un zoreil dedans.

14.Posté par boyer le 06/07/2009 19:32
voila qui va faire de l'ombre au PSR et à la famille delorme. C'est bon ça de leur manger la laine sur le dos. Ca va les obliger à partager le gateau.

13.Posté par Maronèr le 06/07/2009 19:13
Comme l'expliquait si bien Steve Biko lors de l'apartheid en Afrique du Sud.

Le mouvement de la conscience noire se réfère à l'homme noir et à sa situation, et je pense que l'homme noir est sujet à deux forces dans ce pays.

Il est tout d'abord oppressé par une force externe qui s'exerce par l'intermédiaire d'une machinerie institutionnelle, au travers de lois qui l'empêchent de faire certaines choses, au travers de conditions de travail difficiles, à travers une éducation scolaire très faible, toutes choses qui lui sont extérieures. Il est ensuite oppressé (et c'est ce que nous considérons comme le plus important) par une certaine forme d'aliénation qu'il a développée en lui, il se rejette précisément parce qu'il rattache au mot "blanc" à tout ce qui est bon" (Steve Biko)

Le sous développement est mental, l'arme la plus puissante entre les mains de l'oppresseur est l'esprit de l'opprimé.

Steve Biko

Esclavagisme, engagisme, colonialisme et système assimilationnisme sont les différents appareils politiques mis en place par la France. Inutile de préciser les conséquences liées à ses différents asservissements, les post ci-dessus en sont de formidable exemples. La France a pour cela depuis longtemps envoyé ses évangélistes et corrompu plus d'un réunionnais pour servir ses intérêts. Le résultat en est que le réunionnais est le premier à se dénigrer, à se rabaisser, à baisser la tête, à accepter la domination qu'elle soit intérieur ou extérieur, à consentir malgré lui l'humiliation et la soumission.

Il est désormais prisonnier de son propre état d'esprit, de sa mentalité coloniale qui le pousse à faire de choix absurde ayant depuis toujours été privé de discernement. L'esprit critique ne peut fonctionner et rien ne peut être remis en cause et surtout pas l'ordre établi par Léta Kolonyal. « Ne touche pas à mon Etat colonial » est le résultat d’un formatage de longue haleine qui agit encore et encore et se transmet de génération en génération. Beaucoup de victime réunionnais trouvent normal la situation dans laquelle ils sont, et préfère rejeter la faute sur leur frère et leur sœur, c'est ainsi qu'ils n'ont pas su identifier le problème fondamental réunionnais qui se divise en 2 points distincts comme l'avais si bien dit Steve Biko.

Le sous-développement est mental, l'arme la plus puissante entre les mains de l'oppresseur est l'esprit de l'opprimé.

Ceux qui acceptent d'endosser le rôle de l'oppresseur à la Réunion, en abuse et ont choisi depuis longtemps leur camps en exploitant le sentiment d'infériorité réunionnais. Les dés sont jetés certes, mais la partie n'est pas terminée et Léta kolonyal à oublié les rescapés du naufrage qui se chargeront de maintenir la flamme de la liberté en tout temps. Dans le passé il y a eu des maronèr, aujourd'hui il y a encore des maronèr et demain en déplaisent à certain il y aura encore des maronèr. Aussi étrange que cela puisse paraitre c'est bien la géographie, l'histoire, la culture réunionnaise... qui fait qu'il y aura toujours des maronèr à la Réunion.

Maronèr

12.Posté par bertel le 06/07/2009 18:56
"8. Posté par thibaud le 06/07/2009 18:30
Pour l' instant ces "boug" passent pour des comiques ...mais méfiance...ces gens là sont comme le front national en métropole et comme tous les nationalistes en général...ils naissent , grandissent et vivent sur la souffrance des gens ...née de la crise entre autres..ce qui leur permet de développer leurs idées xénophobes et tout simplement "puantes"...quelque part, ça prend toujours un peu...l'étranger, le zoreil,c'est le colon, c'est celui qui prend le pain des réunionnais...c'est ce que dit Le Pen des africains et des arabes...plus c'est simplet , plus ça marche
Quant à Grondin...représentant autoproclamé de la "classe ouvrière"...c'est à "pisser dans sa culotte"!!!
Ces "boug" me font ..vomir
Vive La REPUBLIQUE

Ces"boug" sont à vomir!!!"


La seule façon de les vomir, c'est de convaincre TOUS ceux qui nous entourent de VOTER !!!

Quand on voit que le petit ump, PARCE QUE DES ABRUTIS DE CITOYENS ONT CRU QUE LES élections européennes NE LES CONCERNAIENT PAS, avec mois de 15% des citoyens de NOTRE NATION parade et continue de nous imposer ses lois, alors il est permis de frémir que ces comiques aient demain le pouvoir....

Bertel de Vacoa

11.Posté par thierry le 06/07/2009 18:48
les supplétifs du pouvoir colonial ke nou la vu à l'œuvre en Algérie ou dans d'autres colonies avant leur libération

€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€

tu sais comment ça se passe en Algérie et les autres pays soi-disant libérés ? tu es conscient que quasiment tous les habitants réalisent qu'ils ont été bernés, et regrettent amèrement le départ de la France ?

En cas de doute, demande donc à un anjouanais s'il aimerait être mahorais ou non...

Kadafi terroriste, je maintiens...que sarko l'ait reçu n'y change rien !



Pour le drapeau, rouge et étoile jaune....mais bien sur c'est le Vietnam !

gloire à l'oncle Ho et aux khmers rouges !

c'est ça votre vision d'une réunion libre, le modèle viet cambo laotien, sur fond de muzik reggae ?

désolé les gars, je préfère vivre un "échec" type départementalisation qu'un "succès" aux pays des khmers rouges !

10.Posté par lolo le 06/07/2009 18:39
Les pays décolonisés, pays devenus indépendants, alors pourquoi ses habitants vont retrouver ventre à terre les affreux colonialistes ?
On leur manque tant que ça à ces libérateurs sans cervelle.
Bon, alors votre programme économique c'est quoi ? car il vous faudra bien manger, développer votre île qui est une terre actuellement, d'après vous, à l'état sauvage.
Il vous faudra également soigner le peu d'idiots qui vont vous suivre y compris le bétail.
Plus de pièces pour vos 4x4, plus d'électricité car il faut payer, entretenir les routes à moins que vous ne fassiez venir des boeufs et des chevaux de trait.
J'attends votre réponse.
En attendant je vais acheter des couches car je sens que je vais me pisser de rire.

9.Posté par chabouc le 06/07/2009 18:38
Le discours de LPLP énonce au moins une vérité : le système économique, social et politique mis en place depuis la départementalisation (et la colonisation) à la Réunion est un échec. Les chiffres cités dans l'article sont réels et se serait se mettre des oeillieres que de ne pas faire ce constat.
Maintenant comment inverser ces tendances ?
Je n'ai pas la réponse. Une choses est certaine : poursuivre sur cette voie nous mène directement dans le mur.

8.Posté par thibaud le 06/07/2009 18:30
Pour l' instant ces "boug" passent pour des comiques ...mais méfiance...ces gens là sont comme le front national en métropole et comme tous les nationalistes en général...ils naissent , grandissent et vivent sur la souffrance des gens ...née de la crise entre autres..ce qui leur permet de développer leurs idées xénophobes et tout simplement "puantes"...quelque part, ça prend toujours un peu...l'étranger, le zoreil,c'est le colon, c'est celui qui prend le pain des réunionnais...c'est ce que dit Le Pen des africains et des arabes...plus c'est simplet , plus ça marche
Quant à Grondin...représentant autoproclamé de la "classe ouvrière"...c'est à "pisser dans sa culotte"!!!
Ces "boug" me font ..vomir
Vive La REPUBLIQUE

Ces"boug" sont à vomir!!!

7.Posté par piment vert le 06/07/2009 18:19
Grondin et compagnie se réveillent maintenant. Ils sont grotesques et tellement décalés.
Réunionnais, Réunionnaises, pardonnons leur, ils ne savent pas ce qu'ils disent !

1 2
Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales