Blog de Pierrot

Le Conseil départemental aurait-il volé les terrains de nombre de familles réunionnaises ?

Mardi 25 Août 2015 - 18:35

Erik Terquem dénonce aujourd'hui sur Zinfos certaines prescriptions trentenaires faites par des notaires de la Réunion. Un article très intéressant, à lire absolument, même s'il est un peu long.

Un passage a particulièrement retenu mon attention : "Je dis qu’à partir du moment où on ne nous donne pas accès à ces registres comme le font les Archives départementales qui dépendent du Conseil départemental, il y a forcément un problème. J’ai bien ma petite idée sur ce problème. Ceux qui ont la main dans le pot de confiture et ceux qui voudraient les y mettre n'ont certainement pas intérêt à ce que je puisse aboutir dans mes investigations".

Erik Terquem ne le dit pas clairement, mais si je comprends bien, le Conseil départemental refuserait l'accès à un certain nombre de registres qui seuls, permettraient de constituer la preuve de la propriété de nombre de familles réunionnaises sur d'immenses terrains dont ils auraient été dépouillés, grâce à la complicité de quelques notaires véreux? Et selon Erik Terquem, "certains" -comprenez le Conseil départemental, auraient les doigts recouverts de confiture volée?

Qu'est-ce à dire? Que le Conseil départemental aurait pu par le passé déposséder certaines familles de terrains et qu'il n'a pas du tout envie qu'on puisse aujourd'hui en apporter la preuve?

Une seule façon de couper court à ces méchantes accusations... Que Nassimah Dindar autorise ces familles et tous les notaires de l'ile à consulter ces registres... Pourquoi s'y refuse-t-elle?
Pierrot Dupuy
Lu 3634 fois



1.Posté par Mwa la pa di le 25/08/2015 19:46

Depuis quand les données du département sont elles privées ? Ce sont des documents publics !

2.Posté par Mwa la pa di le 25/08/2015 19:55

Il est fort probable Pierrot que la Région n'aurait pas rétrocédé les terrains pris durant les travaux de la route des tamarins. Une expropriation avec vente et rétrocession d'une partie devait être engagée. Cela a t il été fait ? Pose toi la question

3.Posté par JORI le 25/08/2015 23:06

Qui parie avec moi que ces registres du conseil départemental ont disparu ou vont l'être sous peu!!.

4.Posté par li le 25/08/2015 23:41

Et beh ils n ont qu a faire un sit in devant les archives!
Et profitons en pour faire voltiger tous ces notaires qui se comportent tels des notables d antan. A classer dans la meme categorie que les "deux trois certains"enseignants, les medecins hospitaliers, certains medecins specialistes et les juges. C est que ceux la sont en haut du palier, ceux la savent tout et surtout ceux la ne sauraient etre remis en cause- les intouchables version reunion-

5.Posté par Zeb BULO le 26/08/2015 00:34

@4. Un étrange incendie va-t-il ravager les archives départementales ?

6.Posté par Pj le 26/08/2015 00:40

Si ce sont des documents administratifs, il peut saisir la CADA.

7.Posté par ALAIN DIMITRI le 26/08/2015 11:32

pour les voleurs en col blanc la loi n 'existe pas malgré qu'ils devraient êtres tous en prison

8.Posté par AKOZ le 26/08/2015 16:09

Réunionnais, Réunionnaises, REVEILLONS-NOUS !

9.Posté par Choupette le 26/08/2015 19:01

Oui, oui et oui.

Ma propre famille en a fait les frais. Héritiers d'un grand terrain à Fleurimont, ils en ont été dépossédés pour la construction de logements par ... le Département.

Maintenant, ils habitent à proximité de leur terrain, dans des appartements sociaux. Un mien cousin qui est resté sur place a été éjecté de la petite case qu'il s'était construite.

Case condamnée par le Département avec ordre de ne pas y mettre les pieds. C'est le seul qui reste sur le terrain. Quand il partira, le terrai appartiendra complètement au ... Département.

Chose étonnante, ils reçoivent du courrier leur demandant de se faire connaître pour toucher 50 euros chacun.

Il y aurait aussi à redire sur les méthodes mafieuses d'un certain employé de la Mairie, il y a plusieurs dizaines d'années de cela (1950-1960).

Il se faisait remettre les actes notariés de propriétaires illettrés qui lui avaient emprunté de l'argent. Et il gardait les actes, même les dettes payées.

Maintenant, pour récupérer leurs biens, ces personnes ont beau aller frapper à sa porte. "Il ne sait plus ou le papier se trouve".

Le crime profite bien à quelqu'un. Et cela concerne le terrain de Fleurimont, justement.

10.Posté par Dignité le 26/08/2015 19:47

Les notaires, parlons en.

En matière de terrains en indivision, dés qu'un indivisaire ( un héritier) veut vendre sa quote-part à un étranger à l'indivision , le notaire est obligé de consulter les autres indivisaires pour leur permettre d'exercer un droit de préemption que leur accorde la loi.
J'en connais un installé dans l'EST qui s'assoit carrément sur cette obligation lorsqu'il s'agit de familles pauvres peu informées de la protection que leur apporte la loi.

11.Posté par Que faire? le 28/08/2015 05:42

Notaires et dindar même combat : money, money and money !!!

12.Posté par ROBERT le 31/08/2015 21:11

On attend avec impatience votre réponse Mme DINDAR, je crois que bientôt ça va peter.

13.Posté par Kep le 02/09/2015 11:53

Je comprends pour ma part que M. Terquem dénonce certaines études notariales et parle des registres de notaires qui sont conservés dans les études, au lieu d'être versés aux archives départementales.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter