Economie

Le BTP risque de perdre 8000 emplois et demande la mobilisation des élus


Le BTP risque de perdre 8000 emplois et demande la mobilisation des élus
Le BTP est inquiet pour l'avenir de la filière à la Réunion. Hier, la FRBTP a publié un communiqué dans lequel elle évoque la possibilité d'une perte de 8000 emplois dans l'île : "Quand un industriel menace de supprimer 8000 emplois sur l’ensemble du territoire français, toute la classe politique française s’insurge. Quand le BTP réunionnais risque de perdre 8000 emplois dans les prochains mois sur un seul département, qui va monter au créneau ?", s'interroge l'organisation.

"Les luttes politiques conduisent à des annulations et reports de projets par principe, poursuit le communiqué. Ce sont ainsi des milliards d’euros d’investissements pour la Réunion qui ne se font pas, des milliers d’emplois qui disparaissent. La filière construction n’en peut plus d’être la victime perpétuelle de conflits d’intérêts. (…) À la veille d’années de rigueur, ces atermoiements menaçant chaque opportunité de développement sont irresponsables. La FRBTP demande à nos élus de se mobiliser d’urgence pour sauver l’activité et l’emploi à la Réunion".

Le Conseil général pointé du doigt sur le dossier des logements sociaux

Les syndicalistes pointent du doigt la responsabilité du Conseil général, qui tarde, selon eux, à débloquer une garantie permettant de démarrer la construction de 4000 logements sociaux : "Fin novembre, 4000 logements sociaux attendront une garantie du Conseil général pour pouvoir démarrer. Les marchés de ces logements sont signés et les entreprises attendent parfois depuis des mois l'ordre de démarrer les travaux. Le sujet, chaque mois repoussé à l'ordre de la commission permanente, retarde inexorablement les mises en chantiers qui devaient intervenir en juin 2012 et février 2013", expliquent-ils. Sur ce dossier, la FRBTP estime que "6000 emplois sont menacés si ces chantiers ne démarrent pas immédiatement".

2000 emplois perdus pour la route du Littoral ?

Dans un autre communiqué, le syndicat se mobilise également pour la route du Littoral et dénonce l'immobilisme des élus : "Combien de temps laissera-t-on encore chaque jour 80.000 personnes bloquées sous la falaise ?(...) Si ce petit jeu continue, il n'y aura ni nouvelle route, ni train, juste un milliard d'euros en moins pour la Réunion, 2000 emplois en moins dans la filière construction et quelques années de plus à tenir pour la route actuelle qui s'enfonce lentement dans la mer".
Jeudi 20 Septembre 2012 - 10:18
.
Lu 1336 fois




1.Posté par comique le 20/09/2012 10:25
ben quand c'est pas agriculteurs, c'est eux, les autres métiers rien à foutre, à croire que y'a que du btp et l'agriculture à la réunion...et puis le btp faut pas qu'il rêve ils construisent un beau jour la réunion sera remplis bâtiments etc ils vont faire quoi ? demander aux élus de péter des bâtiments pour en construire d'autres ? mieux bouffer le peu d'espace naturel qui reste ici pour justifier l'emploi, le logement etc... Je suis curieux de voir quand le seuil de population sera atteint à quoi ça ressemblera ici (un paris made 974)

2.Posté par David Asmodee le 20/09/2012 10:44
Le gouvernement s'en fout. Le porté disparu Hollande a bâti son programme et son action sur deux points principaux :
- l'anti-sarkozysme
- la haine des chefs d'entreprise

Un gouvernement qui hait autant les entreprises, c'est une première dans l'histoire de France.

3.Posté par laluno le 20/09/2012 10:58 (depuis mobile)
Comme dirait la Fontaine ..vous avez coupè la branche où voud étiez assis..Mais elle est toujours utile ,elle vous sert de piquet ...et bien maintenant ! assayez vous dessus...






4.Posté par olive le 20/09/2012 12:10
A comique. Le seuil de poupulation est déja ateint, pour preuve les réseaux d'assainissement et d'eau potable sont saturés ,je ne parle pas des stations d'épurations non misent aux normes (merci les maires), la décharge de st Louis déborde... Théoriquement le préfet devrais interdire tout permis de construire...Alors que faire? 150000 personnes vivent du BTP et aucune aide,alors que 3500 exploitants de cannes a sucre se partagent 200 millions d'euros annuellement, que quelques pseudo -scientifiques fonctionnaires touchent des millions d'aides, que la région dépense des fortunes en magouilles... Faut il maitriser les naissances? foutre dehors les étrangers et les zoreils aussi ?
Renvoyer les cafres en afrique et les malbars en inde?
Non bien sur, soyons sérieux , la reponse est peut etre dans le partage des richesses. Personne n'a de solution, il faut changer tout le systéme et voter MELANCHON!

5.Posté par CENTRE BTP TOUT AU NOIR PAS D ELUS = CHOMAGE le 20/09/2012 12:57
YA plus de place on favorise le travail au noir des organisations des millions d euros sur st denis centre une catastrophe un vrai trafic soutenue part une organisation illicite totalement en fraude ect...

BIENSUR QUE LE CHOMAGE N EN FINI PLUS , LA REPUBLIQUE NE FAIT PAS RESPECTE LE DROIT, A LA REUNION A QUI PROFIT

VOILA LA REUNION LA RUINE DES ENTREPRISES DES CITOYENS

LES ELUS OU SON LES ELUS QUE VONT LES ELUS ! DES CONSTRUCTIONS TOTALEMENT EN RESEAU ORGANISE FRAUDE FISCAL

IL SONT PAS NOMBREUX !

6.Posté par anonymousx le 20/09/2012 13:12
Nimporte koi, c'est vraiement n'importe quoi. Le BTP Réunion se base sur le commande publique. Vous particulier appelé une entreprise su BTP et vous verrez qu'ils ont pas le temps de vous accordez des devis. Ils veulent des millions les pti chantier ne les interessent pas. Alors 8000 emploi supprimé mon oeil ils veulent du fric sans rien faire

7.Posté par CENTRE BTP le 20/09/2012 13:35
Voila le BTP qui fleuri sur ST-DENIS ! JAMAIS DE CHOMAGE ?

8.Posté par BTP le 20/09/2012 13:47
y a pas de mistére à la Réunion le chomage est voulu trop de corruption on veux des arréstations ! vite avant que le peuple le face lui même ! est laissez les entreprises honnête reprendre leur travail ,
nous somme en république OUI ou NON !

Passe le plus en plein centre ville de st denis propriétaire privée !

9.Posté par Marto-pikeuse le 20/09/2012 13:54
Chers amis du BTP,

Vous voulez devenir une sorte de "fonctionnaires" du BTP ne survivant que grâce à la commande publique ! Il ne vous viendrait jamais à l'idée de vous diversifier ou de changer de métier, OUI,changer de métier ?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales