Municipales 2014

Le "Cari" appelle les électeurs au sursaut et demande aux jeunes candidats de s'unir

Des "Citoyens Actifs Responsables et Indignés" (CARI), anciens engagés dans la politique de la Réunion, s'expriment sur la campagne des Municipales et appellent "chaque électeur au sursaut!". Voici leur communiqué:


Le "Cari" appelle les électeurs au sursaut et demande aux jeunes candidats de s'unir
"L’éclatement des partis politiques traditionnels a jeté dans la bataille des municipales des candidats habités par la vindicte, revanchards, qui s’affrontent sans retenue, si bien que la question primordiale, à savoir comment financer leurs promesses dans une économie en crise et avec des dotations dont la baisse est programmée, est escamotée.

Le rassemblement de partisans pour applaudir à des discours haineux, équivaut à un abaissement de l’humain, alors que la politique doit rester une matière noble. Cette forme de pollution ajoutée au retour sur la scène, d’élus ayant déjà été condamnés, certains à une peine infâmante telle que la prison ferme, a deux conséquences graves :

-    Portés par le dégout, des électeurs choisissent délibérément l’abstention ( 50 % à St Denis ), ouvrant ainsi des candidats insensibles à la honte, le chemin du pouvoir.

-    La présence aux responsabilités de ces élus, prive la politique d’un apport fécondant. En effet des citoyens dotés d’expérience et de  compétences, se refusent à venir à la politique, pour n’avoir pas à être solidaires ou à s’opposer à ceux qu’ils considèrent  indésirables.

Ferions-nous preuve de responsabilité en laissant notre île être gérée par une majorité d’incompétents parfois avide, et une minorité d’élus potentiels à la hauteur de leurs fonctions mais impuissante ?

Le CARI condamne la banalisation de la faute grave en politique ! L’accès à la fonction publique exige un casier judiciaire vierge. Il doit en être de même pour toute fonction élective !

Et que fait-on de l’obligation d’exemplarité à laquelle tout élu doit être tenu ? Nous appelons chaque électeur au sursaut ! Rebellons-nous !

Affirmons avec force et détermination :

-    Que l’honnêteté, l’intégrité sont des valeurs et des principes fondamentaux  en politique comme ailleurs.
-    Que nous voulons voir traiter les vraies questions de fond qui se posent à la société réunionnaise et française.
-    Que la gestion des affaires communales doit être confiée à des hommes et des femmes compétents, intègres, désintéressés et soucieux du seul intérêt général.

C’est en votant que nous éliminerons les candidats indignes et que nous contribuerons à assainir la vie politique à la Réunion. Votons !

Nous souhaitons passer un message aux jeunes candidats

La Réunion de demain sera ce que ces jeunes qui s’éveillent à la politique et dont certains montrent des dispositions prometteuses, feront d’elle.

S’adressant à eux et tout en leur transmettant ses encouragements, le CARI leur recommande de ne pas s’installer dans les ornières creusées par leurs aînés, pour y mener une guerre qui conduit la Réunion dans l’impasse.

Patientez, votre heure viendra. Si le CARI a votre confiance, il vous aidera à acquérir cette connaissance du passé nécessaire à la construction de l’avenir.
Unissez-vous ! pour donner à la Réunion un grand parti, créé par des Réunionnais pour la Réunion, dans le respect de l’unité de la République.

Il est temps de mettre fin à cette forme de colonage politique, qui consiste à diviser le paysage politique en de multiples parcelles, dont les propriétaires sont les centrales parisiennes en perpétuelle mutation, méconnaissant le contexte local.

Signataires :
Albert Ramassamy ; Marc Gérard ; Paul Hoarau ; Alix Séry ; François Mas ; Jean Chatel."
Jeudi 13 Mars 2014 - 14:35
Lu 894 fois




1.Posté par Pierre VERGEREAU le 13/03/2014 16:06
Permettez moi d'applaudir à deux mains cette attitude ! Enfin , comme d'autres de plus en plus nombreux, est réclamée une politique propre et moralement saine. Votre cari me convient, il est à l'honneur des jeunes et de la République. C'est à nous de sanctionner les élus indélicats en refusant de les soutenir et encore moins de voter pour eux.

2.Posté par ndldlp le 13/03/2014 16:12 (depuis mobile)
Que pense le cari du cas hamilcaro?
que pense le cari de certaines acquisitions foncieres de cette SEM hlm avec comme ancien president un de ses membres...
que pense le cari de cet ancien.haut fonctionnaire qui s est comporté honteusement recemment

3.Posté par Eveilcitoyen 974 le 13/03/2014 16:24
Le groupe local ANTICOR 974 REUNION s’est évertué à envoyer via facebook, cette charte à de nombreux candidats locaux.

4.Posté par noe le 13/03/2014 20:05
Le "CARI" de tangues bien préparé ,
J'adhère !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

5.Posté par Désencarté UMP le 13/03/2014 21:49
BRAVO!!! Je ne voulais plus voter mais après cette lecture; c'est la réflexion!! mais les candidats de droite/centre ne sont pas convainquant!!! Que faire voter blanc?

6.Posté par Justedubonsens le 14/03/2014 07:45
Assurément il est temps que la jeunesse Réunionnaise bénéficiant désormais d'une instruction qui lui permet de définir le vrai du faux dans ces promesses électorales plus mensongères les unes que les autres. Le chant des Sirènes à endormi plusieurs générations de Réunionnais pour le seul intérêt de ceux qui promettaient sans compter. Aujourd'hui notre Région est dans un état de finances catastrophique et le temps des promesses est fini. Aujourd'hui la Réunion à besoin de femmes et d'hommes honnêtes et gestionnaires pour remettre le bateau à flots. Alors assez de ces politiques véreux qui pourrissent le débat démocratique par le mauvais exemple de leur vicissitude ! Place aux vrais valeurs et à ceux qui les mettent en pratique. Jeunesse fait entendre ta voix, c'est ton avenir que tu prépares !

7.Posté par Bayoune le 14/03/2014 09:35
Zot kari là i san mové, la finn tourné konm zot minm. Zot i fé parti de ces vieux cheval de retour trépassé de debré. Ces bougues là faisaient parti de l'écurie de Michel debré. Il y a même un qui s'est venté sur RFO d'avoir été pour la déportation des exilés de l'ordonnance scélérate 1960 de son debré. C'était dans l'émission " les muselés de la République". Arète kass lé kuy gramoune alé fé dodo, lère de retour la pa lwin arivé, fatig pi azot domoune i koné zot matricule. Poukwé alé voté, pou mètt zot kopin-kokin dans le fromage municipal. Té Albert, ou la pèr ke bann zeune i boykott lo zélèksiyo koloniyale. Lo LPLP comme le MIR de Serge Sinamalé dopi 1978 té i di boikot lo maskarade :
Les prochaines élections municipales
sont à nos yeux une parodie de démocratie
une mascarade en terre coloniale
Les dimanches 23 et 30 mars 2014 vous êtes appelés à élire les nouveaux conseillers municipaux & communautaires. Ces élections sont à nos yeux une parodie de démocratie, une mascarade en terre coloniale. Entre ceux qui s'accrochent depuis des décennies à leurs mandats et à leurs privilèges et tous les autres qui vous promettent tout et rien du tout, vos difficultés au quotidien sont loin de leurs préoccupations et de leurs motivations.
Ils auront tous besoin de vous pour continuer leur politique, non pas au service des réunionnais, mais au service de leurs propres intérêts.
Après ces élections, rien ne changera, la vie sera toujours chère, le chômage continuera d'augmenter et il n'y aura toujours aucune perspective d'avenir pour nos jeunes, si ce n'est l'exil.
N'acceptez pas cet avenir là et ensemble refusons de cautionner tous ces candidats complices du système colonial.
Dimans 23 é 30 mars rès zot kaz é ansanm alon travay po nout péi, alon travay po domin, po lavnir nout zanfan.

Fait à Etang-Salé Les-Hauts le 11 mars 2014
Bernard GRONDIN
Porte-Parole du mouvement indépendantiste
LPLP

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales