Social

Le Cospar durcit ses opérations de "communication”

Si toute action autour de la SRPP au Port est définitivement écartée “pour éviter toute prise de risque inutile et des dérapages dangereux”, le blocage de tous les centres commerciaux et des grandes surfaces a commencé. L’étude d’une grève générale du port est plus que jamais à l’ordre du jour…


Quatre mobilisations populaires (29 janvier ; 5,12 et 19 mars) et une moyenne de 10 000 personnes dans les rues à chaque manifestation, le constat s’impose : le Collectif des organisations syndicales, politiques et associatives de La Réunion, a acquis en moins de deux mois, une réelle et forte légitimité auprès d’une partie de la population.
Car, même si le Collectif a commis une erreur de stratégie en intégrant une hausse de salaire net de 200 € dans sa plate-forme (le contexte économique ne s’y prête pas), sa revendication principale : la baisse des prix, a l’assentiment de toute La Réunion.
Celle-ci vise aussi à mettre fin à une des plus grandes injustices de l’époque coloniale: le monopole détenu par quelques familles, soutenu par tous les partis politiques locaux depuis des décennies, et entretenu par tous les gouvernements successifs.
Le Cospar a montré au cours de ces trois dernières semaines à quel point il sera difficile d’ébranler ce système de fixation qui rapporte chaque année des millions d’euros aux pétroliers, à la grande distribution, aux concessionnaires automobiles, aux quincailliers…
C’est pour cette raison que le Collectif a décidé de hausser le ton. Ainsi après les opérations “coup de poing” devenues opérations de “communication”, Jean-Hugues Ratenon et les siens ont d’ores et déjà annoncé le blocage de tous les centres commerciaux et des grandes surfaces de La Réunion.
Une grève générale et illimitée de l’enceinte portuaire du Port est également à l’étude. Les dockers avaient annoncé leur intention avant le 5 mars. “Nous sommes prêts à bloquer le port si le Cospar nous le demande”.
Irrités par la tournure des discussions “un pas en avant, deux pas en arrière”, les membres du Collectif ont pris la décision d’aller au bout de leur action…
Aujourd’hui, les négociations reprennent leur droit. Le Cospar sera à l’Iedom et à la préfecture ce matin, et ses sympathisants autour de centres commerciaux et grandes surfaces.
Sur la vidéo, la plupart des intervenants font un lien entre les revendications du Cospar et le mot d’ordre de grève de l’intersyndicale nationale.
Vendredi 20 Mars 2009 - 07:48
Jismy Ramoudou
Lu 1482 fois




1.Posté par daniel le 20/03/2009 08:07
RATENON arrete les gens en ont marre de tes agissement c'est pas les grandes surfaces qu'il faut bloquer mais la région et le département mais ça vous ne le ferez pas il faut rien faire contre POPOL

2.Posté par darkalliance le 20/03/2009 08:33
A quand des actions devant la RÉGION et le DÉPARTEMENT : une baisse significative de l'octroi de mer ferait grand bien à nos portefeuilles vides. Monsieur, Répondez svp !

3.Posté par David le 20/03/2009 09:01
le constat s’impose : le Collectif des organisations syndicales, politiques et associatives de La Réunion, a acquis en moins de deux mois, une réelle et forte légitimité auprès d’une partie de la population.


On n'a pas élu ces guignols. Merci de modérer vos affirmations.

4.Posté par Azalée le 20/03/2009 09:09
Hé les mecs, vous feriez mieux de vous mettre autour d'une table avec la population pour préparer les Etats-généraux... sinon personne n'aura rien à répondre à ce que dira Sarko !

5.Posté par datinic le 20/03/2009 09:37
on parle encore des injustices de l'époque coloniale, les monopoles.. nous n'avons pas des monopoles à la réunion, c'est fini, reveillez vous ...!!! Il n'y a plus aucun secteur de monopole, sauf qu'ils ne sont pas nombreux.. mais c'est un petit marché qui ne permet pas d'avoir des dizaines des fournisseurs... et les petits font plus augmenter des prix que les grands...
Il faut compendre une fois pour tout que le prix ici depende du transport (qu'est enorm) et la Taxe d'outre mer....
Est ce que ces mecs pensent vraiment que une marché ou 100 fournisseurs importent 100 visses c'est moins cher que 3 fournisseurs qui importent chaqu'un 1000 ???
Ensuite, s'ils pensent qu'ils peuvent faire mieux ils ont que à ouvrir une boite de faire de la concurrence . Nous avons bien compris que cela ne change pas grande chose avec l'arrivage de Leclerc....
ça sera mieux que tout le monde se met au travail que de perturber des autres...

6.Posté par darkalliance le 20/03/2009 09:49
J'ai trouvé un monopole ! celui des cumulards de mandats. Regardez par exemple celui de Chat Marron .... Édifiant !

7.Posté par phyllie le 20/03/2009 10:42
Le parti communiste français possède son syndicat, la CGT qui avance à peine masqué derrière le Cospar.
Les clowns se servent de la problématique des prix pour récupérer à leurs comptes ce mouvement et trouver un pseudo assentiment autour cette problématique prix, à défaut d'une légitimité.
Par ailleurs, puisque nous on parlons de légitimité, soyons un peu sérieux.: Sur les 485 000 personnes en âge de travailler à la Réunion vous en rassembler 2000 voire 5000 vous n'êtes pas représentatif et encore moins légitime. Si cela était le cas, le parti communiste français serait au pouvoir.
Nous parlons bien d'un rassemblement d'individus, des "veuves de la fanfare municipale" ou de "l'amicale de la triplette tropézienne". Mais en aucun cas de représentants de la volonté de la population.
La population a un problème de pouvoir d'achat, elle ne souhaite pas voir le drapeau rouge flotter sur la marmite à riz.
La réunion est déjà beaucoup trop dans le rouge, il suffit !!!

8.Posté par bertel le 20/03/2009 11:59
7. Posté par phyllie le 20/03/2009 10:42
"La population a un problème de pouvoir d'achat, elle ne souhaite pas voir le drapeau rouge flotter sur la marmite à riz. "


Joliment dit ! Bravo !

bertel

9.Posté par babouk le 20/03/2009 12:26
"mettre fin à une des plus grandes injustices de l’époque coloniale: le monopole détenu par quelques familles, soutenu par tous les partis politiques locaux depuis des décennies, et entretenu par tous les gouvernements successifs."
Alors là je suispleinement d'accord avec cette analyse. Tt le monde le sait et tt le monde se la ferme....et regarde ailleurs quadune poigné de familles se font une fortune depuis des années....je n'ai rien contre les fortunes....mais quand elle se fait sur le dos des plus pauvres..quand des Milliers de compatriotes se retrouvent chaque fin de mois sans le sou même en bouffant que les plus bas prix...il y a là quelques choses qui n'est pas "republicain".
Et quand en plus ces memes familles fortunés refusent de mettre quelques euros sur la table des négociations histoire de soulager l'effet de la crise sur les plus pauvres d'entre nous...
Et quand en plus le prefet Nicolas maccionni envoie sa garde présidentielle proteger ces memes familles...ou leurs enseignes...
Là ce n'est plus la republique! ce n'est plus la france!
Ce n'est que la republique des égoistes! la republique des enprofiteurs!

10.Posté par datinic le 20/03/2009 12:28
darkalliance ...
c'est quoi cette histoire avec le chat marron .. je comprends que dalle .. j'avoue je suis blonde mais la ....

11.Posté par darkalliance le 20/03/2009 13:32
@ datinic : tape 'marron' ou 'marronage' dans google ... : tu trouveras réponse à ta question. (Se référer ensuite à l'histoire de la REUNION)

12.Posté par Trouillomètre au maximum le 20/03/2009 14:33
Ce ne sont pas les commerces, la SRPP ou autres qu'il faut bloquer. Il faut manifester auprès de ceux qui ont un pouvoir législatif (direct ou indirect) : Vos parlementaires et le préfet.
C'est au niveau législatif qu'il faut agir. Encore faut-il savoir quoi demander : il faut casser les monopoles et mettre en place une vraie concurrence.
Quand il y a une mauvaise herbe dans le potager, on la déterre et on la jette avec la racine. Si vous préférez couper la tige, elle repoussera éternellement.
Essayez d'arrêter un "pied cassis" vous verrez ...
Ici les gros "pieds cassis" sont Caillé, Vindémia ex Chateauvieux, Ravate, Hayot, etc ainsi que la masse des touts petits "pieds cassis" qui ont le monopole de la distribution de telle ou telle marchandise.
Lorsqu'on interdira aux entreprises de métropole et d'ailleurs d'avoir un ou des distributeurs exclusifs et que l'on mettra en place des contrôles et des véritables sanctions directes, rapides, pénalisantes, alors il se passera des choses concrètes dans vos portefeuilles. Il se passera aussi des choses au niveau de l'emploi, et des recettes fiscales.

13.Posté par babouk le 20/03/2009 14:38
Oui oui..assez d'accord avec ça trouillometre.....
Kom koi il suffit d'élever un peu le niveau de la discussion..pour s'apercevoir que ce blog peut aller au delà des vieilles inepties et radotage habituel qui n'honore ni la reunion ni la reflexion...

14.Posté par bullitt974 le 20/03/2009 15:05
+1 avec Trouillomètre,
je rajoute qu'avec le Cospar, on ferme les yeux du peuple sur les vraies auteurs des monopoles existant. La Région, le département, la justice se fait complice de la situation actuelle.
Ya un moment ou il faudra se prendre en main et arrêté de croire au messie !



15.Posté par nicolas de launay de la perriere le 20/03/2009 15:09
La problématique des "monopoles", vient du fait que les marques nationales et internationales, confirment l'exclusivité de leur distribution auprès d'un seul contractant... essayer de développer des circuits de distribution concurrents et vous verrez bien ce qui se passera...

C'est bien pour cela qu'il faut substituer aux structures d'importation privées sur certains types de biens et de produits, une structure dotée de fonds publics.. A charge ensuite aux réseaux commerciaux existants, de faire jouer la sacro sainte guerre des prix pour que le quidam consommateur en profite... mais je ne me fais guère d'illusion, sauf à imaginer un encadrement des prix sur le modèle des prix à la pompe.. mais l'on voit bien les limites... ce qui me fait me poser la question, concernant les prix à la pompe, de l'absence d'initiative des services publics compétents, pour dénoncer l'entente sur les prix existants entre les stations services et les pétroliers..

16.Posté par etjosedire le 20/03/2009 15:39
e crains ne pas partager le même vocabulaire. Pour le COSPAR: Communiquer = bloquer des grandes surfaces ? Je ne sais pas s'ils mesurent la popularité de leur démarche. Je crois plutôt qu'ils se sont pris une avoinée en tentant de faire descendre dans la rue le 11 mars le même nombre de mainfestants qu'ils ont eu le 05 mars. Faudrait peut être leur dire que la différence de traitement infligée au préfet d'uen part et à Popol d'autre part a révélé que les dés étaient pipés. Donc aujourd'hui plus personne n'est disposée, à part les alimentaires de service, à emboiter le pas à des gens dont la conception de l'équité est plus que douteuse. En final ils veulent punir ceux qui ne les soutiennent plus en empoisonnant leur vie privée, en les empêchant de faire leurs courses. La seule question: Quand Monsieur le préfet fera t'il cesser cette entrave à l'activité économique et sociale par des revanchards partisans du drapeau rouge et qui tentent par le volume de leur mégaphone de compenser la médiocrité de leur capacité à mobiliser ou à convaincre ?

17.Posté par Tutil le 20/03/2009 15:48
Qu'on arrête de parler des monopoles à la Réunion, nous ne sommes pas dans les Antilles. A part quelques rares familles Gros Blancs propriétaires terriens, la Réunion a permis à bon nombre de gens issus de milieux modestes de faire fortune et de créer des emplois à la Réunion et de toujours y investir. Des familles chinoises, malbaraises et zarabes ont toutes réussi ici par leur travail en partant de rien. Les premiers Ravate et autres Cadjee ne sont pas nés dans la soie que je sache. Les petits boutik chinois ont su (les plus dégourdis) se développer et créer des grandes surfaces qui emploient de nombreux réunionnais et dont l'argent est réinvestis à la Réunion contrairement à Vindemia (Groupe Casino) dont les recettes retournent en Métropole et les Carrefour (Groupe Hayot) qui est un groupe Antillais. Les Grandes surfaces réunionnaises à 100% sont : tous les Magasins U, les Leclerc et une partie des Champion.
Le problème de fond de la Réunion est en fait non pas le pouvoir d'achat (il en découle) mais l'emploi. Si on arrive à augmenter l'emploi les gens auront plus de pouvoir d'achat et cela contribuera à faire baisser les prix grâce à des économies d'échelle.
Si les prix sont élevés c'est surtout à cause du prix du transport mais aussi du fait que le marché réunionnais est petit. Savez-vous qu'il revient moins cher d'importer certains produits de métropole que de les acheter chez les producteurs locaux et cela malgré l'octroi de mer.
Et qu'on arrête de dire que plein de gens se remplissent les poches en particulier dans la grande distribution. Les marges à la Réunion sont bien moins faibles qu'en métropole et la gestion logistique y est bien plus lourde. Gestion et suivi des commandes bateau et avion, stocks importants pour éviter les ruptures (cela a un coût). L'avion n'est pas cher que pour les personnes, le fret marchandises Avion est aussi horriblement cher.
Il serait bon d'exiger de l'Etat une continuité territoriale pour les marchandises comme en Corse, cela réglerait beaucoup de problème.
Essayons chacun selon nos possibilités de faciliter la création d'emploi à la Réunion, l'avenir n'est pas dans les diverses allocations et ne détruisons pas nos outils de travail.Et que les plus aventuriers créent leurs propres emplois.

18.Posté par bullitt974 le 20/03/2009 16:34
Ya de gros monopole et des ententes tacite qui détruise une formation saines des prix sur l'ile qui profiterai a tous ! Ne plus en plus en parlé reviendrait a accepté la fatalité dans laquel on vit même si certain qui se sont enrichit, partis de rien, dans se système, ne feront pas un pas pour amèlioré la situation.
L'être humain est depuis très longtemps une charge pour les entreprises, et non un investissement, ce qui entraine les consequences que l'on connais.
Le problème de cette constatation est qu'elle n'est pas local mais international. Pour remettre l'être humain en investissement, il ne faut pas cherché a modifier le système Réunionnais mais plutôt mondiale.
Bonne chance ;)

19.Posté par Trouillomètre au maximum le 20/03/2009 16:37
à 17. Posté par Tutil le 20/03/2009 15:48

Pardon ? Ils sont partis de rien ? Ah bon ? Cherche un peu de lecture et tu verras si Cadjee est vraiment parti de rien ... Les parents : oui.
Ravate pareil : Regarde bien ce qu'ils possédaient au nord de Bombay ...
De toute façon, on en a rien à faire qu'ils soient partis de zéro de quelque chose ! C'est le résultat qui compte. Il arrive un moment où le plus fort arrive au monopole et profite a fond de cette situation. Ce n'est pas parce que le patron est sorti de la boue qu'on doit le laisser faire. Je te signale que Rockfeller et Vanderbilt avaient très certainement aussi des ancêtres avec la peau de fesse comme toute fortune, ce n'est pas pour ça qu'il faut les laisser en situation de monopole.

20.Posté par babouck le 20/03/2009 18:13
Bien vu et bien dit trouillometre...
Mais tu c kom moi que tes contradicteurs ou sont des idiots - et alors faut il vréman les blamer?- , ou sont de fiéffés hypocrites...alors leur interets est de détourner les regards du grand patronat et des grands distributeurs aidés et soutenus par le prefet et l'état. Ainsi s'en prendront ils tour a tour...aux élus locaux (pas nationaux non...), aux syndicalistes, aux institutions locales (pas nationales, non...) de sorte que jamais au grand jamais un début de changement n'intervienne en cette île...


21.Posté par phyllie le 20/03/2009 18:37
La finalité du système capitaliste est de réaliser des profits pour rémunérer l’actionnaire qui a tenté l’aventure industrielle.
La guerre des prix, de la communication, de la pub, ect ne sont que des outils pour atteindre le stade ultime ; la situation de monopole synonyme de « marges ».
Nous pouvons toujours tenter comme le dit trouillomètre de couper la tête de l’hydre mais elle repoussera.
Nous faisons le constat suivant, les lois qui gèrent les relations commerciales venant de métropole ne sont pas adaptées à l’économie d’une île. Il faut prendre en compte cette spécificité. La protection du marché par l’octroi de mer est une aberration économique car si cette mesure peut être efficace dans un premier temps pour une industrie naissante, il faut impérativement lever ce type de protectionnisme dés que l’industrie arrive en phase de maturité. Dans le cas contraire nous enfermons cette industrie dans l’assistanat, et celle-ci se révèle incapable d’affronter la concurrence. C’est le cas de l’économie d’une île comme la Réunion.
Par ailleurs, nous constatons que Nicolas de Launay soulève une fois de plus une idée intéressante pour pallier aux effets pervers des monopoles. Cependant créer une structure d’importation dotée de fonds publics ne me semble pas approprié. Ce n’est pas le rôle de l’Etat, c’est plutôt le rôle du secteur privé. Par ailleurs, nous avons Air austral dans ce type de montage, il me semble. Je ne vois pas beaucoup de différence versus une Compagnie privée.
Dans l’idée de Nicolas, je conserverai l’idée du rôle de l’Etat.
La population d’un Dom est fragilisé par l’insularité, l’Etat doit la surprotéger des PROFITS DE PREDATION qui sont dénoncés dans ces pages.
Les prix doivent en mon sens être encadrés. Des marges doivent être établies et fixée entre l’importateur et le distributeur. Mais surtout les prix servant de base à la fixation des marges des uns et des autres doivent être réalisés en NET/NET (4fois net pour les pro du métier).
Dans le cas contraire vous aurez la situation tahitienne des PPN avec possibilité de surfacturation et rétrocession de marges, de ristournes de budget ect ect.
Voilà en mon sens une piste sérieuse à étudier.

22.Posté par nicolas de launay de la perriere le 20/03/2009 21:47
la nécessité d'avoir l'argent public via l'Etat ou émanation de celle-ci, reviendrait à reconsidérer dans les DOM, les missions de service public..c'est bien là mon cheval de bataille depuis au moins deux ans que j'interviens en tant que ndldlp ou nicolas de louest.. sur des territoires isolés géographiquement ou non rattaché territorialement à la Mère Patrie, on ne peut laisser le capital privé instaurer les règles qui lui conviennent, avec l'aval de l'Etat qui se défausse ainsi par facilité..
On ne peut organiser vis à vis de l'extérieur un territoire domien comme on organise l'ensemble du territoire national.. C'est pour ça que l'Etat doit par tout moyen maintenant que la crise est là, reprendre la main sur les importations de denrées alimentaires et rééquilibrer les importations par rapport à la production locale quand cela est possible, avec l'appui des établissements publics créés pour aider à la production locale (chambre d'agriculture, cci).

Le privé a réussi à faire en sorte que la Réunion rattrape un certain niveau de sous développement, à l'Etat d'enfoncer le clou et de réorienter, de reviser, certains principes et dogmes qui ont démontré leurs limites.

L'Etat pourra ainsi réguler les marges des importateurs et des réseaux de commercialisation.

Pour terminer, si les entreprises comptabilisaient comme je m'évertue à l'écrire, les exonérations fiscales et sociales dans leur haut de leur bilan, l'Etat pourrait ainsi prendre la main ou s'inviter au tour de table des actionnaires de certaines entreprises à l'activité stratégique (alimentation, énergie, btp) sans que cela lui coûte le moindre sou... Il y a en effet quelque chose d'irresponsable à ne pas avoir un droit de regard voire de contrôle plus important qu'il ne l'est aujourd'hui, dans des entreprises dont l'activité est "garantie" pérenne dans le temps.. Imaginez un jour que les capitaux privés de la grande distribution se fasse la malle...(assez irréaliste mais l'exemple de patrons voyous qui ont délocalisé sauvagement en mettant les salariés devant le fait accompli, ça existe!)

Mais ça finira un jour par rentrer dans l'esprit de quelques décideurs politiques...à force de me réécrire sur ce sujet..

23.Posté par nicolas de launay de la perriere le 20/03/2009 21:49
Tutil, sauf erreur de ma part, la continuité territoriale en Corse ne concerne que les personnes..sinon peux tu nous fournir des éléments plus précis quand à la continuité économique que tu évoques, sachant qu'en 2008 il y eut des mouvements citoyens en Corse pour dénoncer le niveau de la vie qu'il croyait (à tort étant donné la situation des DOM) le plus cher de France..

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales