Social

Le Grand Port Maritime continuera d'accompagner les marins


Jean-Frédéric Laurent, Ignace lawrence (président de l'association) et Alain Djeutang formalisent l'entraide qui existait déjà entre les deux organismes aux missions pourtant opposées
Jean-Frédéric Laurent, Ignace lawrence (président de l'association) et Alain Djeutang formalisent l'entraide qui existait déjà entre les deux organismes aux missions pourtant opposées
Le Grand Port Maritime de la Réunion et l'association des Amis des Marins signent un bail. Les deux entités ont consolidé officiellement cet après-midi au Port les liens qui les unissaient déjà. La première gère l'activité portuaire et son trafic marchand, l'autre porte son attention sur l'humain. Environ 8.000 marins de 56 nationalités transitent chaque année par La Réunion. L'association a rendu visite ou hébergé plus de 1.000 l'année dernière.

Jusqu'à ce jour, l'appui financier et logistique du Grand Port -et avant lui Port Réunion- se faisait "de façon ponctuelle", rappelle Jean-Frédéric Laurent, nouveau président du Directoire du GPMR. Dans les locaux des Amis des Marins situé rue du général Emile Rolland au Port, une charte d’engagement a été signée ce lundi. Elle s’inscrit dans le cadre de la Convention n°163 de l’Organisation Internationale du Travail, relatif au bien-être des gens de mer, en mer et dans les ports, ratifié par la France depuis le 16 février 2004.

Avec cette signature, l'association voit son horizon un peu plus dégagé. Déjà reconnue d'utilité publique, elle voit ainsi son action sociale confortée par l'Etat et les collectivités (Région et Commune du Port). En 2014, cela s'est déjà témoigné par le déblocage de deux contrats d'avenir "bilingues" pour la petite structure, ce qui offre déjà une garantie en terme d'emploi "pour les trois ans qui viennent", s'en félicite Alain Djeutang, directeur du Centre international d'accueil des marins et aumônier des marins.

Cette charte a pour objectif de formaliser les moyens à mettre en œuvre pour optimiser les conditions d’accueil des marins internationaux. Le centre est toujours à la recherche de financement. Que ce soit pour renouveler le véhicule vieillissant de la structure, la rénovation du centre lui-même, les chantiers ne manquent pas. Alain Djeutang se souvient par exemple de l'implication d'Alain Gaudin, président du conseil de surveillance du GMPR, lorsqu'il a fallu, à deux reprises, répondre à la demande de subventions pour la construction-rénovation du bâtiment.

"Il faut certes se soucier des marchandises, mais il faut aussi se soucier des marins car sans marins, il n'y a pas de marchandises", souligne Alain Gaudin, Avec le boom du trafic conteneurs dès cette année avec l'agrandissement de Port Est qui doit faire de Port Réunion un hub régional, nul doute que ces deux-là continueront de collaborer.

Port Réunion est le 1er grand port de l'outre-mer, le 2e port des régions ultrapériphériques et le 4e port pour le trafic conteneurisé en France.
Lundi 12 Janvier 2015 - 17:14
LG
Lu 1283 fois




1.Posté par KLD le 12/01/2015 20:03
la mer : dernier espace de liberté !

2.Posté par Jo le 12/01/2015 20:36
Euh! KLD, liberté surveillée "heureusement" - lol - . Mais c'est une bonne chose que les maisons du marin soient soutenues, et ici au Port elle fait bien son boulot.

3.Posté par darky le 12/01/2015 20:40
liberté....subventions européennes...transformations à Maurice...et pas grand chose pour la Réunion..ah c'est bien la liberté KLD...! point trop n'en faut ?

4.Posté par KLD le 12/01/2015 21:36
allez faire un tour en haute mer , là où on ne voit plus la côte .. on se sent petit et , pour moi , libre §

5.Posté par matou974 le 13/01/2015 07:54
Pour une fois qu'on parle du grand port qui fait quelque chose d'honorable,sans parler de ce syndicat qui joue les enfants gatés et ces manutentionnaires totalement irrésponssable qui étouffe la réunion.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales