Culture

Le Festival du film de la Réunion prêt pour le grand 8


L'organisation du Festival de la Réunion voit grand. Pour sa 8ème édition, les têtes d'affiche du cinéma français répondent une nouvelle fois présent.

Huit, c'est aussi le nombre de films français qui seront dévoilés en exclusivité au public réunionnais. Normal, tous sont issus de l'imagination de réalisateurs en devenir, qui en sont "à leur première ou deuxième oeuvre", explique Fabienne Redt, la présidente du festival. Ainsi, celui-ci reste dans la philosophie de ses débuts : donner sa chance à des jeunes pousses.

Six des huit films seront soumis à l'appréciation rigoureuse, mais néanmoins compréhensive, d'un jury de premier choix. Voyez plutôt : Lucas Belvaux (président du jury) Rachida Brakni (Neuilly sa mère!), Amira Casar (La vérité si je mens), ou encore Natacha Régnier (La vie rêvée des anges).

Nathalie Baye sera une nouvelle fois du voyage. Cette fois-ci, la marraine du Festival 2008, qui a tant apporté à celui-ci, si l'on en croit le regard plein d'admiration de Fabienne Redt, oeuvrera dans le volet social du festival.

Suzelle Boucher, adjointe à la culture de Saint-Paul l'exprime en ces termes : "L'accès à la culture pour tous et l'éducation à l'image." Il faut dire que le cahier des charges du festival va bien au-delà du strass et des paillettes. Dans sa volonté de briser l'isolement, qu'il soit physique ou mental, le festival emmènera avec lui ses bobines dans des lieux insolites : la prison du Port, de Domenjod, de Saint-Pierre, le CHU de Bellepierre ou encore dans l'établissement de santé mentale de Saint-Paul.

François Berléand vous invite sur le sable

La grande nouveauté du cru 2012 tient en deux mots : "Next Generation", une sorte de mini festival dans le festival. Sa thématique est imposée. Elle tournera autour du rapport avec les nouvelles technologies. Les six courts et longs métrages présentés sont, comme chez les pro, de grande qualité. Certains d'entre eux laissent entrevoir "une poésie" des images que laisse imaginer Mélanie Sueguer, qui a présidé à la sélection de ces oeuvres. Rendez-vous est donné à l'espace Leconte de Lisle, en coeur de ville de Saint-Paul. A moins que votre envie de liberté ne vous entraîne vers la plage des Brisants...

François Berléand, que l'on ne présente plus, se voit offrir carte blanche pour y présenter 3 oeuvres qu'il affectionne: "Bienvenue mister chance" de Hal Ashby, "Mon idole" de Guillaume Canet et "Les âmes calines" de Thomas Bardinet. L'acteur au charisme indéniable brisera-t-il une partie du mythe en s'affichant en savate deux doigts ?

Un festival de haute tenue. des acteurs confirmés qui échangent après la projection, des réalisateurs prometteurs, des tarifs en deçà du tarif normal (certains gratuits comme à l'Espace Leconte de Lisle ou aux Brisants)... les cinéphiles s'y retrouveront.

www.festivaldufilmdelareunion.com   du 6 au 10 novembre

Le Festival du film de la Réunion prêt pour le grand 8
Mardi 23 Octobre 2012 - 15:06
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 995 fois



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales