Politique

Le Conseil général n'entend pas remettre en cause le dispositif "chèque marmaille"


Le Conseil général n'entend pas remettre en cause le dispositif "chèque marmaille"
En parallèle de discussions entamées entre des manifestants soutenus par la FDPE (Fédération Départementale de la Petite Enfance) et la conseillère générale, Pascaline Chéreau-Némazine, le groupe Objectif Réunion et apparentés a déposé ce matin, lors de l'assemblée plénière du Conseil général, une motion portant sur le "chèque marmaille", et plus globalement sur l'inquiétude soulevée par certaines structures de la petite enfance.

Nassimah Dindar a d'abord admis l'idée qu'une réflexion autour du "chèque marmaille" devait être engagée pour faciliter le dispositif. Elle a d'ailleurs expliqué que l'année prochaine, le chèque sera donné directement aux parents pour payer les crèches, "on gagnera en temps et en lisibilité", a-t-elle indiqué.

Toutefois, la présidente a souhaité rappeler les responsabilités de chacun en pointant clairement du doigt les maires. "Je dois rappeler ce que dit la loi. Aux maires d'assurer le mode d'accueil des enfants de 0 à 6 ans. Il appartient aussi aux communes de mettre en place les structures nécessaires. Au Conseil général l'obligation de donner les agréments aux assistants maternels (…) Ne faisons pas croire aux gens qu'ils vont perdre leur emploi. 6,5 millions d'euros apparaissent dans ce budget primitif 2013 pour aider les parents et les communes", a-t-elle expliqué.

Quant aux manifestants actuellement devant les grilles du Palais de la Source, "M. Nages, président de la FDPE, porte une délégation. Il est lui même gestionnaire de sept crèches. Je vous propose de voir les documents ici, dans nos services, et de voir la réalité, la structuration de toutes les crèches. Je veux que ce soit les parents qui soient aidés. En 2011, le Conseil général a payé aux crèches 4,9 millions d'euros,, et en 2012, 7,7 millions d'euros", indique Nassimah Dindar.

Ibrahim Dindar a enfin précisé que si le dispositif "chèque marmaille" peut faire l'objet d'un bilan, bien que très récent, "je ne crois pas que l'on puisse mettre en doute son efficacité".
Mercredi 12 Décembre 2012 - 11:56
Lu 1159 fois




1.Posté par La solution le 12/12/2012 11:33
Instaurer un salaire parental, pour le parent, mère ou père, qui ne travaille pas et qui élève ses enfants.

Que des avantages : pour les enfants, pour le chômage, pour le budget de l’État et des collectivités...

2.Posté par Le Corbeau le 12/12/2012 11:56
CHEQUE " MARMAILLE "

Qu'est-ce que c'est que ça? C'est- t -y que votre vocabulaire est bien pauvre ? Pensez à ceux qui ne comprennent cette expression. Merci.

3.Posté par noe le 12/12/2012 12:45
Je demande la suppression de ce type de chèque ...
Les parents qui ont fait des enfants doivent savoir les éduquer , nourrir sans chèque qui engendrent le vice si on y prend garde ...

4.Posté par pseudo jetable le 12/12/2012 14:01
Les problèmes de l’arast a commencé de la même manière, les conseillers généraux qui sont aussi pour la plupart maire ont décidé de supprimer le financement direct de l’accompagnement des bénéficiaires du RMI pour le transférer aux communes sous l’appellation « contrat de coopération communal ». Charge aux communes de conventionner avec l’arast en fonction des besoins, une vraie tirelire pour les maires qui ont utilisé ce financement pour les associations para municipales en renvoyant la responsabilité de la perte de millions d’€ sur le dos du CG. Oubliant au passage leurs casquette au CG.
Pour la petite enfance, les jeux sont faits, une fois de plus ces maires conseillers généraux favoriseront les crèches municipales et les miettes iront aux autres proches du pouvoir communal. D’après les différents articles en ligne ibrahim dindar ne devrait pas tarder à dire que les responsables de crèche sont trop payés ou que le taux d’encadrement de nos gamins est trop élevé. Alors que des textes fixent cet encadrement. Le plus risible est de voir nos fameux zélus voter une orientation en tant que conseiller général et ne pas le mettre en application dans leur commune une fois de plus.
Pour l’aide a domicile c’était pire ces mêmes zélus demandaient tout simplement que la participation des personnes âgées soit augmenté pour arrivée a terme au taux CNAV qu’ils n’ont jamais respecté. Il fallait demander aux personnes âgées plus de 2€ de participation par heure d’intervention quand ils sont sensé connaître le niveau des retraites à la réunion.
a quand un chéque pour la garde de notre noe???

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales