Société

Le Département lance un nouveau dispositif d'aide à la création d'entreprise

Le Département a initié un nouveau dispositif, baptisé "Tremplin pour l’Activité des Jeunes" (TAJ).


Le Département lance un nouveau dispositif d'aide à la création d'entreprise
Une aide financière pouvant aller jusqu’à 8.000 euros pour démarrer une entreprise, c’est ce que peuvent désormais demander les jeunes de 20 à 30 ans. "Il s’agit d’un levier supplémentaire qui complète les aides proposées par différents organismes, que ça soit au niveau du Département, de l’état ou des collectivités", explique Nassimah Dindar, Présidente du Département.
 
L’aide financière est attribuée après la signature d’un contrat d’accompagnement de trois ans, couvrant ainsi les frais liés à la création d’entreprise ou au démarrage de l’activité. "L’objectif est vraiment d’accompagner le plus longtemps possible ce jeune, et nous réfléchissons à continuer l’accompagnement de l’entreprise au-delà des trois premières années d’activité", continue Nassimah Dindar.
 
"Il faut favoriser l’émergence d’entrepreneurs"
 
Nadia Ramassamy, vice-présidente du Département déléguée à la jeunesse, rappelle le climat social compliqué, avec "une jeunesse en détresse. L’insertion des jeunes doit rester une priorité. Il faut favoriser l’émergence d’entrepreneurs". A terme, le TAJ servirait à accompagner plusieurs centaines de jeunes par an.
 
Le TAJ est financé en grande partie par le Fond Social Européen. Le Département prend en charge les bénéficiaires à hauteur de 1.350 euros par an. Le dispositif est particulièrement destiné aux bénéficiaires du RSA et cumulable avec le PIJ (Projet Initiative Jeune) ainsi que le NACRE (Nouvel accompagnement pour la création et la reprise d’entreprise).
 
"Ce sont les petits porteurs de projet qui créent l’emploi à la Réunion"
 
Un réseau Point Chance composé plusieurs partenaires a pour mission de conseiller et soutenir les étapes de la création. La chambre de Commerce et d’Industrie, la chambre de métiers et de l’artisanat, l’Adie, Initiative Réunion entreprendre, entre autres, en font partie.
 
À 29 ans, Stéphanie a bénéficié du TAJ et aimerait "pouvoir embaucher rapidement" pour son entreprise de coiffure. "Ce sont les petits porteurs de projet qui créent l’emploi à la Réunion", conclut l’intervenante d’Adel, organisme dédié au montage de projets.

Stéphanie et Jonathan ont tous les deux bénéficié du TAJ pour monter leur entreprise.
Stéphanie et Jonathan ont tous les deux bénéficié du TAJ pour monter leur entreprise.
Lundi 30 Mai 2016 - 14:19
Laurence Gilibert
Lu 7612 fois




1.Posté par veridik le 30/05/2016 14:49
et ensuite on va dire que ce sont les bénéficiaires de minima sociaux qui sont assistés

2.Posté par pauvre reunion... le 30/05/2016 16:12
bientôt inéligibilité, il faut bien faire croire aux gens qu'on travaille pour eux... zot le trop fort!!.

3.Posté par Zoizo le 30/05/2016 17:20 (depuis mobile)
Au moin ont pensent aux qui ont do s faibles revenus ont ne voient pas que les rmistes qui eux sont des assister de l etat ils faut que il bougent leurs derriere pour avoir quelquechose pour eux car ils paye rien en etatnt assister

4.Posté par verolia le 30/05/2016 17:32
Entendu la Dindar à la radio

" en plus on va leur donner un contrat précaire pour les aider dans leur activité. un contrat précaire à zéro euro."

Allez apprendre causer la "présidente" ! Quel mépris ! Les chômeurs de l'île sont des emplois précaires ? Des contrats ? De simples machins genre klennex ?

Vous auriez pu dire que ces futurs entrepreneurs pourrait recruter une personne. En contrat aidé.

(Nous avons aussi pu entendre cette jeune fille sur la photo qui a bien dit que elle, son activité elle l'a lancé seule. Tant mieux si y donne à elle 1000 euros... elle y crache pas dessus..

pfff la langue de bois, la démagogie...de ces... élu(es)

5.Posté par Alexandre le 30/05/2016 18:12
Votre article m’a tout de suite fait penser à un service de publication d’annonces légales en ligne qui s’appelle [lelegaliste.fr] url:http://http://www.lelegaliste.fr ! Un bon moyen d’économiser de l’argent sur cette formalité obligatoire qui nous pèse, à nous entrepreneurs ! La parution est possible partout sur l’île car ils travaillent avec Le Quotidien de la Réunion !
Une petite astuce qui m’a fait économiser pas mal d’argent et que je voulais vous partager !
Merci pour ce nouveau dispositif TAJ et bon courage à tous les entrepreneurs de l’île !

6.Posté par Grangaga le 30/05/2016 19:10
Es'tartopp' lé garr'...Ubèrr', l'oto, taxi, vélo.........
Vantt' flass'.........
Lo koss', toutt' mark'...dansé, manzé, dormi, l'ès'pèktak', sorti....a pié an mèrr', an montann', dann' bwa, dann' kann'......Bouyion, kass' mangu', koko......
Prodwi bio..ansyin...kanbarr'..patatt' soussou, sonz', tizann'......
Artizanal'.....l'éssans' z'arniumm', romm' maron, flèrr' kayanb', balié brann'..........
Kréassion......liv', mizik', fimm'...poèm'.....lo son, déko

Trouv' a zot' ènn' ti tan, si in ross', sou in pié d'bwa, dan zot' kaz' ou sépa ou....fé pètt' in l'idé po kré zot' dossié é anvoy' zot' z'afèrr'........1000 dossié si y fo......n'ora ènn' va zèr'mé.......

7.Posté par KLD le 30/05/2016 21:29
ben grangaga, si in ross, envoyé !

8.Posté par GIRONDIN le 30/05/2016 22:28
Vivement le 2!

9.Posté par Antipode le 31/05/2016 08:13
Et pourquoi une condition d'age ? C'est limite légale !

10.Posté par Isabelle le 31/05/2016 10:51
super le CD mais que deviendras ce dispositif après le passage de la loi Notré?

11.Posté par a vos risques et perils!!! le 31/05/2016 12:24
le rsi est entrain de tuer les entreprises a la REUNION alors que nos elues jettent les deniers publics par les fenêtres la CCIR et la chambres des metiers sont de vraies amateurs; mais ils savent ou frapper pour arrondir leur fin de mois le REUNION devient explosif...

12.Posté par GONTHIER le 31/05/2016 15:57
Bravo Stephanie et longue vie à ton salon de beauté!Tu le mérites!

13.Posté par Pamphlétaire le 01/06/2016 23:31
Nadia Ramassamy, vice-présidente du Département déléguée à la jeunesse, rappelle le climat social compliqué, avec "une jeunesse en détresse. L’insertion des jeunes doit rester une priorité. Il faut favoriser l’émergence d’entrepreneurs".
Et euthanasier les seniors, en premier ceux qui sont à Pôle-Emploi, de cette façon le nombre d'inscrits va diminuer et les retraites ne seront pas payer...Autant d'argent non dépensé...Merci de m'oublier me trouvant dans cette situation...↙↓↘

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 11 Décembre 2016 - 09:09 Crise requin: Un rassemblement à l'Ermitage

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales