Economie

Le Collectif de la microrégion Sud veut mettre le paquet sur Pierrefonds

Le Collectif pour le développement de la microrégion Sud en a assez des miettes laissées aux projets structurants destinés à cette partie de l'île. C'est tout naturellement devant le site emblématique de "cette stagnation" que représente l'aéroport de Pierrefonds que son président, Krishna Damour, a remis sa feuille de route pour un rééquilibrage des polarités.


Le Collectif de la microrégion Sud veut mettre le paquet sur Pierrefonds
Le propos démarre par un constat amer des projets qui sont soit abandonnés soit remis à demain faute de volonté. En matière de pilotage du développement économique, la Région est particulièrement visée par le président du collectif, par ailleurs conseiller d'opposition PCR à Saint-Pierre. "Aujourd’hui, alors que nous avons un sudiste à la tête de la Région, nous constatons un ralentissement pour ne pas dire une stagnation des projets de développement du Sud". Il complète son propos par la manne financière dévolue à l'unique projet de nouvelle route du littoral.

Selon Krishna Damour, avec l'axe routier de la route des Tamarins, la Réunion dispose déjà d'un outil d'irrigation puissant pour la microrégion qu'il défend. La mise au placard du lycée hôtelier de la Petite-Île, l’enterrement de la rocade du Tampon, l'allongement de la piste de Gillot et l’ouverture d'une nouvelle ligne directe à moyen courrier au profit du nord "alors qu’on aurait pu privilégier le sud dans un souci de complémentarité des deux aéroports" font partie des regrets du collectif. Sans détour, il y voit "une logique de développement macrocéphale au profit du nord qui est accélérée par une volonté de favoriser Saint-Denis". Voilà qui est dit.

"Créer un port de débarquement"

Loin de se contenter des critiques, le collectif incite le Conseil général à montrer son engagement entier au sein du conseil d'administration du syndicat mixte de l'aéroport. Les conseillers généraux du sud devraient, selon lui, "manifester leur détermination à la sauvegarde de cet outil par une augmentation de la dotation qui est de l’ordre de 300.000 € actuellement". La même sollicitation est adressée au Conseil régional.

Par ailleurs, "il faut spécialiser cet aéroport vers les vols à moyen courrier. Ainsi, la ligne directe Chenai-Bangkok aurait du être ouverte dans le sud et non dans le nord" charge le président du collectif.

Les insuffisances structurelles de cette microrégion pourraient sauter à en croire Krishna Damour si une complémentarité maritime était sérieusement étudiée. "Je propose l’allongement de la piste de l’aéroport de Pierrefonds vers l’Est, c'est-à-dire vers le Pic du diable pour pouvoir créer à la fois de nouvelles possibilités aériennes mais aussi pour créer un port de débarquement pour le cabotage de pondéreux, de fioul et de ciment,…", ajoute Krishna Damour qui se positionne à la candidature de la présidence du syndicat mixte.

Jeudi 28 Mars 2013 - 11:24
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 748 fois




1.Posté par Le Boss le 28/03/2013 15:09
Commence plutot faire ce que vous avez pas fait depuis 2007. Faire une bonne oposition au conseil municipal. Porter partie civil dans les affaires judiciaire s de la Ville. Metter en place une vrai alternative et faire un travail de fond sur le compte économique de la Ville et de mettre en exergue les pics qui dépassent. Après "na recausé". Pousse coq dans la montée "serve à rien" va.....
Pas de courage et "i veux change le monde"....
Otééééééééééé z'affaire.

2.Posté par GroKafrine le 28/03/2013 15:37
boug la i travay pou le PCR son parti politik la dirige la régyon pendan 12 ans de suite la pa fé rien rente ton kaz don

3.Posté par blabla le 28/03/2013 21:37
Post 1
Le Boss a bien parlé : "Commence plutot faire ce que vous avez pas fait depuis 2007".

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales