Economie

Le Comité d’orientation stratégique du tourisme fixe de nouveaux objectifs

La Préfecture fait, dans un communiqué, le point sur la réunion du Comité d’orientation stratégique du tourisme qui s'est tenu ce jour en préfecture:


Le Comité d’orientation stratégique du tourisme fixe de nouveaux objectifs
Le COST, ce comité, qui réunit le Préfet, le Président du conseil régional et la Présidente du conseil général, avec la participation de la présidente d’Ile Réunion Tourisme, l’IRT assurant par ailleurs le secrétariat a pour objet d’identifier et de suivre la mise en oeuvre de projets jugés prioritaires pour l’attractivité touristique de l’île.

Il s’agit de la seconde réunion en formation plénière, le premier COST ayant eu lieu en octobre dernier.

Point d’étape sur les plans d’action portant sur les projets validés lors du COST d’octobre dernier

- La rénovation des gîtes publics et la reconstruction des 3 gîtes les plus emblématiques (Volcan, Bélouve, Piton des neiges) qui sont dans un état incompatible avec les ambitions de l’île. Les gîtes publics occupent une position stratégique dans l’espace naturel et doivent contribuer à l’effort de modernisation de l’offre touristique. Pour y parvenir un saut qualitatif est indispensable pour répondre aux attentes des clientèles résidentes et extérieures.

- La création de bassins de baignade : il s’agit de développer les possibilités d’activités balnéaires au delà des zones au delà des plages coralliennes. La démarche porte sur les bassins existants et sur les bassins à créer sur tout le pourtour de l’île.

- L’amélioration des accès au coeur habité du parc (Mafate). Les enjeux de développement des accès ont été pris en compte au regard de l’attractivité de la zone.

- Le renforcement du réseau des sentiers de randonnées, en particulier sur le littoral (sentier du tour de l’île) et dans les liaisons Hauts/bas. Les senties balisés sont le point d’appui de construction de l’image nature de la destination.

En parallèle de ces actions, un travail a été mené pour quantifier le besoin en ingénierie, et sécuriser la mise en oeuvre dans des délais raisonnables, de ces projets. Ils sont effectivement complexes, et nécessitent une forte capacité de pilotage. Au delà de la mobilisation de ressources internes aux deux collectivités, une enveloppe de 500 000€ a été validée par les partenaires pour mobiliser des équipes de conducteurs de travaux.

Les nouveaux projets qui ont été validés :

- Renforcer l’attractivité de l’île par des produits à forte notoriété dans les domaines sportifs et culturels : il s’agit de créer ou soutenir des évènements à vocation internationale et en faire leur promotion/communication dans le domaine sportif et culturel :
   - Triathlon Iron-man ;
   - Course « îles Vanille » en voiliers ;
   - Station d’entraînement de montagne à l’ultra-trail ;
   - Troupe de danse emblématique.

- Améliorer la signalisation touristique : non seulement la signalétique classique qui par son esthétique, contribue à la mise en valeur des sites, mais également la signalisation numérique qui s’appuie sur les réseaux sociaux et permet d’apporter une information et du contenu avec de multiples services (langues étrangères, …) à un moindre coût.

- Travailler à un projet d’écolodge en montagne : les acteurs sont convaincus de l’intérêt de développer des écolodges, produits d’images pour la destination.
Mardi 29 Janvier 2013 - 17:43
Lu 1591 fois




1.Posté par Jeff le 29/01/2013 17:03
0,10% nous suffirait, sachant que le nombre de touristes dans le monde a franchi pour la première fois, en 2012, la barre du milliard, en hausse de 4% sur un an, en dépit d'un contexte généralisé "d'instabilité économique", a annoncé mardi l'Organisation mondiale du tourisme (OMT).

2.Posté par charte du parc le 29/01/2013 17:30
les ecolodges doivent etre implanté en dehors du coeur naturel du parc.

Comment oser construire un hotel avec les voies d'acces et le trafic du ravitaillement et a coté de ca enculer les mouches sur les "zones de naturalité preservée " en pipotant sur la surfrequentation de l'homme. Faut arreter de delirer.


3.Posté par fan de maitre eolas le 29/01/2013 17:37
qui dit "amenagement de bassin pour la baignade"

dit

"responsabilité des collectivités engagées"



ca fait vraiment rigoler de lire ce genre de connerie alors qu'a coté de ca les mairies copient sur thierry Robert qui interdit la baignade sur tout le littoral. Le maitre nageur du bassin de grand anse est resté en poste ... moins d'un mois. Pas de MNS a Manapany. La mairie de st Paul a servi de larbin à la prefecture pour le "risque requin" et on voit deja se profiler le "risque glissade", "risque mycose" le "risque caca" le "risque meduse".


4.Posté par John Galt le 29/01/2013 18:27
dieu que c'est beau l'hyper interventionnisme soviétique ça fait plus de 30 ans que ça dure je serais juste curieux de savoir qui sont les illustres crétins que l'on retrouve dans ce comité inutile si l'on voudrait faire les choses ça se saurait

5.Posté par Tourisme mdr le 29/01/2013 19:04
Il y a 2 semaines à gillot à bord du 777 d'air austral, on a attendu après l'arrivée au parkin 10 minutes que le monsieur qui a la clé de la passerelle arrive. Excuse = nous avions 15 minutes d'avance!
Hier (oui désole je voyage beaucoup) sur l atr72 à l arrivé nous avons attendu pareil plus de 10 minutes le bus pour finir par y aller à pieds entre le parking avion et le terminal. Pas d'autres avions en même temps juste des comparent en sale arrivée qui tournaient un film.
Arrêtez donc de parler d'aéroport international ou de tourisme par pitié !
J'ai connu des aéroclubs plus organisés !

Par ailleurs regardez les gîtes ouverts la nuit des réveillons de Noël et St. Sylvestre, même pas 20%, le touriste qui fail l'erreur de venir sur la période des fêtes est supposé dormir ou ces deux nuits la ?

Et j'en passe, cette île n'a rien de touristique dans sa gestion et sa stratégie !

6.Posté par Le comte de Visnelda le 29/01/2013 19:32
Un bassin taillé dans de la roche volcanique ou l'on respirerait ,a l'abri des 40 emes rugissants,les effluves salées des baleines oisives des 7 mers .Et où l'on se laisserait flotter,baignant dans le sulfur pourpre des oursins de la mort ,

7.Posté par Caton2 le 29/01/2013 19:57
"Les acteurs sont convaincus de l’intérêt de développer des écolodges, produits d’images pour la destination."
Quel jargon pour dire une connerie! Comme si un écolodge était destiné à être un produit d'image! Avant de penser à l'image, il faudrait d'abord penser à bien recevoir les gens et à leur proposer une offre touristique attractive. Il ne faut pas se cacher qu'en matière de faune, la Réunion est un désert! Faire 11 heures de vol pour parcourir des sentiers botaniques, ça va attirer le touriste! Rien à voir avec l'Afrique ou l'Asie!
Alors il va falloir sérieusement cogiter et pas seulement proposer le risible programme suivant:
Triathlon Iron-man ; Course « îles Vanille » en voiliers ; Station d’entraînement de montagne à l’ultra-trail ; Troupe de danse emblématique (sic).
C'est sûr qu'avec ça la destination Réunion va cartonner!!!

8.Posté par titi le 29/01/2013 20:45
il faut arrêter de faire des plan pour les copains. Ce tourisme nous est étranger. Ce plan montre juste que l'on veut contrôler ce potentiel business taillé sur mesure pour quelques copains.

9.Posté par ndldlp le 29/01/2013 22:43
c'est mami jacqueline qui a glissé ses troupes de choc?? pates jaunes ??

allez les dugland, virez moi tout ça !

c'est pas possible que le Préfet ne dégomme pas ses commissions bidons..IRT, ile vanilles, OTI, OTM, ...

10.Posté par Un touriste sur son ile le 29/01/2013 20:58
Pourquoi reproduire les mêmes idées depuis plus de 10 ans

Ces mêmes idées qui ne servent pas le tourisme sauf a vouloir sciemment le desservir

Il faut une Industrie du Tourisme et non pas des touristes au tourisme


11.Posté par la reunion n'est pas sous une coupe le 30/01/2013 07:06
l'adhesion de la charte du parc national dans ces projets confirme que ses détracteurs racontent des salades avec leurs histoires de "mettre la réunion sous une coupe". Il y a beaucoup d'investisseurs qui attendent les ecologes et leur logistique haut de gamme.

12.Posté par Un Réunionnais voyageur le 30/01/2013 07:38
@10

Tout à fait d'accord avec vous...

Tant que nos têtes pensantes du COST n'auront pas compris que pour développer le tourisme à la Réunion, il est impératif pour diriger cette activité, de mettre des H/F qui viennent d'ailleurs avec des idées innovantes, des objectifs à atteindre et des obligations de résultats ,...

Les mêmes causes produisant les mêmes effets,... rien ne changera quelle que soit l'étiquette politique de nos dirigeants qui pour des raisons de copinage voir plus (...) reproduisent les mêmes erreurs depuis des décennies !!!

13.Posté par John Galt le 30/01/2013 08:37
reproduisent les mêmes erreurs depuis des décennies !!!

ceci n'est qu'un euphémisme de le dire en travaillant seul dans mon coin j'ai fini par comprendre que l'on avait rien a attendre de ces pignoufs accapareurs sauf pour vous mettre des battons dans les roues quand certains thénardiers confondent intérêts personnel et corruption merdique pour pondre des étrons d'architecture comme le Diana Dea Lodge je passerais les gouts et les couleurs mais ce genre de machin est tout sauf un lodge mais c'est vrai on aime bien utiliser des mots à la mode sans connaitre leur véritable signification car ou est l'intégration de l'architecture insipide bon même si l'on constate que l'autosatisfaction dans tripadvisor satisfera les gogos aventureux il n'en demeure pas moins que l'on est loin des standards internationaux question Lodge pour un truc perdu au trou du cul de monde et c'est avec ce genre de machin que l'on espère relancer le tourisme faudrait qu'ils s'informent juste pour voir de ce qui ce passe en Nouvelle Zélande pourtant un pays hyper écologique mais c'est vrai aussi il y a des gens qui aiment se faire valoir et écraser les initiatives dangereuses des autres mais ça c'est leur protectionnisme puant

14.Posté par JS le 09/09/2016 19:30
Moi, j'aimerais savoir ce qu'il en est de l'Afrique du Sud... du temps de Viraleau Viraplouf, camarade de M. Dupuy, on nous rabâchait que c'était le visa qui posait problème. Aujourd'hui qu'il n'y a plus de visa, je n'ai pas l'impression qu'il y ait beaucoup plus de Sud Afs... et surtout, on n'en parle plus... il parait que l'on va cibler les Chinois et les Indiens... organiser quelques missions bidons...
Par contre, conduire une vraie politique sur du long terme, cela semble trop difficile.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales