Social

Le COSPAR : Les négociations avancent à petit pas…

Reçu à la Préfecture pour continuer les négociations de baisse des prix de 200 produits de première nécessité décidés avec la Grande distribution, le COSPAR regrette que les choses n’avancent pas plus vite.


"Nous nous attendions à une proposition de baisse des tarifs de la grande distribution sur la liste des 200 produits, et rien n’a été proposé…" Jean Alain Cadet, porte parole du COSPAR et président de l’association Consommacteur Réunion est déçu de cette nouvelle table ronde. Selon lui, la grande distribution ne fait guère d’efforts pour diminuer les prix. "Nous, nous sommes de bonne volonté. Nous sommes allés à la rencontre de la population qui attend de voir baisser les prix du riz, du laitage de la viande et des légumes. Mais nous ne sommes pas satisfait des propositions qui nous ont été faites".

Quant à la grande distribution, elle n’est pas très bavarde mais déclare tout de même s’être mise d’accord sur un certains nombre de produits. "Nous avons bien avancé. Certains des prix sont discutés par le COSPAR, ce qui est normal mais il y certains produits sur lesquels nous ne pourrons pas faire plus que ce qui a été proposé".
Une prochaine rencontre est prévue lundi à 15h30, toujours à la Préfecture…
Vendredi 27 Mars 2009 - 07:43
Karine Maillot
Lu 866 fois




1.Posté par anonyme le 27/03/2009 08:15
Où pourrait on lire cette liste de 200 produits monsieur Cadet s'il vous plait ? Serait il possible de la communiquer à Zinfos ? Merci d'avance, et bonne continuation dans vos négociations.

2.Posté par ROBERT Franck le 27/03/2009 09:06
Bonjour à tous,

Voilà ce que je propose au COSPAR ; puisqu'ils sont nombreux dans ce collectif , pourquoi entre eux , ne pas créer une centrale d'achat, sous forme coopérative pour l'achat de tous les produits de grandes nécessités à leurs adhérent ???? vous verrez après comment les prix vont chuter . Et tout sera peut-être possible avec la central d'achat pour le pouvoir d'achat ! C' est pourtant pas difficile, c'est un projet à porter de tous . En plus comme vous êtes bien avec la région cela ne vous coûtera rien avec les subventions que vous pourriez obtenir ! A vous de jouer maintenant !
Franck ROBERT

3.Posté par KASSERLECUI le 27/03/2009 09:59
NORMAL QUE SA AVANCE A PETITS PAS: C EST DANS LA LOGIQUE DE L OPERATION ESCARGOT. A QUAND L OPERATION: FOURMI GRAND GALOP?

4.Posté par Aero Freins le 27/03/2009 11:25
Au fait ! ça du être déjà dit ou écrit qulqupart : mais le prix des bouquins.. et des magazines nationaux... ça poik sévère aussi hein !! C'est vrai qu'on ne manque pas ni d'imagination ni de distraction nous aterlà... et peut-être avons nous si peu besoin... de savoir ce qui se pense ailleurs... mais qud même !!!


Fais un manière aussi souplé !!

5.Posté par Rémy Bourgogne le 27/03/2009 12:44
Bonjour à tous,
mon questionnaire mis en ligne par Pierrot Dupuy et disponible dans la partie "société" est toujours d'actualité. N'hésiter pas à le remplir, en dix minute c'est fait.
Les questions sur "la culture" pourront intéresser plus d'un.
ex : La sauvegarde et la transmission de la/ les cultures à la Réunion doit/doivent passer par: Les réunionnais eux-mêmes/ des politiques culturelles / l'école / autres ...etc.
Le sujet "maison des civilisations" faisant pas mal de bruit en ce moment, ce questionnaire vous donne la parole sur ce grand thème qu'est la "culture".

Merci d'avance

Rémy B.

6.Posté par Eve le 27/03/2009 14:17
S'ils étaient raisonnable dans leur demande aussi !
La boite d'allumettes, le m&m's, le balaie et la bassine ou les céréales "CRUNCH, attention", et j'en passe des meilleures, ne sont pas des produits de première nécéssité.

7.Posté par citron galet le 28/03/2009 08:03
La Grande distribution a réussi à "noyer le poisson" en faisant traîner les négociations. Il y est maintenant certain que le COSPAR n'arrivera pas à obtenir ce qu'il demandait et qu'il devra se contenter de ce que la patronat voudra bien proposer. La grande distribution baissera sensiblement certains prix sur quelques dizaines d'articles pour faire preuve de sa bonne volonté ... et augmentera insensiblement le prix de centaines d'autres pour rattraper ses marges ... et le tour sera joué. Les grands patrons du MEDEF augmenteront les bas salaires de 50 euros pour faire plaisir au COSPAR ... et se rattraperont très vite en minorant ou en annulant les augmentations pour tous les salariés qu'ils doivent négocier chaque année avec les syndicats dans le cadre légal des négociations obligatoires sur les salaires. Et comme il risque sans doute d'en manquer encore un peu, ils rétabliront leurs marges en supprimant des emplois supplémentaires à ceux déjà prévus dans quelques plans sociaux qui ont été retardés pour prendre en compte les récents mouvements sociaux, mais qui ne vont pas tarder à refaire surface ... et le tour sera encore joué !
Ceux qui pensent qu'on peut contraindre une entreprise commerciale à baisser ses marges par la force se trompent lourdement et seront d'ailleurs les plus gros "dindons de la farce" !! Il n'y a que la vrai concurrence qui peut vraiment faire baisser les prix de marché durablement, tout le reste n'est qu'apparence et poudre aux yeux.
Juste une question pour finir : Pourquoi les principaux importateurs automobile ont ils été totalement épargnés par les revendications et autres opérations "coup de poing" du COSPAR. C'est pourtant un secteur ou les marges sont très fortes (en moyenne 35% sur les véhicules neufs, et 70% sur les pièces de rechanges) et beaucoup plus fortes qu'en métropole (presque 2 fois plus, excusez du peu !). L'automobile est pourtant "un produit de première nécessité" à La Réunion et la concurrence est maintenant est verrouillée par 3 gros gros importateurs (Groupe antillais HAYOT, Groupe du Président CAILLE du MEDEF et CMM (Groupe Multinational PPR - PINAULT PRINTEMPS REDOUTE) ... et pourtant personne ne dit rien !! Etrange non ?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales