Social

Le Cospar réaffirme sa demande de 200 € d’augmentation de salaire

Le Collectif des organisations syndicales, politiques et associatives de La Réunion a décliné l’invitation de la préfecture cet après-midi à 15 heures. Le Cospar a réaffirmé dans son courrier à Pierre-Henry Maccioni, préfet de La Réunion, sa demande ferme de 200 €.


Statu quo sur l’augmentation de salaire net. Hier soir lors de son point presse, le préfet indiquait que seuls l’Etat (100 €) et le patronat (50 €) participent au montage financier pour la hausse de salaire demandée par le Cospar. Alors que leur côté, les collectivités locales ont annoncé depuis lundi qu’elles n’ont pas d’argent et que ce n’est pas leur mission.
Ainsi hier soir, le préfet a donc fait une proposition sur la base de 150 € au Collectif. Pierre-Henry Maccioni espérait ainsi signer un accord au moins entre les syndicats et le patronat. Seulement, le Cospar réuni en assemblée ce matin, en a refusé les termes.
Le Cospar veut 200 € d’augmentation de salaire net. Dans la lettre au préfet, il est aussi question des minima sociaux et de la fonction publique. Pierre-Henry Maccioni précise sa position sur ce sujet.
Jeudi 12 Mars 2009 - 19:05
Jismy Ramoudou
Lu 946 fois




1.Posté par Bayoune le 12/03/2009 20:21
Bé la lébiyin,

Koman Ratenon i sar RateToute, Koman li sar fèr pou ekzizé ke Verzès i wa mwin gran son pti kaze Barbi pou sonm ptifiye Franswaze, lé riyink prévi 100 000 000 romarke. Koman li sar démerde ali ek in kamarade radin konm Pot Pol. Pétèt, na war lo bann Domota péi fé war vréman zot grandèr. Zot va rale rale inpé , épi zot va manze zot vomi, zot va krazé dovan lo Timonié la Rézion et la princesse DINEDAR konm bann gro ponte fransé i di.
La sar biyin si sertin manm du COSPAR sar bliéz artoune la pèss bisik la riviyèr des Ross pou azir pou lé maléré, si bisik i vann biyin li va mèt lo 25 éro pou son kamarade Verzès mi espère. Mi voudré lo préfé i fou ali 200 éro ek in sisèt, é i di ali mintnan ou ferme out gèl. Sa va rivé, mwin la romarké, kan la bèze grenade lakrimozin dovan la préfecture lo bougue té finn au bout de la rue Rontaunay, li lavé pa bezwin kouri konm lé zot, li lé parti avan lo bèzman, ah pou la réniyon di COSPAR sans doute......

2.Posté par FRANCO le 12/03/2009 20:51
Tiens les membres du COSPAR prennent-ils enfin conscience que s'ils ne veulent pas apparaître aux yeux des Réunionnais comme les suivistes serviles de la clique PCR de Paul Vergès représentée en leur sein par Ratenon, Ivan Hoareau, Max Banon et quelques bons petits soldats, ils leur fallaient avec justesse et bon sens réclamer comme en Guadeloupe, la solidarité de l'ensemble des Réunionnais pour financer à hauteur des 50 € manquants le coup de pouce approté aux petits salaires. Faut-il oublier que lorsque l' Etat s'engage à apporter 100 €, c'est tout simplement la solidarité de TOUS les contribuables français et Réunionnais qu'ilq apportent par leurs impôts mais aussi par la TVA qui est l'une des principales ressources financières de l' Etat et docn de la Nation. La région et le Conseil Général, qui ont comme recettes les impôts des Réunionnais mais aussi l'octroi de mer plus sa taxe additionnelle, donc l'argent de pratiquement tous les Réunionnais, se doit moralement de faire participer TOUS les Réunionnais à ce minimum de solidarité avec les plus bas salaires. Sinon comment justifier raisonnablement de vouloir dépenser plus de 60 millions € ( part région !) pour un projet qui se voudrait le symbole "de l'Unité Réunionnaise" ? La belle unité des Réunionnais de M. Paul Vergès qui consiste à dépenser plus de 100 milions pour sa gloire.. et les emplois de sa fille et de ses adorateurs et de refuser une participation aux 50 € du COSPAR ?
Les Ratenon, ivan Hoareau, Max Banon et tous ces apparatchiks du PCR qui n'ont jamais dit un mot sur les abus scandaleux des tarifs des compagnies aériennes, contre l'inexistence d'une VERITABLE CONTINUITE TERRITORIALE qui est en fait la seule solution pour que TOUS les Réunionnais bénéficient de l'égalité économique avec la métropole, c'est à dire, les mêmes prix sur tous les produits et toutes les prestations à l'identique de la France comme ils ont gagné l'égalité politique et l'égalité sociale. Ces mêmes agitateurs, qui roulent pour le compte de l'avenir politique incertain de leur grand timonier, se gardent bien de commenter les refus du président d'Air Austral, par ailleurs président de région de baisser ses prix et de baisser ses millions de bénéfice. Pourquoi la baisse des prix des billets et la continuité territoriale ne figurent-elles pas dans les revendications des dirigeants du COSPAR ? ben parce qu'ils n'en ont pas besoin eux. Leurs billets sont payés, les miles gratuits sont engrangés et leur continuité territoriale par l'avion leur est totalemnt assurée.

3.Posté par William le 12/03/2009 20:57
le COSPAR a envoyé une lettre au Préfet ! Ils savent écrire alors !?!

Plus sérieusement, c'est au Président de Région qu'il fallait écrire ?
S'il veulent imiter la Guadeloupe, c'est à la Région qu'il faut s'adresser !

4.Posté par Trouillomètre au maximum le 12/03/2009 22:02
Le COn SPAR ne con sent toujours pas à exiger le con cassage des monopoles ?
Allooo ?
Ca te gène pas ce système de distributeurs exclusifs des marques métropolitaines et étrangères ?
Allooo ?
Y a quelqu'un au bout du fil ?
Non.
Ils sont occupés à négocier les 200 € qui vont foutre en faillite une palanquée d'entreprises ...
Ils sont occupés à négocier les 200 € qui vont contraindre les entreprises à augmenter leurs tarifs ...

5.Posté par mac arthur 974 le 12/03/2009 21:23
pourquoi n 'a t 'on pas droit à la bande vidéo? a t 'elle volontairement été enlevé !dommage!! (Réponse de Pierrot Dupuy : Non, nous avons simplement eu un problème avec notre logiciel qui a refusé une partie de la journée de mettre nos vidéos en ligne. Mais tout est maintenant rentré dans l'ordre...)

6.Posté par nicolas de launay de la perriere le 12/03/2009 22:38
Monsieur le Préfet,
ce n'est pas 150 ou 200 euros qu'il faut négocier , mais la mise en place d'un coefficient de vie chère appliqué sur le taux moyen de rémunération.

Vous, en tant que représentant de l'Etat, avez contribué à la mise en place de l'Observatoire des Prix..à quoi sert cet instrument si ce n'est à déterminé le niveau moyen par catégorie de produits, du différentiel Métropole / Réunion. Je suis sûr que Michel Edouard Leclerc serait ravi d'apporter les informations de la base de données mise en place et qui compare les prix des enseignes en Métropole..

Par ailleurs, vous ne pouvez ignorer les exonérations fiscales et sociales dont bénéficient les entreprises locales. Le site de l'Agence de Développement piloté par le vice président du MEDEF Réunion, mentionne sur son site que les économies pour un entrepreneur local, s'élève à 3800 euros net, sur un salarié payé au SMIC.

Voici donc la source qui doit permettre de financer les augmentations de salaires après application de ce coefficient de vie chère.. A moins que l'Agence de Développement ne raconte des contres vérités sur son site...

De plus, la loi d'expérimentation pourrait servir en matière de modification de la règle comptable applicable aux entreprises privées locale, en intégrant dans les comptes le montant des exonérations et en comptabilisant dans le passif, dans les capitaux permanents, le cumul de ces aides.

L'Etat, les collectivités locales, ainsi que les élus de l'Assemblée et du Sénat, doivent militer pour ces mesures simples, qui ne coûtent rien, et qui permettraient enfin d'avoir un peu de visibilité sur l'usage par les entreprises des exonérations fiscales et sociales..

Difficile de faire plus compliquer non ?

Que les membres du FER et du COSPAR également méditent sur ce que je viens d'écrire..(mais je ne me fais guère d'illusions..)

7.Posté par collectif des dijoux le 12/03/2009 21:59
on en a marre du Cospar, il est noyaute par la cgtr. Lors de la derniere manifestation la majorite des manifestants sont arrives par bus du port, ste suzanne et st andré comme par hasrd 3 villes communistes.
Comme par hasard aussi, les voyoux du chaudron n'habitent pas le chaudron mais le port,st andré.....
Le cospar vous etes dirigé par des fonctionnaires aux salaires bien majorés, vous ne comprenez rien à la vie économique réelle, vs ne savez peut etre pas qu'en periode de crise economique mondiale le chomage augmente tres vite parce que les entreprises ont moins de boulot! alors comment augmenter les salaires de 200 euros?
continuez ainsi et les pays emergents rigolent bien

8.Posté par franck974 le 12/03/2009 23:46
ne comprend plus...

il s'agit d'une négociation ou bien la dictature du cospar doit elle être complète ? en effet si les 200€ ne sont pas négociables, donc ils retournent dans la rue et recommencent leur cirque ?? en tout cas je suis bien certain qu'une partie non négoligeable de la population en a marre du politiquement correct et de la nécessité de suivre ces irresponsables.

9.Posté par nicolas de launay de la perriere le 13/03/2009 00:33
pardon pour les fautes, un peu crevé ce soir...vivement la fin de semaine !

10.Posté par nicolas de launay de la perriere le 13/03/2009 00:40
tiens, je n'ai pas lu de post sur la soirée réunionnaise à Paris, organisée pour les expatriés...
en dehors du spectacle sur scène qui fit plaisir à la foule, on a eu l'occasion d'y croiser :
une ancienne miss france
une ancienne présentatrice météo de RFO
un ancien préfet mal rasé ou à la barbe mal taillée (devinez qui a fait les invitations..)
un ancien sous préfet du sud
le président d'air austral
le successeur désigné du précédent
le président de l'IRT..
une sénatrice des hauts de l'île..
et quelques camarades que l'on a pu croiser à la soirée du 20 décemb organisée à paris par..l'irt..

et air austral remerciée par miss fon'kèr pour son aide (billets gratuits pour les artistes péi..? ou financement IRT..?) avec quelques sifflets pour ce "macrotage marketing"...


11.Posté par darkalliance le 13/03/2009 08:15
Il faut mettre un terme à la gabegie IRT. Les soirée petits fours entres copains-coquins sur le dos du contribuable réunionnais. Le vent se lève à la RÉUNION, pendant que d'autres sablent le champagne. Il y a un jour qui s'appelle 'demain' devant les urnes.

12.Posté par LOL le 13/03/2009 08:28
Nou sava a la rezyon?

13.Posté par Joe le 13/03/2009 11:21
50€ X 60 0000 X 36 mois = 108 000 000€

Na qu'à demander la Region au leiu de construire le mausolée...

14.Posté par nicolas de launay de la perriere le 13/03/2009 16:10
et au delà des 36 mois..on fait comment ..?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales