Politique

Le Département "cdise" 25 agents de la collectivité

A l'heure où le gouvernement annonce vouloir baisser la dotation financière aux collectivités territoriales, le Conseil général a fait le choix de "cdiser" ou "titulariser" 25 agents de la collectivité. "Pas un choix politique, ni un choix du hasard", a souligné Nassimah Dindar, présidente du Conseil général, mais une application simple de la loi du 12 mars dernier relative à l'amélioration des conditions d'emploi des agents contractuels dans la fonction publique. Aujourd'hui ce sont 70% des agents du Département qui sont titulaires.


Le Département "cdise" 25 agents de la collectivité
"Quand on fait de la politique, on est rarement heureux. Mais aujourd'hui, c'est un bon moment, il faut le savourer", lance Nassimah Dindar, présidente du Conseil général aux agents de la collectivité en passe d'être "cdisés" ou "titularisés". 25 agents (ndlr: seulement 22 étaient présents cet après-midi) concernés par la loi du 12 mars 2012 relative à l'emploi titulaire et à l'amélioration des conditions d'emploi des agents contractuels dans la fonction publiquen et à la lutte contre les discriminations.

A quoi sert cette loi ? Elle permet de transformer certains CDD en CDI selon certaines modalités prévues dans la fonction publique territoriale, à savoir justifier de 6 ans de services sur les huit dernières années et avoir eu le même employeur, en l'occurrence le Département. En tout, ce sont 15 hommes et 10 femmes qui ont bénéficié de cette cdisation. "Certains travaillent depuis longtemps comme psychologue, infirmier, agent polyvalent, travailleurs sociaux (…). Cette cdisation est le fruit de votre amour pour votre travail", souligne la présidente du Département.

Dans la salle, les 22 agents sont "heureux" de voir après plusieurs années de travail au sein de la collectivité leur emploi devenir pérenne. Parmi les agents, Luders Sévamy dit "100 kilos", bien connu à la Réunion pour être de toutes les échéances politiques, est agent polyvalent depuis 11 ans au sein du Conseil général. "Une bonne chose" pour lui que de voir sa cdisation actée cet après-midi au Conseil général.

Les collectivités territoriales ne veulent pas porter le chapeau de la rigueur budgétaire

Luders Sevamy dit "100 kilos" cdisé après 11 ans de service au Département
Luders Sevamy dit "100 kilos" cdisé après 11 ans de service au Département
Le Département se dit soucieux de s'ériger en "rempart" contre le chômage en créant de l'emploi. "Le Conseil général mène une politique volontariste en favorisant et facilitant l'emploi des Réunionnais", précise Nassimah Dindar. Le Département compte 5.042 agents dont 3.545 titulaires pour un budget annuel évalué à 220 millions d'euros sur les 1,4 milliard d'euros que représentent le budget total du Conseil général. A l'heure où le gouvernement Ayrault a annoncé sa volonté de réduire de 2,2 milliards d'euros la dotation de fonctionnement des collectivités, le Conseil général de la Réunion, au même titre que les autres collectivités, ne veut pas "porter le chapeau de la rigueur budgétaire".

"Financièrement cela coûte exactement la même chose", explique-t-on du côté du Département concernant la "cdisation" des 25 agents . "Aujourd'hui, les collectivités locales sont attaquées. On nous demande à travers la 3ème décentralisation de faire avec des budgets plus serrés et des marges de manœuvres réduites sur la fiscalité", explique Nassimah Dindar. "Quel que soit le parti politique, la droite ou la gauche, moi je prend le parti de la Réunion", conclut-elle.
Lundi 15 Octobre 2012 - 18:06
Lu 1851 fois




1.Posté par citoyen le 15/10/2012 19:03
Transfert judicieux mais malhonnête des subventions versées à l'arast où 1500 salariés ont été envoyés au chomage de façon malpropre, où certains salariés suite à cette décision sont morts de crise cardiaque. Certains élus veulent se faire une virginité; mais comme cette affaire n'est pas close juridiquement, c'est en 2015 que ces conséquences seront réactivées pour rappeler à la population, où certaine prépare sa candidature, qu'il serait alors judicieux de l'évacuer définitivement de la politique. Elle ira se promener en porshe allemande en Inde par exemple!

2.Posté par noe le 16/10/2012 08:11
Félicitation aus heureux élus mais combien sont restés sur le carreau ?

3.Posté par le nouvelle observateur 974 le 16/10/2012 12:30
C'est une honte de médiatiser des titularisations de fonctionnaires. Comme si ce n'était pas obligatoire de les titulariser. Comme si c'était un exploit du département de titulariser des fonctionnaires méritants après des années de précarité.
J'hallucine de constater que tout est bon pour Nassimah DINDAR de se faire une bonne pub à travers un tel sujet.

La Réunion, c'est vraiment un autre monde très loin de la métropole.

4.Posté par CDISER ?????????? le 16/10/2012 15:07
c'est lamentable le contenu de cet article.
Depuis quand on cdise des agents de la fonction publique territorial ?
C'est un nouveau verbe inventé pour la circonstance par Nassimah DINDAR.

Un agent de la fonction publique territorial est titularisé par un arrèté administratif suite à une période de stagiaire dans a fonction publique territorial.
Un agent de la FPT n'est pas en cdi ou en cdd comme il est écrit. Ce statut est réservé au service privé, pas au service publique.

Dans le privé : je suis en CDI
Dans le public : je suis titulaire

Dans le privé : je suis en CDD
Dans le public : je suis stagiaire

5.Posté par @post 4 le 16/10/2012 19:47
Faut se renseigner avant d'affirmer des contre-vérités ! Il y a des CDD et des CDI dans la fonction publique... La loi dont parle l'article prévoit la transformation de CDD en CDI, dans certaines conditions (ancienneté principalement). Le recours aux CDD et CDI dans la fonction publique est en revanche très encadré, mais les collectivités s'en arrangent... Au CG par exemple, on préfère parfois recruter des CDD, plutôt que des titulaires ou lauréats de concours. Voir le recrutement des jeunes diplômés en CDD, quand des lauréats de concours restent sur le carreau.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales