Social

Le Cospar ne signera pas le protocole

Les membres du Cospar ne sont pas du tout satisfaits du protocole d'accord proposé par le préfet. C'est ce qu'ils ont annoncé à l'occasion d'une conférence de presse en fin de journée.


"Asé roule anou" s'est exclamé Jean-Hugues Ratenon. Le Cospar explique que des avancées ont été "arrachées" mais la conclusion reste que ce protocole d'accord ne sera pas signé car il répond partiellement aux souffrances. "On veut un protocole durable".
A titre d'exemple, Jean-Pierre Techer président d'"Agir contre l'exclusion" a pris le micro pour dénoncer la proposition de la prime exceptionnelle de 200 euros adressée à tous les minimas sociaux : "Nous demandons 200 euros pour tous les minimas sociaux, durablement", a-t-il rappelé ajoutant que "l'Etat ne répond pas à l'urgence sociale".
De même, les représentants étudiants notamment Gilles Leperlier, le président de l'Unef, se sentent une nouvelle fois les "oubliés" de ce protocole. IUFM, pouvoir d'achat..."nous n'avons aucune réponse donc suite au succès de la manifestation du 5 mars nous appelons toute la communauté étudiante à descendre dans la rue".
De même les personnes âgées et les personnes handicapées sont invitées à venir manifester contre l'enveloppe qui est proposée par l'Etat à hauteur de 12 millions d'euros pour l'Outre-mer. Ce qu'un membre du Cospar a souligné rappelant qu'il s'agit donc "d'une hausse de 11 euros par personne. C'est insuffisant".
Marie-Hélène Dor de FSU résume donc la situation : "Il y a matière à descendre dans la rue ce jeudi 19 mars".
Mardi 17 Mars 2009 - 19:08
Melanie Roddier
Lu 1363 fois




1.Posté par franck974 le 17/03/2009 19:21
et vive les intégristes!
ils font avancer la Réunion.

non, sans rire, on en a un peu marre tout de même

2.Posté par nicolas de launay de la perriere le 17/03/2009 20:11
en cas de baisse durable des prix, que l'on sucre la sur rémuénration partiellement des fonctionnaires, de manière à abonder les demandes de réévaluation des minimas sociaux...

3.Posté par collectif des dijoux le 17/03/2009 20:56
Le cospar est bien noyauté par la cgtr et le pcr
les preuves:
operations coup de point ce jour: que des membres de la cgtr
point de presse a 18H: mr Hoarau leader de la cgtr ( en disponibilité de son poste de responsable des servis de la mairie communiste de ste suzanne)

4.Posté par FRANCO le 18/03/2009 04:35
pourquoi les militants du PCR qui noyautent le COSPAR réclament-ils la pérennisation des acquis obtenus de l'Etat qui sont la solidarité de tous les contribuables français, nous Réunionnais compris via nos impôts et la TVA et pourquoi ne réclament-ils pas la solidarité des Réunionnais entre eux via les impôts locaux région et conseil général + octroi de mer ? Pour ne pas enlever l'argent public dont Paul Vergès a besoin pour sa fille et sa MCUR , pour ses grands tavaux pharaoniques, pour maintenir son règne sur la Réunion ? Comment certains membres du COSPAR peuvent-ils cautionner aussi aveuglément ce parti pris évident en faveur de notre vieux despote et de ses frasques sachant par ailleurs quelle énorme responsabilité depuis 20 ans à minima, à la région, au sénat, au parlement européen, il a joué pour que la Réunion se retrouve dans la situation actuelle ! Qu'ont-ils perçu en contre partie pour cet alignement sur les vues de Paul Vergès ? Pour Nassimah nous compenons tous son adoubement à son suzerain grand maître : elle lui doit le maintien dans son fief que son propre camp lui refusait à cause même de sa facilité à trahir par intérêt mais pour les autres ? les syndicalistes de l'UNSA, de la FSU, de la CFDT... pourquoi cet alignement inconditionnel ? Pour ne pas être en retrait de la CGTR, courroie de transmission du pouvoir personnel de Paul Vergès dont on ne vraiment plus dire qu'il est "communiste" avec la politique qu'il conduit en faveur des riches possédants (dont lui-même fait partie avec sa famille : merci l'argent public ! ) de cette île prêchant pour l'Unité des pigeons Réunionnais qu'il a laissé plumer depuis des décennies. Quand je pense au secrétaire général du PCR qui lance un appel au combat pour les pauvres : pourrait-il rappeler quels sont ses revenus actuels et ceux de sa famille ? JH Ratenon pourrait-il confirmer son emploi et sa subvention à la région ? pourrait-on évoquer un fameux lotissement des jujubes et un domaine des bois de senteurs que les Possessionnais connaissent bien ? Et cerise sur le gâteau : la fifille à son papa va être la grande animatrice marionnette de son papa à la Réunion pour les Etats Généraux ! cela veut tout dire sur le rôle que vont jouer ces Etats Généraux : du bidonneage du même tonneau que les assises du Tourisme, rien de rien mais beaucoup d'argent dépensé inutilement. Pauvre Réunion j'aime ton nom mais ... quel merdier pitoyable.

5.Posté par HATBACH le 18/03/2009 08:54
Mr RATENON c'est vous qui vous êtes fait rouler par les intégristes de la CGTR!
Pour Mr FRANCO - 30% d'impots sur les revenus dans les DOM. C'est à dire quand un Métropolitain paie 1000Euros d'impots, le Domien en paie 700Euros, c'est pas du pouvoir d'achat en plus ça. En tout cas pour moi ce n'est pas l'égalité parce que plus tu paies, plus tu gagnes et plus tu peux investir dans la défiscalisation.

6.Posté par El974 le 18/03/2009 11:55
Lu dans le JIR du 18 Mars, page 8, en bas à droite :

Là ou le Medef propose de verser 50 Euros aux 50 000 salariés réunionnais travaillant chez ses adhérents, la CGPME préfère imaginer une prime sous forme d'intéressement. Un choix qui fait bondir les syndicats : "Ce dispositif est inadapté aux petites entreprises locales qui ont déjà beaucoup de mal à dégage des bénéfices", dénonce Jean-Pierre Rivière ( Membre du Cospar - CFDT ).

Ce monsieur serait il entrain de reconnaitre que les entreprises ne pourraient assumer les augmentations de salaire des employés alors que les patrons sont parfois en dessous du SMIC et ne seront pas revalorisés par les accords car eux ne sont pas salariés ? Ce monsieur est il en train de dire :" nous savons que vous ne dégagez pas de bénéfices, mais ce n'est pas grave, augmentez quand même les salaires ? ".

Chiche, on augmente les salaires, comme prévu, puis les petites entreprises locales au bout de quelques mois vont licencier et tout ce monde qui était à moins de 1,4 fois le smic car elles perdront de plus en plus d'argent même si ce n'est "que" selon mr Ivan HOARAU 1,6 € alors que les salaires se payent sur un nombre de jours travaillés et non pas en y incluant les samedis et les dimanche !


Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales