Société

Le CHR journal Barman Cup : "Faire reconnaître le métier de barman à sa juste valeur"


Le CHR journal Barman Cup : "Faire reconnaître le métier de barman à sa juste valeur"
Mixologie et flair, ces termes ne sonnent pas familiers et pourtant ils constituent la base de tout bon barman. La mixologie relève de l'art d'assembler alcools et softs alors que le flair consiste à faire patienter les clients par un jeu de "jonglerie" avec les bouteilles, shakers, verres... 

C'est afin de faire connaître et reconnaître le métier de Barman qu'est organisé le CHR journal Barman cup, dont cette année est la seconde édition. "Nous voulons que le métier de barman soit reconnu au même titre que cuisinier ou serveur", déclare Emmanuel Robert, organisateur de l'événement. 

Cette manifestation est une formation-concours se déroulant sur trois jours, où 15 participants devront faire leurs preuves. Ils seront notés sur plusieurs critères tel que leur capacité à faire de la mixologie (goût et originalité de la boisson) et de la mixologie moléculaire (c'est-à-dire l'emploi d'éléments chimiques pour donner un visuel novateur au cocktail), mais aussi sur le flair, sur le travail (organisation, propreté), et enfin sur le barman lui-même (façon d'occuper l'espace, le contact avec les clients).

Tout cela se fera sous l'oeil attentif de Grégory Lecrocq, jury principal du concours et barman professionnel. "Ce qui fait un bon barman, c'est qu'il est là par plaisir et non par dépit, et qu'il a une volonté d'apprendre", affirme t-il.

Et la volonté d'apprendre, Grégory Lecrocq a dû en avoir puisqu'il s'intéresse tôt au métier en travaillant dans le bar de son père. "Comme tout le monde j'ai aussi été fasciné par le film 'Cocktail' avec Tom Cruise", avoue-t-il.  

Issu d'une école hôtelière et barman depuis six ans, Grégory Lecrocq a remporté plusieurs prix prestigieux dans le métier tel que le Skyy Glamour 2012, le Monkey Crasher 2012 et le Grey Goose Xp 2012. Il est également formateur à la Bar Academy : "Cette académie est une référence pour les barmens, elle forme les meilleurs d'entre eux et est reconnue internationalement", explique Grégory Lecrocq.

Les prétendants à la CHR journal Barman Cup feront leurs preuves le 15,16 et 17 janvier au Centhor. La remise de prix se fera le 17 janvier à 19h30 au Tikus Garden à Trois-Bassins.   

Le grand gagnant repartira avec un voyage à Paris tout frais payé, ainsi qu'un chèque de 1000 euros et trois jours de formation à la Bar Academy.
Lundi 14 Janvier 2013 - 18:05
Lu 1355 fois




1.Posté par noe2013 le 14/01/2013 18:28
Savoir servir une bonne coupe de champagne n'est pas donné à tout le monde ..il faut être pro !

2.Posté par Kévine Daï2thon le 14/01/2013 20:38
Barman c'est l'autre mot pour DEALER n'est ce pas ?

3.Posté par Thierry le 14/01/2013 21:09
Et faire reconnaître un métier qui rend alcolo notre jeunesse sur fonds de "mode cocktails". C'est peut-être beau comme métier mais ils manipulent de l'alcool ... et quand on voit notre jeunesse au sortir des boîtes de nuits, on ne peut pas se féliciter de ces chefs d'oeuvre... Ils ne travaillent pas qu'avec du sirop de grenadine ... et le consommateur ne sait pas s'arrêter à un verre puisque le but justement du barman c'est de faire vendre PLUS et de l'alcool ... HiiiC !!! je crois que j'ai un verre dans le nez !!! Hiiikkk.

Boire AVEC modération et TOUJOURS, celui qui conduit NE BOIT PAS.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales