Social

Le Collectif et l’Aveca veulent plus qu’une rencontre avec François Fillon

Quelle que soit la décision à laquelle parviendront d’un côté le Collectif des terrassiers, l’Unostra et l’Aveca, et de l’autre, la préfecture, il y aura une mobilisation des artisans, des TPE et des PME du BTP et du transport, le jour de l’arrivée du Premier ministre François Fillon à La Réunion.


Statu quo. Cette fois-ci, il faudra bien plus que des mots et des promesses pour tempérer la détermination du Collectif des terrassiers et de l’Aveca et à un degré moindre, celle de l’Unostra, si l’on se réfère aux propos des représentants des trois associations, recueillis hier soir au sortir de leur réunion à la préfecture, avec Pierre-Henri Maccioni et Jean Ballandras, secrétaire général des Affaires sociales.
 
“Nous n'avons aucune raison d’être satisfaits”, dit Souraya Gangama. “La préfet n’a répondu à aucune de nos revendications”, poursuit le responsable du Collectif des terrassiers. “Cela fait des mois que nous demandons l’extension à La Réunion du plan Co.Rail, initialement prévu pour les Antilles”, ajoute Laurent Boyer, président de l’Aveca.

Le plan Co.Rail nous l’avons expliqué dans un article précédent propose des prêts d’honneur (à taux zéro) aux entreprises. Il permet aussi l’étalement des dettes sociales. Les trois associations souhaitent que le dispositif prenne aussi en compte les différentes caisses sociales (RSI), mais également leurs dettes fiscales.
Après plusieurs mois de discussion avec la préfecture, aucune solution n’a été trouvée.

Avec le départ annoncé du préfet Pierre-Henri Maccioni, et la visite de deux jours de François Fillon, “c’est le moment ou jamais de se faire entendre”, indiquent les trois responsables qui ne sont pas tout à fait d’accord sur la méthode.

Si le Collectif des terrassiers et l’Aveca veut une action significative,l’Unostra -qui a été rejoint sur cette position par l'IPR (Interprofessionnel des transporteurs de La Réunion)- souhaite laisser une marge de manœuvre à la préfecture.

“Pierre-Henri Maccioni a proposé de programmer une rencontre avec le Premier ministre. Nous aurons une réponse d’ici mercredi”, explique Johny Arnechellum, président de l’Unostra. S’il n’y a pas unanimité sur la méthode le Collectif des terrassiers et l’Aveca mènenaient leur action sans l’Unostra, le jour de l’arrivée de François Fillon.

L’Unostra appellerait alors à une mobilisation “plus pacifique” le même jour, et cela avec le soutien de la FER en réunion hier soir à Sainte-Marie. En effet, les transporteurs souhaitent aussi se faire entendre. Hugues Atchy, Joël Mongin, Bernard Caroupaye et les membres de l'IPR diront ce matin de quelle manière ils entendent procéder…
Mardi 7 Juillet 2009 - 07:51
Jismy Ramoudou
Lu 481 fois



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales