Société

Le Directeur interrégional des services pénitentiaires répond à FO et à la CGTR

Les organisations syndicales FO et CGTR débrayaient ce matin devant les grilles du centre de détention du Port. Personnellement mis en cause par le personnel de surveillance, le directeur de l'établissement n'a pas souhaité répondre directement aux sollicitations. De fait, le droit de réponse de l'institution pénitentiaire est assurée depuis Paris par le Directeur interrégional des services pénitentiaires de la mission Outre-mer. Echange avec Laurent Ridel :


Le Directeur interrégional des services pénitentiaires répond à FO et à la CGTR
Zinfos : Deux syndicats ont manifesté aujourd'hui devant le centre de détention du Port, le deuxième mouvement en trois mois. Votre réaction.

Laurent Ridel : L'UFAP, qui est l'organisation majoritaire au niveau national s'est désolidarisée de ce mouvement. Quant aux deux autres organisations, c'est leur droit de manifester. Ça fait partie du dialogue social. Je suis en contact régulier avec ces organisations et je connais donc très bien la situation du centre de détention du Port. Pour cela, il faut avoir quelques éléments pour répondre à leurs questions sur les difficultés de travail qu'ils disent rencontrer. Le CD du Port est l'un des rares de France à l'effectif "affecté" qui bénéficie d'un taux de couverture de 100%. Il y a 478 détenus pour 191 personnels. C'est assez rare. Deuxième chose : il faut savoir que la prison du Port peut contenir jusqu'à 560 détenus. Malgré ce différentiel, je m'étais engagé à maintenir le nombre de personnels au CD du Port.

...qui ne suffit visiblement pas à les rassurer ?
La principale difficulté de surveillant, c'est la violence des détenus. On a mis en place un plan de lutte très ambitieux contre cette violence, avec des surveillants volontaires pour venir en soutien à leurs collègues et le développement du nombre d'emplois adressés aux détenus. Les chiffres de la violence ont diminué sensiblement. En 2012, on avait recensé 17 agressions sur personnel, 10 en 2013 et depuis le début de 2014, nous en sommes à 2 et nous sommes fin août. C'est toujours deux de trop mais c'est un résultat assez exceptionnel.

Le retour du service des repas à la gamelle est, disent-ils, "la mesure de trop", prise "sans concertation", qui sera pourtant appliquée au 1er septembre.
Pour la cantine, nous avons investi la somme d'un million d'euro pour les travaux de rénovation. Nous avons été contraints de fermer la cuisine actuelle qui était dans un état lamentable, avec un risque sanitaire évident. On a dû réagir immédiatement. Ça prend du temps avec les appels d'offres etc. et en dépit des contraintes budgétaires actuelles, dans deux ans, c'est une cuisine toute neuve qui sera livrée. Pendant cette période, les repas seront livrés depuis Domenjod. Les repas seront pris en charge et réchauffés par une cuisine relais au Port.

Le service à la gamelle crée des tensions selon les agents. Pourquoi ce retour à ce type de service ?
Il y avait deux solutions possibles. La première était que nous livrions sous forme de barquette les repas. Cette solution présente deux inconvénients. C'est très coûteux : 150.000 euros par an. Je préfère que cette somme soit réservée à l'amélioration de vie du personnel que dans des films plastiques. D'autre part, cela génère un gaspillage phénoménal. L'autre solution est la meilleure (celle que les agents appellent le repas à la gamelle). Il faut d'ailleurs dire que la distribution est assurée par un détenu. C'est faux de dire que c'est le surveillant qui distribue. De cette manière, chaque détenu peut dire s'il n'aime pas tel ou tel aliment, ce qui évite ce gaspillage. Cette solution me semble être la solution la plus intelligente.

Les syndicats avancent le fait que la rénovation du vestiaire du personnel se fera au détriment du budget alloué à la formation.
Le vestiaire du personnel était aussi dans un état lamentable. Le schéma de restructuration refusé au départ par deux organisations syndicales est désormais accepté. Les vestiaires seront rénovés à partir du début d'année 2015 pour 15.000 euros. La formation ne sera pas du tout sacrifiée.

Les agents font remonter des risques sur leur santé avec la détection d'amiante dans des salles communes.
La salle de sport présente des dalles où l'on retrouve la présence d'amiante puisque ça répondait à la fabrication d'une certaine époque. Par mesure de précaution, on a été amenés à fermer cette salle. On gardera le site actuel tout en écartant le risque avec un système d'isolation en résine.

Le management du directeur du centre du Port est vivement critiqué. Qu'avez-vous à leur répondre ?
Je n'entre pas dans les critiques de personnes. C'est totalement contre-productif. Ce directeur est quelqu'un de très volontariste. Et son bilan, du point de vue de notre administration, est parfait. ce que moi je condamne, ce sont ces attaques et ces propos irrespectueux venant des syndicats sur la personne.
Jeudi 28 Août 2014 - 18:29
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1215 fois




1.Posté par KLOD le 28/08/2014 20:07
C'est beau le dialogue social à travers "zinfos 97" .

2.Posté par noe le 28/08/2014 20:22
On voit ici que la CGTR est FO !
Elle raconte du n'importe quoi sur le dos des prisonniers !
On mange mieux dans une gamelle ... ça me rappelle mon temps chez les scouts et dans les tranchées !

3.Posté par KLOD le 28/08/2014 21:01
Au fait Noe , il y en a un qui croit que l'on est la meme personne !! Fait quelque chose , appelle tes trois fils si nécessaire ! je ne voudrais pas que l'on nous confonde !!!!

4.Posté par FORCE OUVRIERE le 28/08/2014 23:36
Monsieur Le Directeur de la Mission Outre-Mer,

Permettez à notre syndicat d'apporter quelques éclaircissements sur les réponses que vous donnez:

Concernant la rénovation des vestiaires du personnel et la somme des 15.000 euros qui pourraient y être allouée nous sommes très dubitatif. Lors du CTS, on nous annonce 10.000 Euros qui correspond à l'argent allouée aux personnels pour l'amélioration des conditions de travail. Oui et comme vous le savez FORCE OUVRIERE est d'accord pour la rénovation des vestiaires mais comme vous le savez aussi, l'argent doit être dégagé sur le budget de fonctionnement de l'établissement et NON sur les ACT.
En Métropole cela est pris sur le budget de fonctionnement, le syndicat qui a voté OUI assumera seul les explications à donner aux collègues, nous voulons les mêmes droits que la Métropole.

Concernant ce fameux schéma de restructuration que soit disant nous avons refusé, c'est faux.
Nous avons juste refusé que ce sujet soit traité à l'emporte pièce car les documents nous ont été transmis le matin même de la réunion à 11H00, hors Monsieur comme vous le savez, l'ordre du jour ainsi que l'ensemble des documents se référant à cet ordre du jour doit être transmis aux syndicats dans un délai de 8jours minimum avant la tenue de la Réunion conformément à l'article 6 de la circulaire d'application du décret N° 2011-184 du 15 Février 2011, et même le procès verbal de cette réunion le prouve, ce fut un vote unanime défavorable des trois syndicats et non pas seulement de FO et de la CGT. Et même Monsieur Le Directeur, en cas de vote unanime défavorable conformément à l'article 18 de cette même circulaire d'application citée précédement, lors d'un vote unanime défavorable sur un projet tel en était le cas une nouvelle délibération dans un délai qui ne peut être inférieur à 8 jours et excéder trente jours doit être organisé, et cela n'a pas été fait par le Chef d'établissement.

Monsieur RIDEL, il est temps pour l'administration et pour le Chef d'établissement de comprendre que nous sommes représentants du personnel, et que lorsque nous parlons nous le faisons en leurs noms. Juste pour rappel, l'UFAP que vous citez souvent n'est pas l'organisation professionnelle majoritaire sur la région océan-indien (Réunion6 Mayotte). C'est FORCE OUVRIERE QUI EST MAJORITAIRE sur cette région et c'est la région dont vous avez en charge, alors pourquoi nous parler de l'UFAP sur cette région ou ils sont ULTRA MINORITAIRE.

Si le travail effectué par cette organisation que vous citez comme exemple satisfaisait le personnel il est logique que ce serait ce syndicat qui serait majoritaire sur cette région, mais ce n'est pas le cas vous en convenez.

De ce fait Monsieur Le Directeur, les effets d'annonce de ces derniers jours nous rappellent étrangement le même procédé utilisé lors de la première phase des travaux non terminer sur le CD du Port, jusqu'a maintenant les agents attendent toujours cette reprise des travaux tant annoncé et nous pensons que pour les nouvelles cuisines le même scénario va se présenter.

Et OUI Monsieur le Directeur, il est de notre devoir de demander à ce que les lois de la République soit aussi appliqué sur le CD du Port.

Si vous condamnez fermement les attaques sur la personne du Directeur, FORCE OUVRIERE, condamne FERMEMENT le non respect et l'application des textes en vigueur par ce Directeur.

En espérant vous avoir répondu convenablement. Cependant cela ne vous émeut guerre lorsque un membre de notre syndicat a été menacé de mort par un responsable et que cela apparait même sur le procès verbal d'une réunion, QU'AVEZ VOUS FAIT MONSIEUR?

5.Posté par noe le 29/08/2014 07:06
Mon cher KLOD , je suis unique !
Personne ne peut me ressembler !
La preuve , on m'a embauché pour faire un film sur moi ...

"Dieu est grand et miséricordieux !"

6.Posté par KLOD le 29/08/2014 15:19
Merci Noe , et bravo au "dialogue social sur zinfo ", surtout quant il est fait avec des arguments cinglants mais respectueux de l'individu , cela change de certaines interventions qui s'assimilent à "t'es pas d'accord, t'es un C .." .

7.Posté par agents pénitentiaires le 02/09/2014 15:49
deja il ne reconnait pas la representativité locale et regionale (ufap est troisième dans chaque cas)
-il n est pas en contact regulier avec nous car il ne repond a aucun courrier ni aucune sollicitation
-sur la gamelle nous n avons jamais dit que c etait le svt qui distribuait mais seulement qu il etait responsable des quantité..
-Sur les agressions ,c est une manip de chiffre car en agression physique on etait certainement pas a 17 en 2012 et 10 en 2013.
de plus ,les eli'(equipe d'intervention ne sont pas intervenu dans le cadre d'une agression mais en prevention au pretoire..de plus elle existe depuis mars 2014 :manipulation de fait et de chiffre.
-pour la gamelle ,la mom nous a parlé d une economie de 200 000 ,maintenat on est a 150 000 et nous ne verrons pas la couleur de cette economie
-les vestiaires : nous avons refusé la restructuration a l unanimité des trois OS en 2013 car prise sur les ACT.cette année ,nos ACT ont diminué de 60% et on nous parle d'une enveloppe de 15 000 ????
lors du dernier CTS du 26 aout ,mayol nous a parlé d'une somme de 10000 a prendre sur les ACT de 2015 :nous avons voté contre lors du cts ,FO c est abstenu et ufap a voté pour (on se demande pourquoi???).Pour nous cela doit etre pris sur le budget fonctionnement:je ne vois pas ou il a vu que c'etait accepté!et nous n avons jamais parlé que ce serait pris sur la formation dont le budget a ete englouti par la formation ELI et les heures que ca genere....
-pour la salle de sport celle ci a bien ete fermée pour des risque d'amiante mais surtout parce que l on avait refusé le projet de salle dans une villa de fonction!
quant a l encapsulage ,nous attendons les fonds ,comme ceux du changement des serrures electriques dont il c est bien gardé d'en parler ????
-pour terminer ,le directeur en place a coupé toute possibilité de dialogue depuis que nous lui avons tenu tete!
il ne nous dit plus bonjour ,ne nous accorde plus de détachements syndicaux pour l'activité syndicale et denigre regulièrement les représentants auprès de la MOM et la DAP ,justifiant ses exactions par des mensonges que nous avons prouvé mais qui sont restés sans réponses!
au final ,nous avons essuyé trois plaintes ...
vive le dialogue social a la MAYOL et merci au DI de faire ses éconnomies sur le dos de la réunion au profit des autres DOM TOM.

8.Posté par Joseph RUBENS, Secrétaire Régional de la CGT Pénitentiaire Océan Indien le 02/09/2014 16:08
Monsieur RIDEL,
Je me permets en tant que représentant régional de la CGT Pénitentiaire de l’Océan Indien de vous répondre suite à votre intervention sur la manifestation du jeudi 28 août 2014 au CD du PORT.
Pourquoi vous nous parler du syndicat UFAP, organisation majoritaire au niveau national ? Considérez- vous que la représentativité des organisations syndicales au niveau local et départemental à la Réunion n’ait aucun sens ? Et dans ce cas, pourquoi organiser des élections professionnelles locales et départementales à la Réunion ?
Vous savez très bien que sur le CD du PORT, la CGT est le syndicat majoritaire depuis plus de 10 ans et a contribué au bon fonctionnement de celui-ci. Quand vous parlez de capacité d’hébergement de 560 places et d’effectifs en personnel, la CGT a pesé de tout son poids en tant que syndicat majoritaire au CD du PORT avec l’ancienne Direction pour en arriver à ce résultat. La situation des établissements pénitentiaires à la Réunion appartienne aux agents qui y travaillent quotidiennement mais non à un syndicat majoritaire en métropole.
Concernant les soi-disant contacts réguliers que vous avez avec nous, nous sommes au regret de vous dire, monsieur, que cela fait bien longtemps que vous ne répondez plus à nos sollicitations.
Concernant la distribution des repas, on a jamais dit que c’était le surveillant qui devait le faire mais dénoncer les difficultés que pouvaient rencontrer celui-ci suite à ce mode de distribution (part égal, et, surtout risque de manque en fin de distribution).
Concernant le schéma de restructuration des vestiaires, la CGT a toujours refusé que cela soit réalisé sur le budget des améliorations des conditions de travail et a toujours demandé que cela soit fait sur le budget de fonctionnement de l’établissement.
Lors du Comité Technique Spécial du mardi 26 août 2014, la CGT a une nouvelle fois voté contre votre projet de rénover les vestiaires sur le budget des ACT (Amélioration des Conditions de Travail) pour l’année 2015 et a exigé que cela soit réalisé sur le budget de fonctionnement.
Concernant la formation professionnelle, nous avons dénoncé que son budget a été sacrifié en faveur de l’équipe d’intervention locale (rapport formateur).
Concernant le management du Directeur, Monsieur MAYOL, le 28 août 2014, lors de la manifestation, nous étions une cinquantaine devant les portes et cela prouve que ce n’est pas des critiques de personne mais bien d’un problème de gestion d’établissement et d’absence de dialogue social de la part du Directeur.
Concernant le bilan positif du Directeur que vous annoncez, nous déplorons que celui-ci soit fait au détriment de nos conditions de travail et de la sécurité de l’établissement, il a arrêté tous les travaux sur le CD du PORT (restructuration du bâtiment, serrures défectueuses non remplacées, entretien des murs). On vous a alerté à plusieurs reprises sur l’entrave que fait Monsieur MAYOL au bon fonctionnement de notre organisation syndicale (refus d’ASA systématique), et de la discrimination syndicale faite par ce directeur.

Notre organisation syndicale n’a jamais manqué de respect à qui que ce soit et n’a fait jusqu’à présent que défendre les intérêts et conditions de travail du personnel. Nous sommes dans le regret de vous dire, une nouvelle fois, Monsieur, que ce n’est pas le cas de monsieur MAYOL qui a plusieurs reprises
nous a méprisés, manqués de respect, et dernier en date, provoqués sur la voie publique.
Lors du CTS du 26 août 2014, monsieur MAYOL s’est vanté, une nouvelle fois, d’avoir porté plainte contre la CGT et que concernant la mobilisation de la CGT et FO pour le 28 août 2014, il s’en fichait, et que son seul souci : c’est qu’il allait rater une journée d’équitation. Voilà entre autres un exemple de considération que ce Directeur a envers son personnel.
Pour finir Monsieur RIDEL, sachez qu’au CD du PORT, il n’y a plus de dialogue social et qu’aujourd’hui on est dans une situation où monsieur MAYOL refuse de dire bonjour à certains représentants de notre organisation, ce qui prouve son non-respect envers nous.
Nous renouvellerons cette mobilisation si nos revendications ne sont pas entendues, et surtout nous réclamons le départ de monsieur MAYOL du PORT car les agissements irrespectueux et provocateurs de ce Directeur n’ont que trop duré.
Bien à vous.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales