Société

Le BRGM va évaluer le potentiel géothermique de La Réunion


L'île de La Réunion a-t-elle un potentiel géothermique ? De nouvelles études menées en dehors du coeur de Parc vont débuter prochainement pour répondre à cette question d'ici la mi 2015.

Mettre en évidence les secteurs les plus favorables à la géothermie et réduire les risques géologiques et environnementaux associés constituent les enjeux d'un nouveau projet mené par le Bureau de recherches géologiques et minières à La Réunion.

Ce projet se focalisera sur des zones situées en dehors du coeur du parc national, en cohérence avec la Charte du parc national, qui interdit les forages d'exploitation en coeur de parc national et avec l'avis du 5 juin 2013 du Ministère du Développement Durable, garant du bien inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco.

Les études auront pour but non seulement de définir les zones les plus appropriées au développement de la géothermie moyenne et haute température au regard du potentiel géothermique du sous-sol, mais également des besoins énergétiques avérés et à venir et des contraintes environnementales. Outre les programmes de prospection géothermique passés, il intégrera les études récemment publiées par l'Université de La Réunion ainsi que les acquisitions géophysiques héliportées récemment faites sur l'île.

Objectif : le développement des énergies renouvelables

L'objectif est de délivrer au cours du 1er semestre 2015 une carte synthétique des différents éléments d'analyse et de contrainte, mettant clairement en évidence les secteurs à priori les plus favorables au développement de la géothermie. De plus, des recommandations pour la poursuite de l'exploration de ces secteurs seront alors proposées afin de réduire les risques géologiques et environnementaux pour l'exploitation de la géothermie sur l'île.

Ces travaux s'intègrent pleinement dans le Schéma Régional du Climat de l'Air et de l'Energie (SRCAE) dont l'objectif est de définir les orientations et les objectifs, à l'échelle de la région et à l'horizon 2020 et 2030, en matière de maîtrise de la demande énergétique, de développement des énergies renouvelables et de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Ce projet a pu voir le jour grâce à l'appui financier de la DEAL et de l'Ademe et sera mené en partenariat avec le Parc National de La Réunion, la Région, le Laboratoire Géosciences de l'Université de La Réunion et le Laboratoire "Magma et Volcan" de l'Université de Clermont-Ferrand.
Jeudi 13 Novembre 2014 - 06:54
Lu 1596 fois




1.Posté par Réunionnaise attentive le 13/11/2014 09:47
Tous les pays du monde qui ont des volcans utilisent la géothermie pour produire de l'électricité SAUF
La Rénion qui est fière d' importer des matières fossiles polluantes: charbon et pétrole !!!

Que font nos zécolo-bobo inutiles ???

2.Posté par fundisantim le 13/11/2014 10:36
Ces etudes n'ont elles pas deja ete menees il y a quelques annees?

3.Posté par CRC au trousse!!!! le 13/11/2014 11:40
les charrognards de la region vont faire les mêmes conneries que verges mais en missouk attention pat coq!!!.

4.Posté par Lila le 13/11/2014 11:41
Encore ! Mais des études ont déjà été réalisées ! Ne s'agit -il pas encore de gaspillage de l'argent public ?

5.Posté par Le Taliban. le 13/11/2014 11:59
C"est connu ,chez nous on est spécialisé pour les études.Mais bien connu.
Surtout quand elles sont subventionnées.
On reprend les mêmes pour 2015,ainsi de suite.

6.Posté par Mwa la pa di le 13/11/2014 12:10
Réunionnaise attentive, pour votre info, il y a déjà des études et sondages fait qui n'ont pas aboutis pour diverses raisons. Mais l'intention y était mais pas les résultats. Est ce mieux actuellement ? si l'on peut espérer un résultat, il faut y aller bien sur.

7.Posté par Ange le 13/11/2014 12:12
Ne vous plaignez pas. L'idée du nucléaire n'est pas abandonnée ici. Les ressources sont, certes, illimitées mais la démographie ne cesse de croître. Il arrivera un moment où les locaux devront prendre une décision.

Soit nous changeons de mode de consommation
Soit nous abandonnons le modèle idéal.

8.Posté par Gonthier et SREPEN les vendus de toujours le 13/11/2014 12:17
"la Charte du parc national, qui interdit les forages d'exploitation en coeur de parc national"

"exploitation exploration"
=> Ces pourris ont laissé la porte ouverte pour que le comique de clemronf ferrand puisse revenir dans le coeur du parc

9.Posté par penurie d'eau à st Phlippe le 13/11/2014 12:31
Le BRGM n'est même pas foutu de trouver des sources d'eau froide à st Philippe et à ste rose malgré les records mondiaux de pluie qui s'infiltre à 95% et il veulent des subventions pour trouver de l'eau chaude???

10.Posté par John Galt le 13/11/2014 13:45
ils vont faire quoi les crétins du Parc à par dire niet

11.Posté par parti des socialaud le 13/11/2014 14:44

1.Posté par Réunionnaise attentive

meme à la Réunion, il y a des abrutis attentifs pour demander du gaz de chiste

12.Posté par Association Citoyenne de Saint-Pierre REUNION le 13/11/2014 16:55
Le plus grand mouvement populaire environnemental à la Réunion, en 2008, avec 16 000 signataires, a permis de sauvegarder le lieu emblématique de tous les Réunionnais, la Plaine des Sables réintégrée dans le zonage Patrimoine mondial (elle en avait été exclue par notre la parc national !!), et ce avec le soutien partagé par des touristes du monde entier, ce site étant le 1er site touristique de la Réunion. Ce combat populaire a beaucoup fait pour la connaissance de la Réunion mondialement.

Le directeur de l'ADEME d'il y a 6 ans, est encore en poste en 2014. Celui-là même qui osait présenter en avance en métropole en 2008 les machines de forage dans la zone de la Plaine des Sables, en plein coeur du parc national !
Malgré le matraquage médiatique, la propagande coûteuse soigneusement distillée dans tous les médias, la population par sa mobilisation, a sauvé le site magique de la Plaine des Sables et réussi à l'intégrer au Patrimoine mondial.
Des politiciens ont eux déjà payé le prix de leur mépris envers nos sites environnementaux majeurs.

Géothermie, il y aurait cependant à discuter sur le côté "propre", "renouvelable", sur l'"opacité des coûts d'exploitation", les "risques" etc. Oui MAIS avec clairvoyance, et pas n'importe où, et surtout pas en coeur de parc. Pas au au détriment de nos sites naturels mythiques.
Le gaspillage d'argent public va se poursuivre par études et études, le matraquage médiatique infantilisant va reprendre, la stratégie de la peur aussi, mais malheur à ceux qui continuent à mépriser les sites emblématiques et chers au coeur des Réunionnais et de tous nos visiteurs.

Pour en savoir un peu plus sur l'histoire de ce mouvement populaire historique en faveur de la Plaine des Sables :

13.Posté par mafia pei... le 13/11/2014 17:56
les zélus saccageurs deviennent de plus en plus nuisible a l'environnement!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

14.Posté par alékons le 13/11/2014 18:34
C'est la nième redite, cette fois dans les "bas", de l'étude à tiroirs bouffeuse de subventions pour des résultats approximatifs qui ne débouchent JAMAIS sur une maîtrise d'œuvre d'ouvrages concrets (voir les programmes universitaires d'il y a une vingtaine d'années). Souhaitons que la Région ne crache pas cette fois au bassinet. Quant à l'Etat, na pi larzan y di aou, sauf pour ces guignolades. Après vos héli-défonces de portes ouvertes, il est manifeste que vous dilapidez l'argent public mme la directrice. il serait temps de "prendre congé" pour réinventer l'eau chaude, hélas toujours aux frais du contribuable !

15.Posté par Alexandre Lorion le 13/11/2014 20:29
Tiens tiens c'est du Paul ça non ?


16.Posté par A mon avis le 13/11/2014 21:12
Ce qui est extraordinaire sur ce site, c'est que chaque fois qu'il est question d'études ou de prospections, de recherches, dans quelque domaine que ce soit, il y a toujours des pisse-vinaigre qui, sans connaître le sujet, crient au scandale ! au gaspillage d'argent public ! accaparement de subventions etc...

Avec le vocabulaire adéquat : " zécolo-bobo inutiles " ; "charrognards de la region " ; "ces pourris" ; "le comique de clemronf ferrand " ; " les crétins du Parc " ; " abrutis "
Les insultes et les injures en guise d'arguments, n'apportent rien au débat et ne grandisssent pas leurs auteurs !

17.Posté par kld le 13/11/2014 21:15
oui , oui , oui , une étude , une étude !!!!! y a que sa de vrai , encore une étude ..........c'est pas déjà fait ? mais c'est pas grave , vaut mieux recommencer , on s'est jamais , tout est possible ............................ et tant qu'à faire , oui ,oui , une centrale nucléaire , sa c'est impressionnant ..............

18.Posté par SEVERIN le 13/11/2014 22:28
Oh si en même temps il peuvent nous trouver du gaz de schiste se sera la cerise sur le gâteaux.Du coup je viens m'installer définitivement.In yab des Yvelines

19.Posté par Wiktionnaire le 14/11/2014 09:57
on se souviens que l'UNESCO a bloqué le classement du coeur du parc au patrimoine mondiale precisement parce que la SREPEN et Daniel gonthier ont voté à l'unanimité l'autorisation des forages.


Ils ont menti ( il suffit d'aller voir la signature de gonthier sur les documents en ligne)
Ils ont oeuvré contre la Reunion
en 2009 ...et aussi en 2013 avec la charte.

On peut donc bien parler de "État d'un corps en décomposition" quand ces gens là viennent dans la presse faire l'arrogant sur les sophoras du bois Ozoux ou la nouvelle route du littoral.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 14:30 Un train pour valoriser les Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales