Politique

Le Conseil général adopte deux motions pour "l'égalité réelle"

A la demande du Crefom (Conseil représentatif des Français d’Outre-Mer ), le Conseil général a adopté deux motions "historiques" pour aller vers "l'égalité réelle" pour les Réunionnais: la suppression du mot "race" de la Constitution et la mise en place d'un plan de mesure du chômage et de la pauvreté par rapport aux données de la métropole. Voici le communiqué du Crefom:


Le Conseil général adopte deux motions pour "l'égalité réelle"
"Le Conseil Général de La Réunion, réuni en session plénière, vient d’adopter deux motions historiques. L’une demande la suppression du mot « race » dans la Constitution. L’autre propose la mise en place d’un plan mesurable (ou d’un échéancier) pour tendre vers une égalité réelle économique et sociale entre les Outre-Mer, La Réunion en particulier, et le reste de la nation conformément à la convention signée le 10 juin dernier avec le Conseil Représentatif des Français d’Outre-Mer (CREFOM).

Dans une première motion adoptée par le Conseil Général, les élus "soutiennent la demande exprimée par le CREFOM pour la mise en place d’un plan mesurable et programmé dans le temps, pour atteindre un objectif simple et équitable :


-Même taux de chômage, même revenu par habitant,
-Même taux de pauvreté, même situation quant au logement et aux questions sanitaires en Outre-Mer que la moyenne nationale.» Plan qui a obtenu l’accord de principe du Président Hollande.

Ils demandent aussi « la prise en compte des spécificités de chacune des régions d’Outre-Mer dans la définition et la mise en œuvre de ces mesures. "

Par ailleurs, dans une deuxième motion, « les élus du Conseil Général considérant que la suppression du mot "race" ne saurait évidemment supprimer le racisme mais marquerait de manière forte et symbolique, l’unité du peuple français, dont l’affirmation est plus que jamais nécessaire», soutiennent la demande exprimée par le CREFOM pour la suppression du mot « race » dans la Constitution et demandent aux parlementaires réunionnais de proposer ou soutenir tout projet de loi ou toute initiative s’inscrivant dans cet objectif.

Patrick Karam, président du CREFOM adresse ses plus chaleureux remerciements à la présidente du Conseil Général de la Réunion, Nassimah Dindar, et à tous les conseillers généraux réunionnais qui sont ainsi les premiers à engager la marche vers l’égalité réelle.

Ces premières pierres posées par le Conseil Général de La Réunion, en présence des représentants du CREFOM Réunion et de son délégué régional, Richel Sacri, seront déclinées dans l’ensemble des collectivités ultramarines et dans l’hexagone afin d’engager les Outre-Mer dans une véritable révolution, plus de 70 ans après la départementalisation.

Renouer avec l’idéal républicain de l’égalité des citoyens par-delà les territoires de France, assurer l’unité symbolique de la Nation, telles sont les aspirations partagées par le CREFOM et le Conseil Général de La Réunion à travers ces premières mesures de mise en œuvre conventionnelle."
Samedi 21 Juin 2014 - 10:28
.
Lu 1088 fois




1.Posté par noe le 21/06/2014 13:20
"L'égalité" homme-femme ... un vaste débat !
-en poids ?
-en taille?
-en salaire ?
-en force ?
-en congé de maternité ?
-en droit du travail ? en droit tout simplement ?

La femme est l'égale de l'homme en DROIT !!!!

Il est vrai que nous sommes depuis des lustres , des machos .... jadis , c'est l'homme qui travaillait , qui emmenait à bouffer .... la femme faisait le ménage , élevait les enfants, cuisinait et était même l'objet du repos du guerrier qui se dévidait la prostate avant de s'endormir en ronflant ...
De plus tout est fait pour montrer la supériorité de l'homme : religion , Dieu (masculin), droit de vote , pas de liberté de s'habiller ..... tj enfermée et donnée à un "mari" souvent trop vieux mais qui payait bien les parents ...

2.Posté par nicolas de launay de la perriere le 21/06/2014 14:37
Quelle connerie !! Halte au parasitage !

3.Posté par martinebonbois le 21/06/2014 16:56
ça marche aussi si on enlève religion ça marche aussi. " les élus du Conseil Général considérant que la suppression du mot "religion" ne saurait évidemment supprimer l'antisémitisme, islamophobie, et la christianophobie, mais marquerait de manière forte et symbolique, l’unité du peuple français, dont l’affirmation est plus que jamais nécessaire"

pour marquer notre unité, c'est ce genre de bouffon qu'il faudrait supprimer

4.Posté par Isabelle le 21/06/2014 17:59 (depuis mobile)
A chaque fois que des élus ou organisations feront un pas pour nos intérêts il y aura toujours des critiques mal fondé! Il est enfin temps que les choses dépassent c réflexions dignes de certains zozos égocentriques! Merci à ces élus de nous entendre

5.Posté par patou le 21/06/2014 18:39
Copinage du conseil général avec Karam pour une construction d'une à grande vitesse qui ne mène nul part ! simple manœuvre .........................

Karam candidat?

6.Posté par observateur le 21/06/2014 19:06
N DINDAR avant de jouer à la plus grande humaniste du siécle , pourrait déjà mettre en pratique ce principe d'égalité dans la collectivité départementale ; car en matière de politique de ressources humaines le favoritisme politicien ou autre, en est le fondement - petit rappel la lettre de son DGA ! sa perception de l'égalité est pour le moins sélective - il ne fait bon de ne pas partager son orientation politique!! le prix à payer est élevé, mais bon c'est le prix de la liberté !

7.Posté par TiRouz le 21/06/2014 19:45
Les dirigeants du Conseil général ne manquent pas de culot quand ils exigent du gouvernement le même taux de chômage à la Réunion qu'en France, eux qui sont à l'origine des 1200 licenciements salariées de l'ARAST et eux qui soutiennent toutes les lois permettant aux patrons de licencier plus facilement.

Quelle bande d'hypocrites !

8.Posté par kafir le 22/06/2014 01:28
source bondamanjak

Lors d’un récent séjour (11juin 2014) à l’île de La #Réunion Patrick #Karam le président du #CREFOM déclarait fièrement que le Conseil Représentatif des Français d’Outre Mer est un « lobby apolitique » et une « maison pour l’ensemble de l’Outre-Mer ». Et de surenchérir « Une personne qui entre au CREFOM perd son identité politique et elle ne prend pas le pas sur l’intérêt général ». Pourtant hier, soit 10 jours après ces belles paroles, on pouvait noter que ce groupuscule (moins de 370 fans sur sa page Facebook) était reçu par…Nicolas #Sarkozy. Hasard ? On n’ose pas le croire. Pourtant, « Une personne qui entre au CREFOM perd son identité politique et elle ne prend pas le pas sur l’intérêt général » A quoi servait donc cette rencontre ? Le CREFOM a besoin de ĺ’ancien Président de la République ou ce dernier a besoin du CREFOM pour ses prochains objectifs électoraux ? Bonnes questions.
Aussi Patrick Karam membre de l’#UMP envisagerait-il un énième hold-up pour maîtriser une communauté domienne en panne depuis au moins trois décennies ? On peut l’affirmer sans se tromper. Car effectivement cette communauté est dans errance durable qui l’empêche de prospérer où elle vit.
Le CREFOM est une vaste et nouvelle supercherie. Pour preuve, ces deux photos ne figurent pas à ce jour sur la page Facebook du CREFOM…hum hum…sans commentaire mais comment taire ?
kafir

9.Posté par marie le 22/06/2014 13:55
Décidément les Antillais ne veulent pas être présenter par Karam !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales