Société

Le CHU de Saint-Pierre bientôt climatisé à l'eau de mer

A l'heure des énergies renouvelables, le CHU de Saint-Pierre se prépare à l'installation d'une climatisation à l'eau de mer dans ses locaux. Un projet porté par EDF et l'ADEME avec, à terme, une réduction des coûts énergétiques de l'ordre de 3 millions d'euros sur cinq ans.


Le CHU de Saint-Pierre bientôt climatisé à l'eau de mer
Un procédé unique de climatisation par l'eau de mer, projet pilote en France, va être installé dans les locaux du CHU Sud de Saint-Pierre. La thalasso-thermie (Sea Water Air Conditionning : SWAC) est un procédé qui permet de substituer la quasi-totalité de l’énergie électrique nécessaire à la climatisation par l’énergie thermique des mers. C’est une technologie qui a l’avantage d’utiliser une source d’énergie renouvelable non intermittente. "C’est ainsi que le CHU Sud Réunion souhaite accueillir une installation pilote de SWAC sur son site de Saint-Pierre qui, de par sa localisation et le profil de sa consommation de froid, s’avère être un site particulièrement favorable à la réussite d’un tel projet", explique Patrick Bressot, directeur général EDF à la Réunion.

L'emplacement du CHU est adapté à la réalisation d'un tel projet , tpout d'abord parcequ'il est près de la côte, mais également en terme de gradient thermique marin (le profil descend jusqu’à 5°C à 1000 m de profondeur) et de bathymétrie (les grandes profondeurs sont proches de la côte). Les besoins en froid du CHU sont par ailleurs adaptés à la gamme de puissance visée par le concept de SWAC de taille moyenne, que les partenaires souhaitent développer, à savoir un besoin en froid relativement lissé dans le temps en parallèle à un fonctionnement continu du GHSR 24/24h, 365 jours par an.

"La production de froid pour ce client unique, proche de la côte et implanté durablement, présente l’avantage d’éviter la construction d’un réseau de distribution, permettant d’améliorer la viabilité économique du kWh froid produit par le SWAC", souligne Patrick Bressot.

Mais l'avantage indéniable de ce nouveau mode de climatisation, c'est bien la réduction de la facture énergétique pour l'hôpital de Saint-Pierre. "Une économie qui se situe aux environs de 3 millions d'euros sur les cinq prochaines années", précise David Gruson, directeur du CHU de la Réunion.

Le projet de climatisation en est au stade de l'étude pour le moment. Les travaux devraient débuter à l'horizon 2013 pour un coût estimé entre 10 et 15 millions d'euros et une mise en service en 2014.
Mardi 4 Septembre 2012 - 09:28
Lu 2598 fois




1.Posté par Intelligent le 04/09/2012 10:18
Pour une fois voila un projet intelligent.
Ca change des élucubrations habituelles des pseudos écolos

2.Posté par ZembroKaf le 04/09/2012 13:46
Pourquoi que le "GHSR" il y a l'IUT, le Lycée, le collège...et un jour prochain...pleins de "piti piti" grandes entreprises dans "tech sud" ???

3.Posté par polo974 le 04/09/2012 14:42
""" C’est une technologie qui a l’avantage d’utiliser une source d’énergie renouvelable non intermittente. """

Oh, le beau mensonge, il y a certes beaucoup d'eau froide, mais elle n'a rien de renouvelable ! ! !

4.Posté par Gilles Bayet le 04/09/2012 15:36
Je suis pour ces initiatives. Pareil pour l'énergie houlomotrice (énergie de la houle) est une source d'énergie d'origine cinétique et potentielle liée au déplacement de la surface de la mer sous l'action de la houle.
J'ai suivi de près le chantier des machines assemblées sur le port de Saint Pierre.
Il faudrait faire de même pour développer les ventes de voitures électrique à la Réunion. Je suis certain qu'il y aurait beaucoup moins d'allergies respiratoires parmi la population.

5.Posté par Fab le 04/09/2012 19:26
Bien ou pas...
Si les chiffres torturés sont simplement analysés... Il faudrait près de 25 ans pour amortir le système... Et encore sans prendre en compte ni sa maintenance ni sa durée de vie ! C'est sans doute mieux écologiquement, mais pas la peine de faire prendre des vessies pour des lanternes.

6.Posté par pezater le 04/09/2012 20:11
SI le principe est adopté par beaucoup de pays , ne risque -t'on pas de voir un accroissement du réchauffement climatique avec la remontée en température de l'eau de la mer avec les conséquences que cela engendre?
Par contre utiliser les mouvements de la houle pour générer de l'electricité m'inspire un peu plus de confiance ou le solaire.

7.Posté par ecolo bobo pasteque le 04/09/2012 21:46
sais-t-on si ca compensera la consommation electrique nécessaire pour les pompes du stade de kayak a Ste Suzanne?

8.Posté par Pebou le 04/09/2012 21:48
Le fonctionnement d'une telle installation pendant une année équivaut au réchauffement de quelques secondes d'ensoleillement sur la ZEE de la Réunion à midi.

9.Posté par Titi le 04/09/2012 23:37
@ Fab

Il faut comparer ce qui est comparable. Est-ce moins onéreux que le système actuel : PAC avec des tours aéro-réfrigérentes si je ne me trompe pas (qui plus est source de legionelles)?

10.Posté par Frédéric CARMAGNOLE le 16/01/2014 15:51
Une bonne idée qui devrait commencer cette année. Bien sur que les pompes bouffent de l'électricité , mais bon, au final il en faut, donc autant diminuer un peu cette consommation électrique inévitable par une consommation renouvelable thermale.

Faut pas cracher sur ce genre de projet. ça a le mérite d'être innovant, au moins la Réunion là, sait faire autre chose que des centres commerciaux qui changent d'enseignes au fil des subventions....

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales