Social

Le BTP sceptique face aux propositions des élus

La manifestation à l'initiative de 18 syndicats du secteur du BTP s'est déroulée dans le calme ce matin. Les 800 manifestants se sont dirigés vers la Préfecture pour déposer leurs revendications. S'ils ont été rassurés par certaines annonces, ils n'ont pas été totalement convaincus par les propositions des élus.


Le BTP sceptique face aux propositions des élus



"Tout s'est passé dans le calme. Le Préfet a salué notre attitude constructive
", raconte Stéphane Brossard, vice-président de la FRBTP. Dans l'ensemble, les délégués syndicaux ont reconnu la bonne volonté de leurs interlocuteurs: "le Préfet nous attendait : il y a eu du travail. Il connaissait nos revendications et a voulu nous rassurer", précise encore Stéphane Brossard. Mais pour eux, ça n'est pas suffisant.

Encore beaucoup trop d'annonces

"Rien n'a avancé", regrette Franck Legros, président de la Confédération de l'Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (CAPEB). "On veut du travail tout de suite et non des discussions".

Que ce soit du côté du Conseil général, de la Région ou de la Préfecture, plusieurs annonces ont été faites. La reprise de la construction de logements sociaux, le chantier de la route du littoral, ou encore un déblocage de fonds dans le cadre du protocole de Matignon à partir de novembre. Mais les syndicats sont unanimes: ils veulent du concret.

Des dysfonctionnements pointés du doigt par le Préfet

Le Préfet a notamment annoncé la mise en place d'une commission supérieure de surveillance pour "faire respecter l'ordre au niveau des communes".

Cette mesure part d'un constat. "Le Préfet dit avoir débloqué 1 milliard d'euros depuis le début de l'année 2010. Il dit aussi que seul 25% de cette somme a été réellement utilisée. Ça veut dire qu'il reste 75%, soit 750 millions d'euros qui n'ont pas été utilisés Mais où sont-ils passés ?", s'interroge Franck Legros.

Selon Michel Lalande, les collectivités ont traîné dans le démarrage effectif des opérations. Il aurait affirmé vouloir demander aux maires de lui "rrendre des comptes". Incompétence? détournement? Les syndicats s'interrogent.

Un rendez-vous fixé le 15 septembre

"Moi, je suis comme Saint-Thomas: j'attends de voir pour y croire", précise Jacky Balmine, secrétaire général de la CGTR-BTP. Du côté de la CGTR, on veut être positif mais on reste sceptique "pour ne pas se faire rouler dans la farine une seconde fois".

La table ronde est prévue dans quelques jours à peine, le 15 septembre. "Mais on attend encore l'invitation officielle", ajoute Jacky Balmine.
Vendredi 10 Septembre 2010 - 17:38
Zaïa Ayama
Lu 1206 fois




1.Posté par Cambronne le 10/09/2010 18:47
750 millions d'euros qui n'ont pas été utilisés Mais où sont-ils passés ?", s'interroge Franck Legros.

C'est vrai qu'entre les voyages pour obtenir un label UNESCO et le monde merveilleux de Shanghai nos élus ont su trouvé l'utilisation à tout ce pognon dire qu'il y a des projets fin finalisé et prés à démarrer comme le centre régional nautique sur Saint louis mais le Préfet aurait soit disant retoqué la chose pour des raisons incongrus voir un prétexte à satisfaire quelques associations vindicatives qui ne comprendront jamis rie nà l'économie surtout lorsque dans ces associations nous y trouvons une palanqué d'humanistes fonctionnaires à la retraite ....

2.Posté par nicolas de launay de la perriere le 10/09/2010 20:39 (depuis mobile)
25 pourcents engages..liquides..mandates?? A quel niveau se situe la prefecture..? Quand on connait les delais de paiement de l'etat..enfin, si les professionnels veulent etre endormis, ils ont a coup sur deniche un eminent pro du pipeau..

3.Posté par Louis le 10/09/2010 20:56
Il faudrait demander à Verges et famille ou son passé les 750 millions d’euros plutôt, et pourquoi aucun projet pour le BTP n’était dans les tiroirs mise à part le ti train pour pierre mais même là le projet n’était pas finalisé, et dans le cas contraire les travaux n’auraient débuté qu’en 2018.
Alors Verges au lieu de bouché encore une fois les yeux des réunionnais en te pavanent dans les manifs après avoir baisé la gueule des créoles, fait toi construire une maison non pas de civilisation pour ta fille, mais une maison de repos 10 étoiles pour toi avec l’argent des créoles.
Et quant à Cambronne, si le maire actuel n’avait pas plombé les comptes de la commune de Saint Louis (-21 millions fin 2008 et -39 millions maintenant) Et ne c’était pas fait remarqué avec ses garde à vue à répétitions, les travaux du centre régional nautique de Saint Louis aurais déjà débuté voir même fini.

4.Posté par Jean Le Phaéton le 10/09/2010 21:41
Campagne d'affichage 4x3 !

Qui paye ?

Ceci dit l'affiche est très belle, et le message passe bien.

5.Posté par Polémique Victore le 11/09/2010 01:52
-"On veut du travail tout de suite et non des discussions".............Ah bon? le BTP n'a pas compris que la crise, c'est pour tout le monde et que l'époque du gavage à outrance est terminé....

La route de Ta Marraine, balafre de goudron, maintenant achevé, normal qu'il y est moins de boulot...
Pourquoi ne pas reboucher complètement les cirques de Salazie, Mafate et Cilaos en béton????
ça fera du pognon pour les gros du BTP qui ne savent que se gaver, et accessoirement du boulot mal payé pour tous les autres....




6.Posté par noe974 le 11/09/2010 11:00
Le fric est là mais il faut des projets fiables et utiles pour le Peuple (c'est son argent)
Le BTP sait-il monter des dossiers ?

7.Posté par nicolas de launay de la perriere le 11/09/2010 23:29
le préfet pourrait il préciser ce qui est réservé pour la commune exsangue financièrement de st louis...???

outre le "foutan", les communes ne peuvent investir que si leurs ressources le leur permettent... faudrait peut être que le préfet et ses services prennent quelques cours de gestion financière, peut être que l'IAE pourrait leur permettre d'accéder à ce type de formation...

je me souviens, c'est vrai, que pierrot nous disait dans un post passé, que Paris nous envoyait ses flêches...cela vient de se démontrer une fois de plus !

8.Posté par Cambronne le 12/09/2010 05:07
7.Posté par nicolas de launay de la perriere le 11/09/2010 23:29
le préfet pourrait il préciser ce qui est réservé pour la commune exsangue financièrement de st louis...???
Raison de plus pour que l'on bloque la réalisation d'infrastructures innovantes qui ont couté en frais d'études et sont fin prête à la réalisation , mais ce n'est pas pour demain que le sud va rattraper son retard en équipements sportif structurant , ils vont encore refaire un nouveau concours d'architecture qui coutera encore un minimum de 300000 euros pour sélectionner des lauréats et ensuite ils retoqueront le z'affaire parce qu'ils estimeront ne pas avoir le pognon , et ensuite l'on ose venir dans une décontraction feutrée qu'il il aura 750 millions ? FICHTRE

9.Posté par ptit crick le 12/09/2010 09:42
les projets il faut bien les ficeller c est pas en créant un train virtuelle pour visiter un maison pour
sa barbie en allant passer les vacances avec les patrons des grands groupe au frais des contribuables et visiter autre pays en manipulant certaine classe de la population qu on arrive a faire
profit sur la misère des autres a les regarder manisfester on dirait se sont le victime de la sociéter
HA LA POLITIQUE QUAND TU NOUS TIEND

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales