Société

Le GIHP multiplie ses tarifs par 16, au grand dam des usagers


Le GIHP multiplie ses tarifs par 16, au grand dam des usagers
Le Groupement pour l'insertion des personnes handicapées (GIHP) a augmenté les tarifs de son service de transport à la demande, sur le territoire de la Cinor (Saint-Denis, Sainte-Marie, Sainte-Suzanne). Des tarifs qui sont passés de 1,50 euro le trajet à 25 euros de l'heure. Une décision à laquelle les adhérents ne s'attendaient pas.

"Les tarifs de transport sont multipliés par 16 sans explication", explique Pierre Reynaud, le président du comité de l'Association Valentin-Haüy (AVH), qui met en avant un "problème de forme", dans la décision du GIHP, en situation de quasi-monopole sur l'île pour le transport des personnes handicapées. "S'agit-t-il au mieux d'une maladresse ou au pire de mépris ? Nous ne pouvons pas le tolérer", renchérit Pierre Reynaud.

Les usagers pris de court

"J'ai appelé le GIHP le mercredi 21 janvier pour confirmer mon trajet pour le lendemain. C'est à ce moment là qu'on m'a averti que les tarifs allaient augmenter à partir du 22 janvier", témoigne Jean-Philippe Sevagama, non-voyant et usager de ce transport à la demande.

Les autres usagers ont été avertis par téléphone. "Si encore on nous avait prévenus quelques semaines avant, on aurait pu se préparer, s'organiser. J'ai demandé des explications au GIHP mais pour le moment je ne les ai pas eues", poursuit cet usager.

Conséquence directe de cette augmentation brutale, de nombreuses personnes handicapées ne peuvent plus utiliser ce service. Les usagers, en colère après cette augmentation de tarifs, attendent des explications.

Contacté de nombreuses fois depuis une semaine, le GIHP n'a toujours pas répondu à nos sollicitations. Nos confrères de la presse écrite ont eu plus de chance. Eric Turpin, le président du GIHP, a expliqué à nos confrères du Quotidien et du JIR que cette augmentation est notamment due à la suppression unilatérale de la subvention versée par la Cinor à cette association de loi 1901, d'un montant de 45.000 euros en 2013.

Eric Turpin ajoute dans le Quotidien du 5 février 2014 : "Pour nous, cette activité est déficitaire depuis longtemps (d'environ 100.000 euros par an). Nous devons arrêter le gâchis, même au prix de lourds sacrifices, et garder nos moyens pour assurer la continuité de l'exploitation".

La Cinor, afin de se mettre en conformité avec la loi sur l'accessibilité, prépare en effet son propre service de transport pour les personnes à mobilité réduite, qui sera lancé en mars prochain sur son territoire, avec un coût plus conforme aux attentes des personnes handicapées, à savoir 1,30 euro le trajet.

Une plus grande complémentarité dans les transports souhaitée

Toutefois, l'arrivée d'un nouveau service ne règlera pas entièrement le problème. Le GIHP était en effet le seul service de transport à la demande à être présent sur tout le territoire de l'île.

Certaines associations comme l'AVH, ne veulent pas que la question du GIHP occulte le problème de fond, à savoir la libre circulation des personnes en situation de handicap. La loi de 2005 a en effet prévu parmi les grandes obligations pour l’accessibilité, à compter du 1er janvier 2015, un développement des transports publics de façon à permettre l'accessibilité dans sa totalité aux personnes handicapées. A la Réunion, l'objectif est loin d'être atteint.

Une grande disparité de tarifs, de modalités, empêchent bien souvent les personnes handicapées de pouvoir se déplacer comme bon leur semble. Pierre Reynaud plaide donc pour qu'une grande réflexion soit menée, avec l'ensemble des acteurs locaux, sur le thème de la mobilité pour les personnes handicapées, avec le souci d'apporter une plus grande complémentarité dans le réseau de transport réunionnais.
Jeudi 6 Février 2014 - 11:30
Lu 1689 fois




1.Posté par koko_run le 06/02/2014 12:03
Sans logique ni esprit visionnaire, jamais les problème ne sont réglées sur le fond,
Les aménagements basique ne sont pas fait en concordance avec les usagers, pas de trottoirs, même pour des nouveaux aménagements ceux-ci ne sont pas adaptés aux PHs,
Il conviendrait tout d'abord de créer un plan d'aménagement cohérent et globale pour la Réunion, si il y a des trottoirs adaptés aux PHs dans chaque rue, des bus en tcsp adaptés aux PHs, les transports spécifiques suivront la marche
J'avais un collègue handicapés moteur qui habitait au Moufia (quartier urbain) et ne pouvait pas se rendre au travail en bus à St Denis centre, car les trottoirs dans son quartier et les bus n'étaient pas aménagés pour, et du coup il prenait un transport spécifique au coût spécifique...

2.Posté par ? le 06/02/2014 12:25
GIHP= VOLEUR
Vu les tarifs exorbitants plus aucunes personnes handicapées oseront prendre le GIHP
Heureusement certaines commune comme : Saint Pierre, Petite Ile, Entre Deux ont mis un service de déplacement pour leur population porteur d'handicap (ex : St Pierre avec Handi-Trans)
Mr TURPIN est un menteur car même avec les subventions versées le GIHP a toujours été très cher comme moyen de déplacement
Exemple : trajet Ravine des Cabris/Saint Pierre minimum 25€ le déplacement
De même GIHP, jamais à l'heure, toujours en retard et roule très vite sur route

3.Posté par David Asmodee le 06/02/2014 15:37
Voilà le problème d'avoir une activité qui dépend du sens du vent politique.
La "vie associative" subventionnée (récompensée) par le pouvoir politique pour services rendus est le cancer de la France.

4.Posté par Thierry Cresso le 06/02/2014 21:02
Le GIHP Vient de s'acheter des dizaines de vehicules neuf et la ils n'ont pas d'argent ????? On vole toujours les plus pauvres et les plus faible.......

5.Posté par louise le 07/02/2014 12:29
Si la CINOR « prépare son propre service de transport pour les personnes à mobilité réduite qui sera lancé en mars » et que dans cette perspective, elle n’alloue plus de subventions au GIHP pour assurer le transport des usagers, alors qu’a prévu la CINOR pour assurer la continuité du service au cours de ce premier trimestre 2014???? Peut être serait il plus judicieux d’interroger les services concernés, plutôt que de jeter l’opprobre sur l’associatif local qui s'amenuise chaque année comme peau de chagrin????

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales