Social

Le CCAS de St-Louis signe une convention du Micro Crédit social


Le CCAS de St-Louis signe une convention du Micro Crédit social
 
Le centre communal d'action social (CCAS) de Saint-Louis a signé aujourd'hui une convention avec l'institut de micro-finance "Imf Créa-Sol". L'objectif est de lutter contre l'exclusion bancaire et de contribuer au développement économique du territoire en répondant aux besoins des personnes ne trouvant pas, ou plus, de réponse dans le circuit bancaire classique. Face à la précarisation des travailleurs, le micro-crédit apparaît donc comme une alternative permettant d'accompagner les personnes en grande fragilité.

C'est la Caisse des dépôts et consignations qui a orienté le CCAS, soucieux de renforcer la cohésion sociale à Saint-Louis, vers l'Institut de Micro-finance Imf Créa-Sol, une association d'utilité publique qui développe le micro-crédit depuis 2009 à la Réunion.

Une mesure phare de la loi de programmation pour la cohésion sociale

Le Micro Crédit Social (MCS), mesure phare de la loi de programmation pour la cohésion sociale (Loi Borloo), est censé répondre au renforcement de la cohésion sociale en permettant le financement d'un projet de vie de personnes qui jusque là étaient exclues du système bancaire. Le MCS est un un crédit personnalisé à faible taux d'intérêts et sans garantie pour l'emprunteur.

Cette convention entre le CCAS de Saint-Louis et l'Imf Créa-Sol a pour objectif de permettre le financement des projets de vie des familles détectées et sélectionnées par les services du CCAS de Saint-Louis. Ces familles pourront ainsi financer des biens durables et nécessaires, utiles pour la réalisation d’un projet contribuant à l’insertion.

Des prêts de 300 à 3.000 €

Les prêts vont de 300 € à 3.000 € avec un remboursement mensuel étalé sur une période de 12 à 36 mois. Ils sont donc accessibles à tout individu disposant d'une capacité de remboursement, même modeste. Dans la mise en place de ce dispositif, le CCAS de Saint-Louis aura pour rôle de détecter, de sélectionner et d'accompagner les candidats éligibles au fonds de cohésion sociale.

Les personnes concernées par ce dispositif devront présenter un projet éligible par la loi de cohésion sociale. Le dossier sera traité dans les sept jours qui suivent. Les agents du CCAS procéderont à la constitution des dossiers et donneront un avis motivé avant de le transmettre pour décision finale à l'Imf Créa-Sol.
Vendredi 16 Septembre 2011 - 16:36
.
Lu 3121 fois




1.Posté par Saint-Louisien quartier palissade le 16/09/2011 22:52
Bravo le CCAS et bravo la mairie pour ce petit coup de pouce...certains parmi les plus pauvres vont sortir la tête de l'eau;

2.Posté par coco vert le 16/09/2011 23:05
3000 euros maxi : oté la pas assez pour mes impôts locaux : 1000 m² de terrain avec une maison ....loin du centre de la rivière = 4000 euros pour TH+TFB!!!!!!

3.Posté par Bayoune le 18/09/2011 07:41
" Bravo le CCAS et bravo la mairie pour ce petit coup de pouce...certains parmi les plus pauvres vont sortir la tête de l'eau; " - Wala koman inn munisipalité andeté i tire in zépine de sa main. I vote pi ou i dimini krédi pou lo CCAS, kan in moune lé dan lo bezwin, an déor kanpaye électorale, lo CCAS va dire ali, alé war IMF-CRA-SOL, manze zordi wa pèye domin. I fo pa bliyé in nafère inportan, lo boug la invante lo mikro-krédi pou miyé bèze son bann konpatriote, li la anrisi ali, des paysans indiens qui se sont fait couillonner se sont suicidée par immolation. Ce prix nobel, l'inventeur du micro-crédit, a été dénoncé et condamné. I rète anou a souété ke la municipalité i tonbe pa dan lo minm traver, é kèl i vé vréman ède domoune lé dan la merde zisko kou...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales